Aller vers « le beau » nous fait du bien

La beauté existe partout où on la perçoit. L’émotion esthétique ressentie ne s’explique pas, elle se vit. Oui, le beau nous fait du bien, alors sachons en profiter.

aller vers le beau

Aller vers « le beau » nous fait du bien

Tomber sous le charme d’une maisonnette pourtant délabrée au détour d’une ruelle, resté muet et immobile devant le tableau torturé d’un artiste inconnu… quand le beau s’invite à notre regard, il captive tout notre être.

L’émotion esthétique est en cela magique, qu’elle ne s’explique pas. Elles se vit simplement. La beauté nous envahit et occupe tout notre espace intérieur. Notre ego n’existe plus. Notre esprit est totalement disposé à percevoir et ressentir le beau.

Objets, personnes, événements, paysages… en toute chose la beauté réside. Il n’existe pas de critères spécifiques qui définissent le beau. La beauté se trouve partout où le regard lui permet d’exister. C’est une affaire très personnelle. Nous avons tous nos propres critères d’évaluations de la beauté. Même si nos choix sont bien sûr imprégnés des images et des parfums de notre enfance. Car l’expérience du sentiment esthétique est si belle et forte qu’elle nous marque à jamais.

aller vers le beau

Savourer une belle chose, c’est en quelque sorte se reconnaître en acceptant ce qui nous définit : nos goûts. Oui, nous sommes « responsable » de voir le beau là où il se trouve. En acceptant d’être submergé par ces bonnes émotions, nous nous gratifions également. C’est un bonheur bienfaisant pour l’estime de soi.

La beauté nous transmet la force de l’assurance. L’émotion esthétique tient un rôle important dans le réapprentissage de l’estime de soi. Et finalement, peu importe ce qui est beau ; l’important réside dans ce que la beauté nous apporte et non pas dans ce que l’on y projette.

La beauté est une libération

On n’est nullement obligé d’expliquer pourquoi on trouve beau telle ou telle chose. Dans l’expérience de l’émotion esthétique réside une part de mystère. Avec le beau, on redécouvre qu’il peut être agréable de ressentir une émotion particulière, sans même comprendre pourquoi.

A cette époque de notre civilisation où tout s’explique et les savoirs se cumulent. Il est important de faire l’expérience de comprendre qu’on ne peut pas tout expliquer. Le beau rend possible cela. Oui, une part de mystère réside dans nos vies. Parvenir à ce constat permet de s’ouvrir à un autre rapport au sens. La beauté nous aide à nous réaliser et à vivre mieux.

Questionner le beau

aller vers le beauIl n’y a pas d’intérêt personnel à essayer de distinguer ce qui est objectivement beau de ce qui ne l’est pas. C’est pourtant bien ce qui se fait depuis des siècles. Mais la véritable question à se poser est d’un autre ordre.

Cette mélodie, ce paysage ou ce visage me touche-t-il ? Quels sont les choses belles à mes yeux ou à mes oreilles, celles qui me procurent ce sentiment de bien-être ? Voilà ce en quoi la beauté nous est utile. Sachons la savourer.

Le plaisir à partager

Le beau est donc bien une histoire très personnelle. Pourtant, on a tous envie de le partager. C’est peut-être même de l’ordre du reflex car « c’est plus fort que nous » : il faut qu’il/elle voit cet endroit merveilleux. Il faut lui faire entendre cette voix si mélancolique. Le beau nous pousse au partage. Il créé du lien. L’absence de beauté isole.

La beauté pour vivre mieux

Dans notre société certaines valeurs sont souvent mises en avant : l’amour, la réussite, la famille… Pourtant la beauté n’est certainement pas quelque chose de secondaire, elle n’est pas superficielle en ce qu’elle provoque. Oui, la beauté est au centre de notre existence, parce qu’elle enrichit nos vies, nous comble de bons sentiments et nous rapproche de l’autre.

Le beau vous fait du bien ? Partagez le avec vos amis : 

3 Commentaires

  1. Dans un monde dominé par le profit, l’apparence, la mesquinerie et le mensonge, la beauté simple et authentique nous touche et nous replace dans notre humanité vraie !

  2. Merci pour cet article qui me ravit et entre en écho avec des convictions intimes et parfois un peu solitaires. L’importance du beau, de l’expérience esthétique et leur influence sur notre état intérieur, sont à la base du projet « Shanqa ». Cette publication en ligne (www.shanqa.com), accessible en décembre prochain, propose une promenade esthétique pour nous harmoniser avec le monde extérieur et créer cet état de non-dualité dans lequel « notre ego n’existe plus ». Comme l’écrit Marco dans son commentaire, ouvrons-nous grâce à la beauté à l’humanité vraie qui nous habite !

  3. Instant d’une vie, vers la lumière.. Je croyais savoir ce qu’était la beauté, mon regard s’attardait sur des courbes, des formes qui chauffent au soleil et gèlent dans l’obscurité.. La Beauté est tout autre..lueur intense, onde chatoyante, insensible au jour comme à la nuit..un regard, tout est là..

Les commentaires sont clos.