L’intelligence artificielle pourrait devenir une menace pour l’humanité

Les récents progrès dans l’intelligence artificielle sont tels que nous verrons bientôt des robots capables de réaliser presque tout ce que l’homme fait. Des dizaines de millions d’emplois vont disparaître au cours des 30 prochaines années. Mais ce n’est certainement pas la seule, ni la plus dangereuse des applications de l’intelligence artificielle. D’éminents scientifiques alertent l’opinion publique et demandent un moratoire pour prévenir des dérives en ce domaine, qui pourraient conduire l’humanité à sa perte…

intelligence artificielle

L’intelligence artificielle pourrait devenir une menace pour l’humanité

Un bouleversement de société est en marche

« Nous approchons du moment où les machines seront en mesure d’être plus performantes que les humains dans presque toutes les tâches », a déclaré Moshe Vardi, directeur de l’Institut de technologie de l’information à l’Université Rice au Texas.

Lors de la réunion annuelle de l’Association américaine pour l’avancement des sciences, il a posé la question suivante qui sonne comme un avertissement:

La société doit regarder la situation en face avant qu’elle ne nous tombe dessus. Si les machines sont capables de faire presque toutes les tâches d’un humain, que feront les êtres humains?

Le scientifique prévoit qu’il y aura toujours un besoin de main d’oeuvre dans l’avenir, mais que l’avènement des robots nouvelle génération pourrait changer radicalement le marcher du travail. Aucun secteur ne serait à l’abris et les hommes comme les femmes seront impactés. Il met en garde :

L’économie mondiale peut-elle s’adapter à un taux de plus chômage supérieur à 50% ?

Sans contrôle de la situation, nous pourrions rapidement créer les conditions de l’appauvrissement général des populations, lesquelles n’auront plus les moyens de consommer.

Le déclin du marché du travail

intelligence artificielle

Ce n’est déjà plus de la science fiction

L’automatisation et la robotisation ont déjà révolutionné le secteur industriel au cours des 40 dernières années, entraînant l’augmentation de la productivité, mais réduisant l’emploi. La création d’emplois manufacturiers a atteint son apogée aux États-Unis en 1980. Depuis, le taux de personne au travail n’a cessé de décliner, accompagné par la stagnation des salaires dans la classe moyenne; d’après Moshe Vardi.

Aujourd’hui, il y a plus de 200.000 robots industriels aux USA et leur nombre continue d’augmenter. La recherche se concentre actuellement sur les capacités de raisonnement des machines. Les progrès dans ce domaine au cours des 20 dernières années ont été spectaculaires. « Et il y a tout lieu de croire que le progrès au cours des 25 prochaines années sera tout aussi dramatique, » pour Vardi.

Selon Bart Selman, professeur d’informatique à l’Université Cornell, « dans les deux ou trois prochaines années, les systèmes semi-autonomes ou autonomes fonctionneront dans notre société. » Il a énuméré:

  • intelligence artificielleles robots intelligents dans les maisons
  • les voitures et les camions sans conducteur
  • les drones autonomes pour la surveillance
  • les systèmes de négociation pour les transactions en bourse entièrement automatiques
  • d’autres types « d’aide à l’intelligence » qui rendent des décisions au nom de l’homme

Nous serons dans une sorte de symbiose avec ces machines, et nous allons commencer à leur faire confiance et travailler avec elles, a-t-il prédit. C’est une préoccupation parce que nous ne savons pas jusqu’où l’intelligence artificielle évoluera, combien intelligentes ces machines deviendront-elles?

Stephen Hawking : garder le contrôle… ou disparaître

Les humains seront-ils capables de garder le contrôle? Les machines intelligentes resteront-elles un atout pour l’humanité, ou poseront-elles des problèmes insurmontables?

Ces questions sont de nouveau soulevées aujourd’hui, en raison des récents progrès de la technologie robotique qui permettent aux machines de voir et d’entendre, presque comme les gens.

Selman a déclaré que l’investissement dans l’intelligence artificielle aux Etats-Unis était plus élevé que jamais en 2015. Les géants comme Google, Facebook, Microsoft et Tesla sont à la tête de la meute.

En outre, le Pentagone a demandé 19 milliards pour le développement de systèmes d’armes intelligentes. Ce qui inquiète au sujet de ces nouvelles technologies est leur capacité à analyser les données et exécuter des tâches complexes, en autonomie partielle ou complète.

Cela soulève des préoccupations chez Selman qui se demande si les humains pourraient un jour perdre le contrôle sur l’intelligence artificielle, une fois qu’ils l’auront mise en place. C’est une crainte que certains parmi les plus grands esprits au monde ont également soulevé, comme l’astrophysicien britannique Stephen Hawking, qui a mis en garde dans une interview à la BBC en 2014 sur des conséquences qui pourraient être désastreuses :

Elle s’auto-régénérerait d’elle-même, et à un rythme de plus en plus élevé (…) Les êtres humains, qui sont limités par une évolution biologique lente, ne pourront pas rivaliser, et seraient remplacées (…) Le développement de l’intelligence artificielle complète pourrait signifier la fin de la race humaine.

Les scientifiques lancent un appel à la raison

intelligence artificielle

le pire des scénarios a-t-il été écrit ?

Ces questions ont conduit les scientifiques à demander la création d’un cadre éthique pour le développement de l’intelligence artificielle, ainsi que des garanties pour la sécurité dans les années à venir. Certains estiment l’intelligence artificielle potentiellement plus dangereux que les armes nucléaires!

Pour Wendel Wallach, un expert en éthique de l’université de Yale, ces dangers exigent une réponse mondiale. Il a également appelé à un décret présidentiel déclarant que les systèmes d’armes autonomes létales sont en violation du droit international humanitaire:

L’idée de base est qu’il y a nécessité d’une action concertée pour garder la technologie en bon serviteur et non de la laisser devenir un maître dangereux…

Source en anglais : phys.org

L’homme est le pire ennemi de l’homme. Serons-nous capable de contenir la folie de certains pour préserver le reste de l’humanité? Pour commencer, prévenons les gens autour de nous:

Un Commentaire

  1. La perte d’emplois n’en est qu’un exemple parmi de multiple conséquences que peuvent avoir l’avancée de la nouvelle technologie sur la vie quotidienne de l’homme. Actuellement, le plus grand problème lié à cette dernière est la sécurité numérique. Un véritable désagrément qui touche tout le monde et tous les secteurs d’activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *