Gérard Depardieu évoque la douleur du père avec la poésie de l’artiste

Gérard Depardieu s’est laissé aller à quelques confidences pour LeParisien. Ses paroles fortes révèlent la douleur d’un père endeuillé. Elles sont livrées avec une grande sensibilité et toute la poésie de l’artiste. Dans un registre différents des frasques médiatisées dont il semble s’amuser, un homme humain et blessé apparaît. Aujourd’hui l’alcool ne fait plus partie de sa vie, le plaisir de boire s’est évaporé.

Gérard Depardieu

Personnage rocambolesque par nature, c’est pourtant presque timidement que l’acteur de 67 ans a évoqué la carrière de son fils disparu en 2008 des suites d’une pneumonie :

Guillaume m’a vraiment beaucoup impressionné dans « Aime ton père », c’était un garçon à vif et extrêmement courageux. Et c’est toujours très émouvant de voir des gens qui n’ont pas peur de montrer leurs craintes.

Il nous avait habitué ces derniers temps à amuser la galerie par ses prises de positions franches etfaire parler de lui sur un registre Malgré des relations tumultueuses entre les deux hommes, Gérard Depardieu a eu bien du mal à faire son deuil, comme il l’explique au journal :

Guillaume, malheureusement, n’a pas vécu assez longtemps. Mais j’ai eu, nous avons eu, notre part d’amour et de problèmes. Mais maintenant, à chaque fois que je pense à lui ou qu’il me revient, c’est dans une image de paix et d’harmonie.

Ce qui n’est pas normal, c’est que les enfants meurent avant le père. C’est difficile à porter, mais le seul moyen de le porter dignement, c’est qu’il résonne en vous et le faire sonner en dehors de soi.

Lancé dans ses révélations, Gérard Depardieu a également fait une annonce que l’on n’attendait pas, il a dit stop à l’alcool :

Cela fait un bout de temps que je ne bois plus. Je n’aime plus du tout l’ivresse. On cache des peurs, des choses, et puis je n’arrive plus à y trouver de plaisir.

Souvent provocateur, Gérard Depardieu n’en reste pas moins un artiste d’une grande sensibilité

3 Commentaires

  1. Magnifique, comment ne pas aimer un homme avec une aussi belle sensiblerie

    • Poissonnier Régine

      Sensiblerie …ou sensibilité ?? pas du tout le même sens , Rosaly !! Pour ma part, je dirais « sensibilité « , et dans ce cas, je suis d’accord avec vous ..

  2. Magnifique, comment ne pas aimer un homme avec une si belle sensiblerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *