Les plus grands regrets de la vie confessés par ceux qui la quittent

Aimeriez-vous pouvoir regarder en arrière et constater n’avoir aucun regret dans votre vie ? Un idéal qui parait bien difficile à atteindre. Alors peut-être faut-il se concentrer sur les choses les plus importantes, celles qui marquent l’existence. Pour nous en convaincre, une infirmière révèle les 5 plus grands regrets que les gens expriment quand ils parviennent au terme de leur existence. Son témoignage est emprunt de compassion pour ces personnes qu’elle a vues « partir »… avec leurs regrets.

les plus grands regrets

Les plus grands regrets de la vie confessés par ceux qui la quittent

Pendant plusieurs années, j’ai travaillé dans le service de soins palliatifs d’un hôpital. C’est difficile à dire, mais la plupart de mes patients étaient amenés à mourir en peu de temps, un destin souvent dû à des maladies incurables.

En partageant avec eux les 3 à 12 dernières semaines de leur vie, j’ai vécu des moments inoubliables. Quand ils évoquent quels sont leurs regrets, ou ce qu’ils voudraient pouvoir refaire différemment, plusieurs thèmes reviennent régulièrement.

– 1 –

 J’aurai aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je l’entendais, et non comme les autres voulaient qu’elle soit.

Les plus grands regretsC’est l’un des plus grands regrets formulés.

Quand une personne regarde dans son passé, elle se rend compte que beaucoup de ses rêves n’ont pas été réalisés. C’est malheureux, mais la plupart des gens n’atteignent même pas la moitié de leurs rêves de gamin.

Quand ils doivent partir ils savent que c’est à cause des choix qu’ils ont fait, ou pas. Il est vraiment important de vivre ses rêves tant qu’on le peut. La santé vous offre cette liberté, mais peu de gens en prennent conscience quand il est temps. Après, il est trop tard.

– 2 –

J’aurai aimé ne pas travailler si dur.

Ce regret est formulé par presque tous les hommes que j’ai rencontrés. En général ils font référence aux enfants qu’ils n’ont pas réellement vu grandir ; et à la relation avec leur partenaire, dont ils n’ont pas assez profité. Les femmes aussi évoquent ce sentiment d’absence, mais comme la plupart des patientes étaient assez âgées, beaucoup étaient des femmes au foyer ; elles ont donc pu profiter de leur descendance. Pour éviter de regretter ces choix, il faut absolument se préserver un espace de vie privée et choisir un travail qui permet d’avoir une famille épanouie.

– 3 –

J’aurai aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments.

Un tas de gens cachent leurs sentiments afin d’éviter le conflit. Avec le recul, leur existence leur paraît fade car ils n’auront plus jamais l’occasion d’être eux-mêmes. Ce n’est pas sans conséquence, ils développent souvent dans leur vie des maladies liées au stress ou à l’anxiété, comme des ulcères par exemple.

En étant honnête et en disant ce que vous pensez, soit vous rendez vos relations plus saines, soit vous écartez les plus médiocres. Dans tous les cas, vous sortez gagnant.

– 4 –

 J’aurai aimé garder le contact avec certains amis.

Il est très fréquent que les patients attendent leurs dernières semaines de vie, pour réaliser combien les amis de longue date sont importants. Une majorité d’entre eux ont perdu de vue des gens qui finalement comptaient énormément. Ils ont alors beaucoup de regrets de n’avoir pas donné le temps et les efforts que méritait cette amitié. Pris par ses obligations professionnelles, on peut facilement se laisser dépasser, ne plus trop contrôler sa vie jusqu’à mettre les relations amicales de côté. Pourtant au terme de l’ existence, tout ce qu’il reste sont les souvenirs, les amis et les amours.

– 5 –

J’aurai aimé m’autoriser à être heureux.

Étonnamment, ce regret est très souvent exprimé. La grande majorité des gens ne réalisent que peu de temps avant de mourir que le bonheur, c’est un choix ! Au fil des années, la peur du changement a fini par les convaincre qu’ils étaient heureux comme ça, mais ils se contentaient en fait du minimum. Par moment, ils avaient envie de tout plaquer et de ne faire que ce qui leur plaisait, mais ils n’ont jamais osé, n’ont jamais franchi le pas. Ensuite, ils le regrettent amèrement.

Les plus grands regrets

Sur votre lit de mort, ce que les autres pensent de vous ne vous effleure même pas l’esprit. Les choses qui comptent sont celles qui vous ont apporté de la joie, du bonheur et de l’amour. La vie est faite de choix, faites vos choix ! Choisissez consciemment, choisissez sagement, choisissez honnêtement. Bref, choisissez le bonheur !

Source : thoughtcatalog.com

Partagez ce témoignage touchant qui donne à réfléchir :

4 Commentaires

  1. Et on ose me reprocher de faire tout ce que ces personnes regrettent … J’ai eu des coups dur dans ma vie et à chaque fois cela m’a amené à réfléchir sur qui je suis et ce que j’attends de la vie, de ce fait maintenant je vis « MA VIE » et non ce que veulent les autres. Vous me trouvez égoïste ??? Soit, mais alors dites vous bien que vous ne me convenez pas non plus car vous n’êtes pas la personne qui répond à mes critères de vie !!!

  2. L’énorme différence qu’il y a entre un androïde et un être humain, c’est que l’être humain est capable d’empathie et de compassion. L’androïde n’obéit qu’à des programmes implantés. La date de la prochaine révision de vos circuits ?

  3. Super article. Bien sur que le bonheur est un choix. Dans la vie, on a ce que l’on veux. Mais si on rale, on aura du negatif!

    La meditation aide beaucoup pour ca. Et pour ceux qui souhaitent s’y mettre des aujourd’hui. C’est gratuit et c’est facile :
    https://www.youtube.com/watch?v=kpXuD9oMe70

  4. Tous ces regrets font le constat de la difficulté de mettre en cohérence son être intérieur et son environnement. L’influence de ce dernier (conditions de vie, entourage, etc.) étant importante, si l’on ne veut pas se couper du reste du monde il est évident que des choix doivent être faits, parfois à son propre détriment. Le plus difficile étant de discerner ce qui a de l’importance et ce qui en a moins. « Mon Dieu donne-moi la sérénité d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
    Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,
    Et la sagesse d’en connaître la différence. »

Les commentaires sont clos.