L’art de l’essentiel : faire le tri dans sa vie

Nous sommes entourés d’une multitude d’objets plus ou moins utiles. Nous avons de nombreuses habitudes bonnes ou mauvaises, des fréquentations plus ou moins avouables… L’art de l’essentiel en désencombrant la vie permet de créer un environnement serein autour de soi, propice à la réflexion et la relaxation. On accède alors au bonheur d’une vie sereine, plus joyeuse et enrichissante.

art de l'essentiel

L’art de l’essentiel : faire le tri dans sa vie

lartdelessentiel jeter l’inutile et le superflu pour faire de l’espace en soi

Cette phrase résume le livre de Dominique Loreau «  L’art de l’essentiel  » dont cet article est inspiré. A sa lecture, les messages délivrés font écho en nous. Ils viennent poser des mots sur des sensations ressenties.

Pourquoi chercher à désencombrer?

Quand un intérieur devient plus épuré et raffiné, il devient relaxant. Son entretien devient plus facile. Vous gagnez alors du temps pour vous, c’est inestimable.

L’environnement physique ainsi libéré dégage la vue et l’esprit, nous sommes moins préoccupé par les biens matériels. D’autre part, ce que l’on possède a une plus grande valeur.art de l'essentiel

Les relations s’améliorent avec ceux qui comptent vraiment, les relations « polluantes » n’accaparent plus notre temps et notre énergie. Votre qualité d’écoute bienveillante se développe.

On profite alors de son temps avec plus de légèreté et de joie de vivre. On est plus libre, on se sent exister tout simplement. On y voit plus clair, on sait ce que l’on veut vraiment.

Par où commencer?

La tâche peut paraître énorme et… elle l’est. Mais les choses apparaissent tranquillement avec le temps, une à une. Il n’existe pas de résultat fini. Nous évoluons à chaque instant. Par conséquent ce qui est vrai un jour ne l’est pas forcément pour toujours.

Avant de commencer à désencombrer sa vie, il est donc nécessaire de se questionner sur les choses matérielles et immatérielles qui la composent. Les amis, les objets, mais aussi les occupations et habitudes : tout va y passer.

Quelle importance a-t-il/elle pour moi? Que représente cet objet dans mon quotidien? Quels services me rend t-il au regard de la servitude qu’il m’impose?

désencombrer sa visComment cet ami me considère t-il, avons-nous des rapports de qualité ? Notre relation est-elle riche et sommes-nous bienveillants l’un pour l’autre?

Les réponses à ces questions se trouvent en chacun de nous. Elle sont différentes d’un individu à l’autre. Elles sont le reflet de notre caractère et de nos aspirations les plus profondes. 

Après la réflexion…

On peut commencer par faire l’inventaire de la maison. Une pièce après l’autre, objet après objet; on vient questionner les véritables raisons de sa présence ici. Puis on fait un choix : je le garde ou je m’en sépare. Jeter, vendre ou donner, il faut recycler ses biens matériels si possible.

Au fur et à mesure, les réponses sont de plus en plus évidentes. On a moins d’hésitation. On se met à réellement apprécier et respecter nos vrais amis. On reconnaît une plus grande valeur aux objets que l’on conserve.

art de l'essentiel

Le bonheur est gratuit et accessible

Construire véritablement sa vie en faisant des choix, c’est un luxe et un bonheur inestimable. C’est gratuit et accessible à tous.

Quand on a compris ces choses on ressent vite les bienfaits que notre nouvelle vie nous apporte. On ne peut plus retourner à cette vie passée à gagner toujours plus d’argent . Acheter toujours plus d’objets inutiles pour en parler des heures durant avec un pote dont on ne connaît plus trop le nom.

Pour aller plus loin, être guidé dans votre démarche, éviter les pièges, résoudre vos conflits, lisez : « L’art de l’essentiel », Dominique Loreau

Cet article vous parle? Parlez en autour de vous, partagez-le avec vos amis : 

8 Commentaires

  1. Il n’y a pas plus d’essentiel que l’essentiel : -RELAXATION, -MUSICO-THERAPIE, -AROMATHERAPIE, -ACUPINCTURE, -AURICULO-THERAPIE, -REFLEXOLOGIE, PHYTO-THERAPIE,-THERAPIE-INDUCTIVE, -HYPNO-THERAPIE, -NATURO-THERAPIE, -THERAPIE A TRAVER LES COULEUR ET LES VIBRATION…

  2. Bonjour,
    Je suis accompagnante en relation d’aide & relaxation.
    J’aime beaucoup vos articles, si ça vous tente, je vous propose un échange d’articles sur nos blogs, qu’en pensez-vous?
    Belle journée à vous

    Vilia

    • Bonjour. Concernant votre proposition, merci de me recontacter par message privé sur la page Facebook Mieux vivre autrement. A bientôt, belle journée à vous.

  3. Bonjour,

    Intéressant de découvrir votre blog qui traite de sujets similaires au mien : vivre plus simplement et consommer autrement.

    Bonne continuation !

  4. Attention ce livre est super au niveau philosophique…mais bourré d’inepties au niveau scientifique…l’auteure y prétend entre autres que le corps  »emmagasine l’insuline non utilisée », or le pancréas produit de l’insuline uniquement en cas de besoin, et sa production est arrêtée par un mécanisme de rétroactivation une fois que le taux de glucose diminue. Donc ne pas se fier à ses affirmations sur le fonctionnement du corps humain!

  5. *Je me corrige, le mécanisme qui arrête la production d’insuline en est un de rétroinhibition (et non rétroactivation)

  6. l’essentiel n’est pas le même pour tout le monde de toute façon. Se débarrasser du foutoir ambiant oui, mais se débarrasser de ses souvenirs, les jeter à la poubelle ne me parait être pertinent ! Certaines personnes n’ont plus que ça, c’est comme demander de devenir amnésique ! Ne pas s’encombrer de choses inutiles ( électroménager par exemple ! ) mais être un collectionneur de belles choses permet de préserver le patrimoine ( arts…). Ranger oui, mais se retrouver dans un endroit qui ressemble plus à un magasin vide et froid, sans vie, ne me semble pas réconfortant. Une maison est aussi un refuge, un havre de paix. Combien de fois, j’ai entendu pour chez moi :  » mais pourquoi tu ne te débarrasses pas de tous tes livres ?  » Une maison sans une bibliothèque est impensable pour moi ( pas des arlequins, évidemment !! ). Certains aiment les beaux meubles, les sculptures, les vêtements, etc…. Donc, le tout est d’être bien dans ses choix. Pas de virer sous prétexte que ça prend de la place. Faire la différence entre le bordel et une maison rassurante, apaisante, oui, évidemment.

    • Bien d’accord avec Demitrius, une maison vide est froide, et s’entourer des choses que l’on aime est sécurisant; bien sûr il y a des limites, mais quand c’est bien rangé, c’est possible.

Les commentaires sont clos.