A tous ceux qui pensent être à la traîne…

Être à la traîne? Non, vous n’avez pas besoin de plus de motivation. Vous n’avez pas besoin d’être inspiré pour vous bouger. Vous n’avez pas besoin, non plus, de lire des listes de conseils à n’en pas finir, sur toutes ces choses que vous ne faites pas, ou pas assez bien…

être à la traîne

A tous ceux qui pensent être à la traîne…

Nous agissons comme si le fait de lire une multitude d’articles et autres petites citations sur Facebook ou Pinterest, pouvait tout à coup, déclencher un interrupteur dans notre cerveau pour nous mettre en action. Mais en fait, personne ne sait quand et comment arrive la réussite, la motivation, des objectifs clairs et la volonté qui va avec, la productivité, etc : car chacun est comme il est, et ce, jusqu’à ce qu’il ne le soit plus. Vous changez quand vous voulez changer. Vous mettez vos idées en action au moment propice. Voilà comment les choses se passent dans la vraie vie.

Ce dont je pense que nous avons tous le plus besoin est la chose suivante: la « putain de permission » d’être présent là où on est, au moment où on y est.

Vous n’êtes pas un robot. Vous ne pouvez tout simplement pas invoquer la motivation lorsque vous ne l’avez pas. Parfois, vous passez à travers les situations. Parfois, la vie est passée pas là… c’est la vie! Vous rappelez-vous de ce qu’est la vie ? Oui, la vie transmet ses enseignements et rend les choses parfois longues et difficiles, vous emmenant sur des chemins tortueux desquels vos tirez les plus grandes leçons.

Vous ne pouvez pas tout contrôler. Vous aurez beau vous lever à 5h du matin tous les jours jusqu’à vous épuiser: si les mots, les images ou les idées ne se concrétisent pas, rien ne se passera. Vous pouvez afficher tous les jours vos meilleurs intentions, si ce n’est pas le bon moment, ce n’est tout simplement pas le moment requis. Vous devez accepter d’être humain.

Parfois, le roman n’est pas prêt à être écrit parce que vous n’avez pas encore rencontré l’inspiration pour votre personnage principal. Parfois, vous avez besoin de deux années supplémentaires d’expérience, avant de réaliser le vrai chef-d’œuvre de votre vie, brut et réel, éclatant aux yeux de tous. Parfois, vous n’êtes pas encore tomber amoureux, car tout ce que vous devez savoir sur vous-même s’apprend seulement dans la solitude. Parfois, vous n’avez pas rencontré la bonne personne, en amour comme en affaire. Parfois, la mélancolie vous gagne quand vous entendez la mélodie de la partition sur laquelle se construit votre vie.

être à la traîne

Nous le savons tous, des situations sont hors des limites de notre contrôle. Pourtant, nous agissons en ignorant cette vérité. Nous essayons donc -avec difficulté- de manipuler et de contrôler nos vies. Nous essayons d’y ajouter notre créativité pour gagner la partie. Nous essayons de courtcircuiter le succès parce que d’autres prétendent avoir réussi. Nous essayons de traiter nos émotions et nos incertitudes, comme si elles empruntaient des trajets linéaires.

On ne reçoit pas les règles du jeu de notre vie. C’est comme ça. On n’a pas ce pouvoir de contrôle sur les résultats ou l’aspect des choses. Ce serait le moyen d’éviter l’incertitude et l’imprévisibilité des situations qui vont au-delà de notre entendement. C’est le fondement de toute présence: d’apparaître comme on est en ce moment présent, et que cela suffise en soi.

Pourtant, nous n’agissons pas en conscience de cette règle de vie. Nous passons notre temps à scruter des outils de productivité personnelle. Nous suivons des listes de 30 conseils sur la façon de mieux chasser nos impulsions naturelles ou humaines. Nous oublions souvent que nous sommes comme nous sommes, jusqu’à ce que nous ne le soyons plus. Nous sommes la même personne, jusqu’à ce que nous ayons changés. On peut aller un peu plus loin en mettant en place des habitudes saines dans notre vie de manière à favorise notre développement, mais nous ne pouvons pas maîtriser le calendrier des événements. Le timing est la seule chose à laquelle on oublie souvent de se ranger.

La majeure partie de notre malheur réside dans la conviction que notre vie devrait être différente de ce qu’elle est. Nous croyons que nous avons le contrôle… le dégoût et la haine de soi viennent de cette idée. Nous pensons devoir être en mesure de changer notre situation, être plus riches, plus compatissants, meilleurs ou plus heureux. Se conditionner ainsi conduit souvent à un sentiment d’amertume dont personne n’a besoin. Nous devons redoubler d’efforts et accepter les choses qui doivent se produire. Nous n’avons pas à nous exposer si directement, afin d’éviter d’être vulnérables aux résultats. Souvent, les opportunités ne se présentent pas de la façon dont nous l’envisagions.

Il n’est pas nécessaire d’avoir plus de motivation ou d’inspiration pour créer la vie dont vous rêvez. Vous n’avez pas à avoir honte quand vous n’êtes pas en mesure de donner le meilleur de vous-même. Arrêtez d’écouter les gens qui vivent des situations à l’opposée de la vôtre. Laisser au temps le temps que les choses se fassent. Vous avez besoin de tirez des leçons des difficultés que vous surmonter. Vous devez comprendre que le moment présent influence votre avenir. Vous avez besoin de voir que partout où vous vous trouvez, chaque instant que vous vivez influence votre identité à venir.

Il arrive que  l’on ne s’autorise pas à être soi-même, on ne laisse pas la place à nos désirs. Nous devrions nous laisser évoluer en direction de nos aspirations profondes.

Disons simplement que ce que l’on veut, on le désire trop. Tant et si bien que l’on créé soi-même les conditions de son malheur, en tentant de parvenir à nos fins. Que penseriez-vous de décompresser un bon coup? Peut-être que votre motivation n’est pas le problème. Peut-être que ce problème est créé par le fait que vous vous entêtiez à pousser votre rocher sur une montagne qui ne cesse de grandir…

La magie des choses nous dépasse. Nous ne pouvons pas nous jouer de cela. Il n’existe pas de solutions faciles en 10 points distincts gentiment énumérés. Non, nous ne pouvons pas tout contrôler. Nous devons juste laisser les choses être ce qu’elle sont en sachant prendre du recul un instant. Cessons de nous faire du mal en oubliant. Laissons les rouages de la vie tourner comme ils le feront de toute façon. Un jour, tout deviendra logique. Soyez confiant.

Source en anglais : greatist.com

Si vous pensez que d’autres peuvent avoir besoin de lire ceci, partagez le:

2 Commentaires

  1. J ai besoin de rêvasser de plus en plus longtemps tous les jours. Et de faire quelque chose qui me passionne, qui m amuse. Et il y a le réel …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *