Atouts et faiblesses d’une personnalité hypersensible : êtes-vous concerné?

Les êtres hypersensibles présentent une multitude de caractéristiques positives. Ces « sentimentaux » comme on les qualifiait il y a peu de temps encore, ont bien des atouts à faire valoir. On parvient aujourd’hui à mieux comprendre ce trait de personnalité. Certains le vivent comme un véritable calvaire, alors que d’autres n’échangeraient pour rien au monde cette capacité qu’ils ont à voir le beau en toute chose, et ressentir autant d’émotions.

personnalité hypersensible

Atouts et faiblesses d’une personnalité hypersensible : êtes-vous concerné?

20% de personnes hypersensibles dans la population, et vous ?

Avez-vous le sentiment de vous attendrir à la moindre occasion? Si c’est le cas, poursuivez votre lecture pour découvrir si vous vous reconnaissez dans une majorité des différentes caractéristiques présentées par les personnes hypersensibles.

Ces différents points ont été mis en évidence par le Docteur en psychologie N. Aron, au début des années 1990; ainsi que par le Docteur Ted Zeff, auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l’hypersensibilité, notamment son « Guide de survie de la personne très sensible ».

Tous deux font référence sur le sujet. Leurs travaux se recoupent et apportent un éclairage bienfaisant à celles et ceux qui vivent dans ce monde où rien ni personne ne laisse indifférent. Qu’en est-il pour vous, vous reconnaissez-vous dans le portrait psychologique que dépeignent ces deux spécialistes?

1. Elles ressentent les choses intensément

L’une des caractéristiques principales des personnes hypersensibles est l’aptitude à ressentir les choses, les situations ou les sentiments plus intensément que les autres -ce qui est loin d’être inintéressant : “ils aiment analyser les choses à un niveau profond”, explique Ted Zeff, “ils sont très intuitifs, et vont très loin pour comprendre les choses.”

2. Ils sont plus réactifs émotionnellement

universelLes gens hypersensibles réagissent plus intensément aux situations. Ils ont un fort sentiment d’empathie et se sentent plus concernés par les problèmes d’un ami. C’est parfois une aptitude qui peut être pesante, car un hypersensible aura tendance à partager les émotions qu’il perçoit chez son interlocuteur, les mauvaises y compris.

Celles et ceux qui partagent si facilement l’état d’esprit de leur interlocuteur ont intérêt à avoir des fréquentations et des habitudes qui les préservent un tant soit peu. Il faut parfois savoir prendre ses distances avec des personnes ou des situations, que l’on sait pouvoir nous affecter plus que de raison.

3. « Ne prends pas les choses trop à coeur » : un conseil souvent entendu

Selon les cultures, la sensibilité peut être plus ou moins bien perçue. En Thailande ou en Inde par exemple, les hommes hypersensibles ne sont jamais pris à partie.

La situation est tout autre dans les pays occidentaux, ou la culture du productivisme ne fait pas de place à la « sensiblerie », considérée comme inefficace ou non constructive.

Toutefois, il y a une inversion de tendance notable depuis quelques années. Depuis qu’une partie de plus en plus nombreuse de la population montre une volonté de s’écarter du mode de vie stressant qui prédomine. L’heure est au retour des valeurs, l’hypersensibilité devient un allié pour la quête d’un mieux-vivre.

4. Elles préfèrent pratiquer un sport individuel

Les personnes hypersensibles ont tendance à éviter les sports d’équipe, car elles croient que tout le monde scrute chacun de leurs mouvements en détail. Beaucoup préfèrent donc les sports individuels. Cependant, ce n’est pas une règle inflexible. Ceux qui ont eu une éducation bienveillante, ont ainsi pu grandir dans un environnement compréhensif. Ce soutien favorise l’aptitude future à évoluer sous le regard des autres.

personnalité hypersensible

5. Ils mettent plus de temps à prendre des décisions

Les gens hypersensibles sont plus conscients des subtilités et détails qui rendent les décisions difficiles à prendre. Il y a rarement de choix tranché par un “oui” ou un “non”. En effet, il n’y a pas de “mauvaise réponse » dans le choix d’un parfum de glace, ou dans celui d’un vêtement. Les personnes hypersensibles ont tendance à mettre plus de temps à choisir, parce qu’elles envisagent toutes les possibilités.

Un conseil simple consiste à savoir prendre le temps, autant que la situation le permet. Bien souvent, on nous presse d’être, de faire ou de dire ceci ou cela. Pourtant, bien des situations ne présentent pas d’exigence réelle. Les considérations de temps ou de rapidité, sont souvent d’ordre social. Finalement, dans bien des situations, on a le temps que l’on veut bien s’octroyer.

6. Un fort sentiment de responsabilité

Réaliser que l’on a pris la mauvaise décision n’est jamais agréable. Pour les personnes hypersensibles, cette émotion est amplifiée parce que la réactivité émotionnelle est plus forte. Les hypersensibles vivent plus mal que la moyenne leurs échecs ou leurs erreurs. Ils ne rejettent pas leur responsabilité sur les autres, ce qui peut être accablant.

… ce qui peut tout aussi bien être un atout considérable! Quelles leçons tirer de la vie quand on essaie de se persuader -à tort- que ce qui nous arrive, ce que nous vivons ne dépend pas de nous? Pas grand chose à vrai dire, excepté de devoir retomber éternellement dans les mêmes travers, revivre les mêmes situations dont les enseignements ne peuvent être tirés sans cet indispensable sentiment de responsabilité.

7. Elles sont extrêmement attentives aux détails

Les personnes hypersensibles sont les premières à remarquer les détails dans une pièce, les nouvelles chaussures que vous portez, ou un changement du climat.

Pourquoi donc cet attachement aux détails? Les gens hypersensibles savent mieux que quiconque reconnaître la vérité ou l’explication qui émane d’une situation, d’un lieu, d’une personne… Toute entité n’est finalement que la somme des détails qui la compose. En s’arrêtant sur ce que d’autres considèrent comme des détails, un hypersensible va saisir instinctivement l’essence, la teneur ou l’explication d’une situation.

8. Tous les hypersensibles ne sont pas introvertis

On estime à environ 30% la part des personnes hypersensibles qui sont extraverties. Souvent, les personnes hypersensibles qui sont extraverties ont grandi dans une communauté très soudée -un petit village, une famille nombreuse… qui leur permettait d’interagir avec beaucoup de monde.

9. Ils sont efficaces dans un environnement collectif

Parce que les hypersensibles sont des penseurs profonds et réfléchis, ils sont de bons collègues. Cependant, ils sont plus adaptés à des postes qui ne demandent pas de prises de décision finale. Par exemple, si une personne hypersensible était membre d’une équipe médicale, elle pourrait être capable d’identifier le pour et le contre d’une intervention chirurgicale d’un patient, tandis que quelqu’un d’autre devrait se charger de prendre la décision ultime d’opérer le patient, ou pas.

10. Ils sont plus sujets à l’anxiété et la dépression

personnalité hypersensible“Si vous avez beaucoup de mauvaises expériences, spécialement très tôt dans votre vie, qui fait que vous ne vous sentez pas en sécurité dans le monde, à la maison, ou à l’école, votre système nerveux est programmé sur “anxieux”, dit N. Aron.

Cela ne veut pas dire que toutes les personnes hypersensibles sont sujettes à l’anxiété. Un environnement sécurisant peut constituer une bonne protection contre l’anxiété.

Les parents d’enfants hypersensibles ne devraient pas les surprotéger, ni êtres trop en retrait. Parvenir à un équilibre n’est jamais évident pour ces parents, qui doivent trouver la juste mesure afin de permettre à leur progéniture d’acquérir la confiance en soi.

11. Les environnements bruyants sont insupportables

Personne n’apprécie les bruits agaçants (comme un robinet qui goutte) ou les environnements bruyants; les personnes hypersensibles encore moins. Elles ont tendance à être plus facilement envahies en présence d’une multitude de sources sonores, ou par la répétition ininterrompue d’un son.

12. Les films violents : très peu pour eux

Parce que les personnes hypersensibles sont dotées d’une très grande empathie et sont plus facilement sur-stimulées, les films violents ou les films d’horreur sont rarement leur tasse de thé.

13. Ils pleurent plus facilement.

Les pleurs ont une connotation négative, encore plus quand il s’agit d’un homme. C’est pourquoi il important qu’ils sachent se préserver des situations susceptibles de les embarrasser. Avoir la larme facile n’est pas vraiment valorisant dans notre société.

Les amis et la famille ont un rôle non négligeable à tenir. Le soutien des proches favorise l’acceptation de soi. Ainsi, pleurer facilement ne sera pas vécu comme quelque chose de honteux, avec la confiance emmagasinée grâce aux relations bienveillantes.

14. Ils ont des attitudes au-dessus du lot

Les hypersensibles sont aussi des personnes très conscientes, dit le D. Aron. A cause de cela, elles ont tendance à être plus à l’écoute et à avoir de bonnes manières. Par exemple, les personnes hypersensibles font plus attention avec leur caddie au supermarché, soucieuses de ne pas être malpolies ou de gêner la circulation. Laisser sa place de parking à un autre, ou son siège dans les transports en commun sont des pratiques courantes chez les hypersensibles.

15. Les critiques sont mal vécues

Les personnes hypersensibles ont des réactions à la critique plus fortes que les autres. Elles sont capables d’user de stratagèmes complexes afin de se soustraire à cette critique tant redoutée. Faire plaisir aux gens est l’une des possibilités souvent mise en oeuvre, afin de prévenir toute critique. Autre astuce employée: faire son auto-critique en premier, ce qui peut également leur éviter de supporter que l’autre ne dise quelque chose de négatif à leur égard.

D’un autre côté, les compliments sont appréciés à juste titre. Une personne hypersensible ne peut restée indifférente à une parole ou un geste gratifiant.

L’hypersensibilité : amplificateur de sentiments

Si l’on pouvait caractériser l’hypersensibilité par un seul trait, ce serait peut-être cette aptitude à amplifier les sentiments. Ce qui est négatif pèse plus lourd chez les hypersensibles, alors que le positif les encense complètement.

J’espère que chacune des personnes hypersensibles ayant lu cet article aura appris quelque chose. Comprendre les autres n’est jamais facile, se comprendre soi-même est un challenge encore plus grand. C’est aussi un bonheur immense que de se découvrir et d’aller à la rencontre de soi, à travers nos relations et les expériences vécues.

Communiquez vos ressentis et faites part de votre grande sensibilité à vos amis. Partagez cet article également pour que d’autres personnes hypersensibles puissent avoir les repères qui aident:

28 Commentaires

  1. depuis ma jeunesse je sais que je suis un hypersensible j ai vécu des choses tres difficiles étant jeune j ai souvent et encore aujourd hui pleuré par simple émotion j ai toujours voulu cacké ce sentiment mais c est pas facile maintenant je l accepte plus facilement c est la premiere fois que j en parle ouvertement
    avant c était une honte plus maintenant ca pleure aussi un homme comme le chante bien ginette reno

    • valerie destailleur

      vous vous demandiez si le lecteur aurez quelques 1 des points cités!!! pour ma part c’est bingo! 100% et il en manque!! c’est 1 grande qualité si l’on arrive à trouver au moins 1 personne eprouvant au moins la moitié de nos ressenties!! perso je suis devenu sauvage par besoin de sauvegarde! parfois je tente mais 1 nouvelle claque tombe! alors on se relève plus fort, enfin, croyons nous, jusqu’à la prochaine tentative……..! je ne supportais pas la solitude plus jeune! vraiment! aujourd’hui elle m’est salutaire!

  2. Très beau texte avec des points très intéressants, et dans lequel nous nous reconnaissons souvent…

    Merçi de ce partage de connaissances !

