« Le Temps du Rêve » : croyances et coutumes des Aborigènes australiens

le temps du rêve

Les Aborigènes australiens sont fascinants. Leur vie spirituelle est remplie d’histoires mythiques. Le « Temps du rêve » est une croyance bien vivante et très répandue. Elle raconte une période lointaine qui aurait vu la naissance de la vie…

Les Aborigènes sont les premiers habitants connus du continent australien, ils seraient arrivés il y a 40 000 ans. Ce peuple vit en symbiose avec la terre et toutes formes de vie. Il croit au « Temps du Rêve » qui évoque une période remontant à la naissance de la vie, quand les « Premiers Etres » parcouraient le monde en créant la vie et toutes choses.

Le temps du Rêve est également porteur d’un message pour l’homme qu’il rend responsable de l’ensemble de la communauté des êtres vivants.

C’est ce que racontent les histoires mythiques aborigènes sur la création de la vie, transmises depuis des millénaires.

le temps du rêveLes peintures rupestres traditionnelles ou modernes, les danses et l’ornement des corps participent également à cette transmission de la connaissance. Tout comme le chant du didgeridoo, instrument de musique traditionnel Aborigène, ils véhiculent à travers les âges le même message de la responsabilité des hommes et de ses droits, en coopération avec l’ensemble de ce qui vit.

Chaque tribu a ses propres coutumes et ses histoires qu’elle transmet aux générations suivantes. Mais toutes ont en commun les points fondamentaux de la croyance aborigène, « le Temps du rêve » qui désigne la période remontant au néant jusqu’à la création de toutes choses.

La création de la vie :

C’est le fondement de la loi et des coutumes qui régissent la vie dans son ensemble. Avant que n’apparaisse la vie, la terre était dans l’obscurité, sans aucun relief. Toute vie était et demeurait possible, prête à surgir des profondeurs de la terre.

Des « Premiers Etres » apparaissent ensuite. Ils vont donner naissance aux reliefs, aux rivières et aux océans, puis au soleil et aux étoiles.

Les « Premiers Etres » sont les ancêtres des hommes, animaux et végétaux.

Le Totem est le lien

totem aborigèneDans le grand mythe originel, toutes les choses sont liées à travers le temps. Chaque personne est associée à un totem (ou rêve). Ces rêves sont liés a des sites géographiques particuliers et chaque individu est considéré comme le gardien de ces sites. Il doit effectuer certains rituels avec d’autres membres du même totem pour fortifier les liens qui les unissent au sol et aux êtres éternels.

Une âme mortelle et une âme immortelle

Les personnes, les animaux et les plantes possèdent tous deux âmes. A sa mort l’âme mortelle réintègre le néant alors que l’âme immortelle rejoint le site sacré de l’aïeul. Tout être humain est lié spirituellement aux sites sacrés de ses ancêtres et il est tenu de les préserver pour maintenir l’ordre établi par eux.

Le mythe du déluge

peinture aborigèneLe peuple Aborigène est né du déluge qui détruisit le monde d’avant. La cause varie d’une tribu à l’autre. Certains racontent la légende d’un serpent géant qui se jeta à la mer et provoqua d’énormes inondations. Ce serpent vivrait toujours.

On remarque que le mythe du déluge et celui du serpent géant se retrouvent dans beaucoup d’autres civilisations. Entre autres exemples : le déluge dans la Bible pour les chrétiens, et le dieu serpent Quetzalcóatl chez les Aztèques.

Le didgeridoo

didgeridooLe didgeridoo est considéré comme l’un des plus vieux instruments du monde. Il existe des peintures rupestres datant de 30 000 ans, représentant des joueurs de didgeridoo. Le son primitif du didgeridoo provoque la transe. Pour les aborigènes d’Australie c’est un objet créatif sacré, donné à l’homme pour chanter et créer la terre, le ciel et les étoiles. Ils le nomment Yidaki, Yaraki, Magu, Kanbi…

L’arbre qui est choisi est un vieil eucalyptus creusé par les termites. Il est ensuite écorcé et les galeries de termites sont grattées. On ajoute de la cire d’abeille ou de la gomme d’eucalyptus à l’embouchure afin d’assurer l’étanchéité entre la bouche du musicien et l’instrument. Il est également décoré à l’ocre et à l’argile par des dessins de symboles totémiques relatifs du « Temps du Rêve ».

didgeridoo

Le didgeridoo produit un son unique, grave et envoûtant. Il impose une atmosphère musicale lentes, captivante et puissante.

Pour aller plus loin :

Les commentaires sont clos.