Paris élue métropole ayant la meilleure qualité de vie au monde

meilleure qualité de vie au mondeDe quoi alimenter l’orgueil national, et en particulier celui des Parisiens : Paris vient de recevoir le titre honorifique de la métropole ayant la meilleure qualité de vie au monde, parmi les 40 plus grandes cités mises en concurrence.

« Paris La ville lumière », la capitale du pays porte bien son nom. Sa lumière renforce sans conteste son pouvoir d’attraction. Son rayonnement est aussi bien culturel qu’économique, si l’on en croit le dernier classement international des métropoles les plus attractives du monde, dévoilé le 14 octobre 2015, par l’Institut des stratégies urbaines de la fondation japonaise Mori Memorial.

Tous les ans, la compétitivité des grandes métropoles mondiales est évaluée, avec le calcul l’indice de puissance des villes (GPCI). Ce classement, est réalisé sur la base de 70 indicateurs, dans six domaines distincts :

  1. l’économie
  2. la recherche et le développement
  3. les échanges culturels
  4. le logement
  5. l’environnement
  6. l’accessibilité des transports

La quantification de la puissance d’une ville dans chacun de ces six domaines permet le calcul de son indice d’attractivité. Cette approche globale doit permettre aux différents administrateurs de la cité concernée, d’avoir une image des ses forces et faiblesses. L’indice met aussi en évidence le potentiel encore inexploité ou mal exploité d’une ville, permettant une vision globale des efforts à venir dans les différents domaines explorés. Une mine d’informations pour les élus.

Paris juste Derrière New York et Londres

Depuis 2008, Paris se hisse en troisième position des villes les plus puissantes, précédée, comme l’an passé, de Londres et de New York. Interrogé sur les perspectives d’évolution, Hiroo Ichikawa, directeur exécutif de la fondation Mori Memorial, indique avec optimisme :

Sous réserve que Paris continue à préserver son magnifique paysage urbain et à mettre en valeur ses fonctions urbaines dans les banlieues qui en ont besoin, la capitale française sera en mesure d’améliorer fortement sa puissance globale.

Pour l’heure, la capitale peut se réjouir d’offrir la meilleure qualité de vie. Pour mesurer cette donnée de façon objective, les analystes se sont penchés sur de nombreux indicateurs. En voici quelques uns dans lesquels Paris s’est particulièrement illustrée :

  • le temps de travail total (où Paris est classée 1ère)
  • le nombre de médecins par habitant (classée 2ème)
  • PIB par habitant (4ème)
  • la variété des magasins de détail (5ème)
  • la variété des restaurants (5ème)
  • la vulnérabilité aux catastrophes naturelles (8ème)

En termes d’accessibilité, la ville lumière fait également figure d’exemple pour les autres métropoles : deuxième ville la plus desservie par des vols directs internationaux et première ville en termes de densité de ses gares ferroviaires. Intra-muros, la richesse du patrimoine culturel est bien mise en valeur grâce à la densité et à la facilité d’accès de ses sites culturels, pour les résidents comme pour les visiteurs.

meilleure qualité de vie au monde

Paris a deux points faibles : la pollution et les Parisiens

Pour progresser, Paris doit cependant améliorer son attractivité pour les entreprises et ses performances écologiques. La capitale est en effet mal classée pour la densité des particules en suspension (classée 29ème) ainsi que pour la densité de dioxyde de soufre et la densité de dioxyde d’azote (26ème).

Paris souffre des Parisiens ! Jugés par les Français « snobs, agressifs, chauvins et pas souriants », selon un sondage CSA  réalisé pour Marianne, ils ont quelques progrès à faire en matière d’hospitalité. Mais là comme ailleurs, il y a matière à « s’engueuler gentiment » tout au plus. Car, et c’est peut-être (encore) un paradoxe franco-français :  68% des français jugent dans le même temps que les Parigos sont sympas… allez comprendre !

Sources : lepoint.fr et marianne.net

Les commentaires sont clos.