      • Incroyable, je suis impressionnée par tant de précisions.
        Dans mon cas je suis heureuse qu’enfin on explique qu’un hypersensible ressente intensément les sentiments de ses interlocuteurs.
        aussi les stratagèmes utilisés sont souvent perçus comme un manque de confiance, ce qui est faux.
        Je regrette de ne pas avoir trouvé des commentaires sur la puissance de la colère intérieure fasse à l’injustice, est ce un sentiment qui n’appartient qu’a moi? hypersensible.
        Bravo.

        • Non Sylvie, vous n’êtes pas seule à ne pas supporter l’injustice. C’est quelque chose de très fort chez moi, et présent depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir.

        • Non, je suis une hypersensible également et la puissance de colère intérieure fasse à l’injustice est quelque chose de terrible pour moi j’ai beaucoup de mal à ne pas réagir fasse à une injustice que ce soit pour moi ou pour une personne connue ou inconnue. J’aurais bien aimé etre éclairée sur ce sujet

        • Ce n’est pas seulement toi non, le sentiment d’injustice pour moi est atroce car j’aurais parfois envie d’exploser comme une bombe nucléaire, mais je dois imploser et ce n’est pas facile me calmer ensuite. J’exècre l’injustice depuis la très jeune enfance. Enfant, je faisais des crises épouvantables quand j’en étais victime, en vieillissant j’ai appris à mieux les contrôler mais la lave du feu de l’enfer me dévore intérieurement et cherche toujours à exploser.

          • Je pense que plus un sentiment d’injustice dérange plus irrémédiablement un déclic se fait qui sélectionne les points positifs et négatifs disons une synthèse de ce qui est qui pourrait être et le devrait. En une fraction de seconde on comprend que même si la solution saute aux yeux le parcours peut être long mais toujours cohérent donc possible et la foi peut nous guider dans ces moments pénibles.

        • Tout a fait d accord,j ai du mal a métriser ma colere et cette impuissance contre tout ce qui est de l injustice,car mon point faible est celui ci….tellement de colere souvent que j en ai mal partout…..mais j avoue que tous les points traités dans ce texte son de mon aptitude a essayé de mieux me comprendre et de mieux reagir a mon entourage…ce qui n est pas tjrs evident.merci de penser a nous !

  3. Eh oui, intelligents, rares et précieux sont les Hypersensibles…..
    c’est ce qu’il faut en retenir, non pour flatter l’égo, les hyper n’ont que cure de l’égo, mais prendre conscience de soi-même et de sa valeur et l’accepter est important et précieux !
    à tous les hypersensibles ! 😉 <3

    • Je sais depuis toujours que je suis hyper sensible,je pensais a tort que c etait un defaut ,un mal qui me rongerait de l interieur,tel un cancer….
      Cet article resonne en moi….a 100 piur 100…

      • Aucune personnalité n’est à considérer comme un défaut. Chaque médaille a son revers et vice versa. Etre sensible c’est une qualité car cela permet de faire attention aux autres mais un défaut lorsque qu’il faut prendre des décisions qui affectent tout le monde. Je suis convaincu que c’est la diversité des personnalités d’un groupe qui en fait le force car cela permet de faire face à toutes les situations. En conséquence, il ne faut jamais dénigrer ce que l’on est mais apprendre à s’accepter et à composer avec lors des interactions avec les autres. (oui c’est facile à dire mais pas à faire ^^).
        Le gros problème c’est qu’aujourd’hui on nous fait croire qu’il existe une personnalité parfaite, capable de contrôler ses émotions, et qui serait ultra compatible avec le travail. Pire, que l’on pourrait atteindre cette personnalité en modifiant la nôtre à coup d’exercices douteux de refoulement. Du coup, oui, on a l’impression de ne pas être « normal » et de pas rentrer dans le moule mais c’est une énorme connerie.

