Le coup de foudre : une drogue au naturel

Quand on tombe amoureux au premier regard : c’est le coup de foudre. Il suffit de quelques millisecondes, pour que les neurotransmetteurs du bonheur submergent notre cerveau. Différents symptômes intenses se font ressentir confirmant la réalité de cet amour naissant.

coup de foudre

Le coup de foudre : une drogue au naturel

Les neurotransmetteurs en action

Les premiers émois de l’amour stimulent la libération des neurotransmetteurs “du bien-être”. Ainsi 12 différentes parties du cerveau sont sollicitées. La dopamine, l’ocytocine, l’adrénaline et la vasopressine inondent notre système physiologique ; selon les découvertes réalisées par l’Université de Syracuse à New York.

Or, ces mêmes neurotransmetteurs sont impliqués lors d’une prise d’une dose de cocaïne. La sensation de tomber amoureux est donc très proche de celle induite par la prise de cette drogue dure. Pour le professeur Stephanie Ortigue, qui a mené les recherches :

Ces découvertes confirment que l’amour a une base scientifique. Elles soulèvent la question suivante: « est-ce le coeur qui tombe amoureux, ou le cerveau ? » Je dirais le cerveau, mais le coeur est également relié car le concept complexe de l’amour est formé par des processus montant et descendant du cerveau au coeur et vice versa.

 

fall_in_love_by_takashi6-d6rs4ee

L’étude démontre également que différents types d’amour affectent différentes parties du cerveau. L’amour inconditionnel entre une mère et son enfant, se repère dans des aires du cerveau ordinaires et différentes. L’amour passionnel est déclenché par la partie du cerveau lié à la récompense, ainsi que par des aires du cerveau associatives qui ont des fonctions cognitives d’ordre supérieur qui impliquent, par exemple, l’image corporelle.

Les symptômes physiologiques du coup de foudre

Quand on tombe amoureux, la sensation de bonheur est totale. Un sentiment d’insouciance et de béatitude s’empare de nous. La présence de l’autre apporte un véritable bien-être. L’esprit divague et travailler devient difficile. Problèmes de concentration, maladresse… pas de doute : on est amoureux.

Immédiatement des signes physiologiques apparaissent, le cœur s’emballe. Les palpitations constituent l’un des principaux signes physiques que les personnes concernées ressentent. C’est un peu comme si le cœur était le premier à savoir que l’on vient de rencontrer l’amour. Arrivent ensuite les bouffées de chaleur, les joues qui rougissent, les ventre qui gargouille… Le corps humain constitue un excellent baromètre émotionnel.

L’obsession de l’autre : une vraie dépendance psychique

L’esprit aussi est envahi. L’image de l’autre y est omniprésente. On ne pense plus qu’à lui ou elle. Plus rien d’autre n’a d’intérêt à nos yeux. L’esprit divague, on est rêveur, on repense aux moments de bonheur partagés. La seule façon de soulager cette obsession, c’est de le/la retrouver.

Quand le coup de foudre se produit, les deux amoureux se sentent tout de suite très proches l’un de l’autre. L’épanouissement ressenti est quasi immédiat. Ils sont heureux et ont bien du mal à se quitter. Cette dépendance à la fois physique et psychique est très forte. Elle agit comme une drogue dont on ne peut plus se passer.

Vous aussi vous croyez au coup de foudre ? Partagez cet article :

Un Commentaire

  1. Merci pour toutes ces découvertes, moi ils m’aident absolument.

Les commentaires sont clos.