Arrêter de fumer n’est pas si compliqué

Il existe des trucs et astuces pour faciliter l’arrêt de votre consommation de tabac. Pour arrêter de fumer, la première mission est de « se déprogrammer ». Car la consommation de tabac crée une dépendance physique, mais aussi psychologique et comportementale.

arrêter de fumer

Un fumeur développe des façons de penser et des habitudes néfastes directement liées à la cigarette. Ces liens sont si forts que l’on parle de « réflexes de fumeurs ». Ce sont ces réflexes qu’il va falloir éliminer pour envisager de stopper son tabagisme. Pas de panique : c’est faisable, bien plus facilement qu’on ne le croit.

Se déprogrammer du tabac

Le tabagisme induit des façons de penser, habitudes et réflexes qui ne se modifient pas avec une pilule (toutes couleurs confondues), ni même en prenant une bonne résolution à la veille du nouvel an. Celui qui veut réussir à se libérer du tabac doit se concentrer sur le fait de « se déprogrammer ».

arrêter de fumerPour réussir, il faut s’observer avec lucidité afin d’identifier et mettre en pratique des stratégies et des astuces pour cesser de fumer qui correspondent à votre personnalité.

Ces trucs vous permettront de passer à travers les situations à risques que vous rencontrerez. Ainsi, vous vous rapprochez petit à petit de votre but plus facilement.

La stratégie à adopter pour vous préparer à l’arrêt de votre tabagisme se résume en trois mots :

Retarder – Éviter – Remplacer

Retarder la cigarette

L’envie de fumer dure moins de cinq minutes. Donc, trouvez à chaque fois quelque chose à faire (de préférence qui vous plaise) et les envies s’espaceront de plus en plus. C’est de cette manière que vous vous déprogrammerez.

Éviter la cigarette

L’idée, c’est de changer vos façons de penser et de faire. Le but est de diminuer ou d’éliminer votre exposition aux choses, aux personnes et aux situations qui vous amènent à fumer, ou qui réduisent vos chances de cesser de fumer.

Remplacer la cigarette

Éliminez les pauses fumeur en faisant quelque chose d’autre d’agréable. Quand les collègues font la pause cigarette, faites une pause relaxation, détente ou méditation. Permettez-vous de refuser les cigarettes que l’on vous offre.

Les bases pour arrêter de fumer étant posées, voici une liste de « trucs » importants à prendre en considération pour parvenir à votre but.

Les trucs et astuces à utiliser pour arrêter de fumer:

  • arrêter de fumerRemettez en question certaines idées reçues ou clichés sur votre rapport à la cigarette, tels que : « c’est ma meilleure amie », « ça ne sera jamais aussi plaisant avec un bon café ». Ces idées ne sont pas vraies, elles sont induites par le comportement de fumeur.
  • Faites des activités avec des non-fumeurs.
  • Prenez votre première cigarette du matin une heure plus tard que d’habitude.
  • Fumez quelques cigarettes de moins par jour.
  • Gardez votre paquet de cigarettes, ce qu’il faut pour les allumer et votre cendrier loin de vous.
  • Éliminez les odeurs de fumée sur vos vêtements, dans votre demeure, etc.
  • Réduisez ou évitez même, tant que nécessaire, le café, le thé, le coca-cola ou les boissons alcoolisées.
  • N’accordez pas votre attention aux pensées négatives : concentrez-vous sur vos motivations, votre objectif.
  • Si vous êtes une femme, il pourrait être plus aisé de commencer votre tentative d’arrêt dans la dernière moitié de votre cycle menstruel.

Contrez l’envie de tabac par l’activité

Vous avez entraîné votre cerveau et votre corps à dépendre de la cigarette pour vous sentir bien. Il est donc très important que vous fassiez des activités qui vous procurent du plaisir et qui désamorcent vos habitudes reliées à l’usage de la cigarette. Évidemment, évitez le plus possible les activités ou même les personnes qui seraient associées à la cigarette jusqu’à ce que vous soyez déprogrammé(e).

Bougez plus qu’auparavant, remplacez la cigarette par des activités physiques que vous aimez ou que vous aimeriez essayer et qui font transpirer comme la marche rapide, un entraînement sportif, une ballade en rollers ou en vélo, etc…

Bref, toute activité physique est bonne à prendre. Elle va permettre de mobiliser votre attention et donc de vous détourner du tabac.

Occuper ses mains, sa bouche et son esprit

Faites-vous plaisir, recherchez d’autres activités qui procurent aussi du plaisir et offrent de nombreuses occasions de rire. Votre esprit s’entraîne ainsi à dissocier plaisir et cigarette.

Occupez vos mains autrement : avec un élastique, un trombone ou un crayon. Si vous avez l’habitude de fumer au téléphone, lorsque vous cesserez de fumer, prévoyez de tenir le téléphone de la main avec laquelle vous fumiez. Bricolez, dessinez, faites de la photo, jouez d’un instrument de musique, faites de l’ordinateur, caressez votre animal favori, taponnez une balle anti-stress, etc.

Occupez-vous de votre bouche également. Pour un besoin urgent d’avoir quelque chose dans la bouche, utilisez de la gomme, mâchez des bâtonnets de cannelle ou une paille, brossez-vous les dents plusieurs fois par jour (la cigarette laisse un mauvais goût après), mangez des bâtonnets de carotte, de céleri et autres aliments frais, buvez beaucoup d’eau, etc.

Attention à ne pas grignoter des choses qui mettraient votre santé en danger plus tard. Dès le départ, sélectionnez avec attention ce que vous mettez à votre bouche pour chasser la cigarette, car les mauvaises habitudes arrivent rapidement.

Donnez-vous les moyens de résister

arrêter de fumerUn autre « truc » consiste à se constituer une trousse NF (non-fumeur) avec certains des éléments précédents et arrangez-vous pour l’avoir à portée de la main tout le temps.

Si vous êtes capable de trouver des prétextes pour en fumer une, vous êtes aussi capable de trouver des excuses pour ne pas fumer… Ce sont là des pensées positives. Il est également important de pouvoir être soutenu par quelqu’un à qui parler autant quand tout va bien que lorsque c’est difficile.

La relaxation aide considérablement. Dormez beaucoup, étirez-vous en prenant de grandes inspirations ou en bâillant, embellissez votre environnement et apprenez des techniques de relaxation. Vous allez ainsi pouvoir lutter contre la tension et le stress lié à l’envie de fumer.

Et puis, n’oubliez pas de vous récompenser vous-même régulièrement. Avec l’argent économisé des cigarettes, vous pouvez mettre de côté pour faire un voyage ou réaliser un rêve.

Soyez fier,  devenez un médiateur pour le retour à une vie saine

En fin de compte, quand votre tabagisme a disparu, vous vous apercevez qu’arrêter de fumer n’a pas été aussi difficile qu’on vous le promettait. Votre volonté permet largement de contrer la dépendance. Les quelques astuces à mettre en oeuvre sont faciles et efficaces. Il faut l’avoir vécu pour le croire, mais quand c’est fait : l’irrésistible envie de partager votre expérience positive se fait ressentir !

Quoi de plus normal que de vouloir faire bénéficier ses proches ou ses amis, de cette expérience positive. Arrêter de fumer c’est bon. Le métabolisme d’un non-fumeur est si appréciable en comparaison avec ces temps d’addiction. Faites le pas puis… appréciez.

Fumer n’est pas une fatalité ! Dites-le autour de vous, partagez cet article : 

11 Commentaires

  1. Suzanne Boissonneault

    Je veux cesser de FUMER ! GOGOGO! mais ?

  2. 2ème jour sans cigarette
    Un goût désagréable
    Chewing-gum = gazes😱😆
    canelle bof
    Des douleurs abdominales
    Dur dur d arrêter
    Ce n est pas l envie pourtant
    😂😍😡❤️😘 a suvre

    • les premiers jours sont les plus durs, après 15 jours le métabolisme commence à retrouver un fonctionnement plus « normale », c’est sensible et appréciable, notamment de retrouver le goût et l’odorat

  3. je suis enfin parvenue a arrêter ,se fut pas ci difficile que cela ,je suis fier de moi ,j’y pence encore mais je me tourne a faire autre choses et ces passer au prochain retour du désir ,et au prochain ,détour du désir .!!!!

  4. Retour PingArrêter de fumer n'est pas si compliqué – Mieux vivre autrement | Devenir non-fumeur ...

  5. je passe ma 37 éme journée sans cigarettes … oui bataille au quotidien, mais enfin !!!! les joies et bonnes sensations arrivent … je suis assez fière de moi !!!!

  6. bientôt 4 mois sans clopes !! je revis ..

  7. Quand j ai eu fini mon paquet je l ai broyé, jeté à la poubelle avec le briquet et me suis dit j arrête…ça va faire 20 ans…. tout est question de volonté

  8. Le plus dure n est pas d arrêter,……
    Mais de ne pas recommencer….
    Cela fait 3mois que je ne touche plus une cigarette

  9. Une chose me gêne, dans la cigarette, il y a tellement de produits chimiques qui l’accoutumance. J’ai arrêté et repris plusieurs fois. Quand on a fumé assez longtemps, la cigarette cherche toujours plus ou moins en fonction des moments que l’on vit. Dans la cigarette, il y a des substances qui agissent comme la drogue. Même au bout de 5 ans d’arrêt, on peut connaître le manque. Il ne faut jamais commencer à fumer. C’est mon expérience d’ancienne fumeuse qui le dit.

Les commentaires sont clos.