  4. Et rassurez vous, pour ce qui est de la colère face à l’injustice………..Ohlalalala lalalala….!!!
    Tous les hyper sont semble-t-il confrontés à cette dure épreuve…:-/
    Révoltés de naissance, dès leur plus jeune âge, n’ont pas peur depuis tout petit de se dresser face à ces injustices et leurs auteurs, quels qu’ils soient !
    Eh bien moi je trouve cela juste et tout simplement Divin !
    Alors soyez fiers de cet atout, car c’en est un dans ce monde de brutes et d’hypocrites !
    Ils sont DROITS dans leurs pompes et n’ont jamais honte de se regarder dans la glace ! 😉

  5. Il y a longtemps que je suis consciente de cet atout qui, par moment difficile, est un atout accablant, alourdissant et dont l » entourage a du mal à me comprendre.

    Grâce à cet hypersensibilité, je suis une personne qui ne possède pas la méchancité, la vengeance, la hargne.

    Et parfois je trouve difficile d » être incomprise dans mes émotions, dans mes ressentis!

    Je dois juste être aussi sensible à moi-même que je ke suis aux autres! J’ ai tendance à m » oublier 😉

  6. Retour PingAtouts et faiblesses d'une personnalité ...

  7. Idem je me reconnais a 100 pour cent. Et en ce qui concerne les injustices c est juste insupportable et envie de se revolter au plus profond de soi meme….que faire alors…

  8. et bien moi je suis hypersensible et je vois pas ça du tout comme une chance,je me sens pas en sécurité face à mes propres émotions,je suis hyper anxieuse,je sais pas si j’ai ma place dans la société car ,à part l’art,l’hypersensibilité est vécue par les autres comme « une faiblesse »

  9. Il n’y a que la méditation et la réflexion pour nous calmer . Chacun ressent les choses part sont vecu . Quel claque oui 😉 amicalement.

  10. Ce qui est négatif pèse plus lourd chez les hypersensibles, alors que le positif les encense complètement.
    C’est dans cette aspect surtout que je me retrouve. Une amitié (par exemple) me donnera des ailes et je voudrais être là à 300%, une séparation me donnera une anxiété démesurée (je suis allée jusqu’à la dépression). J’essaie autant que je peux de me faire « au moule » des autres, mais quand les sentiments positifs ou négatifs deviennent trop fort, c’est la cata ! Et malheureusement …ça se répète trop souvent, et ça fait « fuir » les autres. Quand je m’en aperçois je me rabaisse moi-même et m’excuse à outrance. C’est parfois très dur à vivre, surtout quand on tiens réellement aux personnes, malgré nos « trop ». Je n’ai comme solution de ne pas m’attacher : ce n’est pas une solution en soi. Alors je me tourne vers la Foi : on dit que Dieu pardonne toutes les erreurs, guéri tout, qu’il renouvelle tout, et que lui nous aime éternellement …

  11. L’injustice est une chose qui consume . Elle te poursuit dans le fond de l’âme. Elle alimente tes émotions .

  12. je suis douce et gentille alors je ne comprend pas pourquoi il y a des gens méchants envers nous hypersensibles qui sommes incapables de faire du mal à une mouche, je suis en permanence dans le contrôle pour me protéger des autres qui sont insensibles

  13. Très bel article. Il y a longtemps que je me sens excluse et différente des autres. Incomprise. Trop profonde. Anxieuse pour des choses anodines. Évite les conflits. Vie mal avec l’injustice. Vie mal avec les querelles et les échanges qui m’aparaissent si lourdes. Qui aime la vie et qui pleure de joie aussi facilement que de peine. Jai longtemps cru que jétais une désaxé ou une désiquilibré. Je suis si contente maintenant de tout comprendre !!! Je peux enfin m’aimer et me respecter. 🙂

  14. pour moi quand je sens la colere interieure grandire je m’isole et m’entraine a un melange de kung fu, boxe thay, karaté, tai chi j’usqu’a retrouvé mon calme interieur et en meme temps sa entretien le corps et fortifie l’esprit et je vous conseille aussi les methode zen de relaxation pour controlé votre respiration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *