Augmenter son capital santé en conscience des quatre piliers de la vie

Quelle belle surprise. En consultant mes mails ce matin, j’y découvre un trésor inattendu. Un message de présentation de Nayla Cherino Parra, puis une petite vidéo pour compléter le tableau. J’ai un pressentiment positif, je devine une belle personne. Bon aller, j’accorde les 3.51 minutes de mon temps personnel nécessaires au visionnage, probablement la meilleur décision de ma journée!

Augmenter son capital santé

Augmenter son capital santé en conscience des quatre piliers de la vie

« Bien vivre avec soi, pour bien vivre avec les autres et avec la planète ».

Je l’avoue, cette petite vidéo de présentation de 3.51 minutes à bien fait le travail en ouvrant grand mon appétit de connaissances. J’ai enchaîné avec le film documentaire complet qui dure environ deux heures. Un régal.

« Bien vivre avec soi, pour bien vivre avec les autres et avec la planète » : c’est un petit guide pratique, c’est surtout un titre qui donne envie!

Le message qu’il délivre s’avère essentiel. Dans un premier temps, il montre que la pratique quotidienne de techniques simples, rapides et universelles nous offre la possibilité de devenir acteur pour notre santé et d’augmenter notre capital bien-être.

image-1-169x300En finalité, ces différentes découvertes permettent de mieux gérer le stress, de résoudre des conflits de façon relationnelle plutôt que réactionnelle. Cela contribuent à augmenter le mieux vivre ensemble et à réduire les risques psychosociaux.

J’ai choisi de vous présenter une partie du reportage vidéo. Commençons donc par le commencement…

« Bien vivre avec soi » en conscience des quatre piliers de la vie

Il est primordial de vivre en phase avec les quatre piliers vitaux. Mais avons-nous suffisamment conscience de leur importance dans notre vie? Ces gestes sont si simples et apparaissent si banals que l’on a tendance a y prêter peu d’attention. Respirer, boire de l’eau, s’alimenter et dormir sont impliqués pour générer l’équilibre ou des dysfonctionnements, pour peut que l’on y prête peu d’attention.

Prendre conscience de ces quatre piliers vitaux permet naturellement d’éviter de créer des dysfonctionnements, ce qui est préférable que d’avoir à améliorer sa santé. Le corps est merveilleusement bien adapté pour gérer une blessure ou une infection. Pour peu qu’on lui accorde notre confiance, notre corps va mettre en place les processus de retour à la normale.

Augmenter son capital santéBien respirer. Sans respiration, pas de vie. C’est aussi simple. On peut alors facilement comprendre que la qualité de notre respiration influence notre santé.

Comprendre toute l’importance de la respiration est un premier pas. Le second arrive alors naturellement : on prend soin de respirer convenablement, non pas par obligation, injonction ou mimétisme; mais tout simplement par conviction, en conscience que chaque inspiration apporte la vie. Des petits exercices simples permettent de s’entraîner pour conscientiser sa respiration.

La respiration naturelle s’effectue par le ventre. C’est elle qu’il faut retrouver. Gonfler le torse pour respirer n’a rien de naturel, cela répond à certaines exigences d’ordre sociale. La méditation donne toute son importance à la respiration, en invitant celui qui pratique à vivre un instant de communion avec son corps en écoutant, en observant sa respiration.

Une mauvaise respiration, par exemple, ne permettra pas d’éliminer les toxines de l’organisme convenablement. L’acide lactique provoque alors crampes et courbatures, pour lesquelles le corps devra mettre en oeuvre durant plusieurs jours une multitudes de processus de guérison – de retour à l’équilibre- qui dépensent de l’énergie. Alors qu’une bonne respiration pendant l’exercice évite les crampes, au moins les atténue fortement.

Augmenter son capital santéBoire de l’eau. Boire de l’eau est fondamentale pour notre santé. Comment pourrait-il en être autrement ? Notre corps en régénération constante est composé pour 70% d’eau. Boire de l’eau en quantité suffisante est une première chose. Cette eau pure, sans rien d’autre dedans, sans trop de minéraux, permet aux cellules de bien fonctionner.

Très peu de personnes boivent les 1,5 litres d’eau par jour recommandés. Or le manque d’eau dans l’organisme va provoquer une multitude de symptômes d’une part et, d’autre part va pousser l’organisme à compenser ce manque. Les cellules vont ainsi restituer une partie de l’eau qui les compose. Le processus normal est inversé, bien sûr avec des conséquences pour la santé, qui encore une fois sont évitables.

L’alimentation. « Fais de ton alimentation ton premier médicament ». Cette phrase d’Hippocrate sonne comme une évidence, pourtant beaucoup semblent l’ignorer. Manger n’est cependant pas un acte anodin, la nourriture est la matière première pour que se régénère le corps. Une mauvaise matière première ne donnera jamais une construction solide et saine.

La qualité des aliments est une première chose. La façon de les préparer en est une autre. La manière de les consommer joue également un rôle non négligeable. Une bonne alimentation est un tout, réaliser en conscience de l’importance qu’elle revêt pour la santé. Chaque bouchée avalée sera transformée en vie, notre vie. Nombre de dysfonctionnements, des plus courants aux plus graves viennent de l’alimentation. Là encore, mieux vaut prévenir…

augmenter son capital santéLe sommeil. Dernier des quatre piliers: le sommeil. Quand il est bon, il est réparateur. Autrement dit, un mauvais sommeil ne permet pas au corps de réparer ses maux. Beaucoup de choses peuvent influencer notre sommeil. L’environnement physique, la chambre, sa couleur, sa disposition… tout est à considérer pour favoriser un sommeil profond et réparateur.

Un geste aussi simple que de déplacer son lit peut parfois résoudre bien des problèmes. Mettre la tête au nord est largement admis comme permettant de passer de meilleur nuits. Ce premier point si simple est-il appliqué chez vous?

« …pour bien vivre avec les autres »

Le guide pratique de Nayla va plus loin. Si « bien vivre avec soi » est important et primordiale, ce n’est pas une fin en soi. « Bien vivre avec les autres » est alors envisageable, pour peu que l’on accepte de réévaluer la relation dans son fonctionnement.

Car être bien dans son corps, en conscience des quatre piliers de la vie nous permet d’envisager un mode relationnel différent. Pour le comprendre, le mieux est de voir le film. Les différents aspects de la relation y sont détaillés. Des outils telle que « l’écriture émotionnelle » y sont présentés : une mine d’information passionnante dans laquelle des pépites de bonheur potentiels attendent d’être récoltées…

Voici la vidéo du générique et du sommaire, pour visionner une à une chaque partie développée dans le documentaire:

La version intégrale non séquencée:

A voir : le site internet de Nayla Cherino Parra les9fontaines.eu

Le guide pratique : « Bien vivre avec soi, pour bien vivre avec les autres et avec la planète« 

Partagez ces informations bienfaisantes pour la vie avec vos amis:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *