Il rachète les tortues marines au marché alimentaire pour les relâcher en mer

Arrachées à leur milieu naturel, pour être vendues comme nourriture, deux tortues de mer en Papouasie Nouvelle Guinée font face à une mort presque certaine. Mais grâce à la compassion d’un homme, elles ont retrouvé le chemin de la liberté…

tortues marines

Il rachète les tortues marines au marché alimentaire pour les relâcher en mer

Pour moins de 40 dollars américains, Arron Culling et son collègue ont été en mesure de racheter la liberté de ces deux tortues marines.

Il partage ensuite les photos de l’opération de sauvetage improvisée sur facebook et met en explication :

« Trouvé sur le marché local »

C’est ce qu’a posté Arron Culling sur ​​Facebook vendredi 4 décembre avant d’ajouter :

Nous les avons eues pour 50 dollars et les avons conduites sur cinq kilomètres de route avant de les relâcher.

Ce ne sont pas les premières tortues ayant retrouvé la liberté grâce à ces hommes. Selon Arron, lui et son collègue ont acheté et libéré environ une dizaine de spécimens de tortues marines pour leur permettre de retrouver leur milieu marin d’origine.

tortues marines

A ce jour, une dizaines de tortues ont été sauvées par Arron

Bien que six des sept espèces de tortues marines au monde soient classées comme menacées ou vulnérables, la pêche des tortues marines reste légale dans une grande partie du monde. Cela comprend la Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’Australie et le Mexique, où les communautés côtières chassent les tortues pour leurs viande et carapaces.

On apprend avec cette estimation récente que, plus de 42.000 tortues de mer sont légalement tuées chaque année. Mais on estime que des centaines de milliers de spécimens meurent tous les ans après avoir été pris dans des filets de pêche commerciale ciblant d’autres animaux.

Pour en savoir plus sur la protection de ces merveilleux animaux marins :

  • Le site « le village des tortues » expose le plan de sauvegarde de la tortue d’Hermann en France, espèce menacée que l’on ne trouve plus que dans le département du Var.

Partagez cet article, pour contribuer à sensibiliser les gens sur le drame de la disparition des espèces animales; pour favoriser leur protection afin de préserver autant que possible un patrimoine génétique irremplaçable : 

2 Commentaires

  1. Vous etes un Saint homme Monsieur Aaron, que Dieu vous bénisse pour le bien que vous faites !

  2. Excellente initiative. Seul bémol : ça alimente le marché. Et personne ne sera inquiété par leurs activités. Mais chaque vie sauvée est importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *