Nos phobies ont des origines ancestrales

La phobie est une peur intense, irrationnelle et obsessionnelle. C’est un trouble mental plus ou moins grave. Quelle est l’origine des phobies les plus répandues et peut-on les éviter?

phobie phobies

Les phobies primaires


Si on peut développer toutes sortes de phobies : animaux, personnes, situations, aliments… certaines ont une longue, et même une très longue histoire.

Les phobies primaires font appel à des craintes ancestrales. La peur est une réponse adaptée à une situation de danger. L’origine des phobies des serpents, des araignées ou de la hauteur sont parmi les plus anciennes peurs des hominidés. Pour eux ces dangers étaient synonyme de mort.

Pourquoi a-t-on peur des araignées?


origine des phobiesLa peur fait partie intégrante du processus de préservation de l’individu. Ceux de nos ancêtres ayant la meilleure capacité à se protéger de ces dangers mortels, sont ceux qui ont eu le plus de chance de se reproduire. D’une certaine façon, la transmission des gènes d’un individu était liée à sa capacité à se préserver des dangers.

De nos jours ces peurs peuvent paraître irrationnelles. Les araignées que nous rencontrons ne représentent pas de véritable danger. Pourtant l’arachnophobie est très répandue.

D’autre dangers bien plus graves nous menacent chaque jour. Ces dangers mortels « modernes » : accidents de voiture, électrocution…. ne font pourtant que rarement l’objet de phobies. Ces dangers récents de notre société n’ont pas influencé notre patrimoine génétique.

Peut-on éviter ces phobies?


Avec le temps donc, l’humanité a transmis les gènes de la peur pour maximiser ses chances de survie. C’est bien là tout le problème. Les phobies « courantes » ou « classiques », qui sont en fait ancestrales, apparaissent vers l’adolescence ou l’âge adulte sans que nous ne puissions les éviter.

N’ayez pas peur… s’il ne paraît pas possible de s’en préserver, il est toute fois possible de se défaire de ses phobies. La phobie est un trouble mental, pour lequel des thérapies existent. Certaines phobies sont plus profondes et demandent une introspection thérapeutique assez poussée et donc plus longue. Dans la plupart des cas, il faut envisager de réaliser un travail d’analyse avec un psychologue.

Quelques phobies plus ou moins étonnantes :


origine des phobies

  • L’alopophobie : la peur des chauves.
  • L’athazagoraphobie: la peur d’être oublié.
  • La carpophobie: la peur des fruits.
  • La coulrophobie: la peur des clowns.
  • L’epistemophobie: la peur du savoir.
  • La graphophobie: la peur de l’écriture.
  • La nomophobie: la peur d’être séparé de son téléphone portable.
  • L’oculophobie: la peur des yeux.
  • La pantophobie: la peur de tout.
  • La paternatalophobie: la peur des pères Noël.
  • La pogonophobie: la peur des barbes et poils du visage.
  • La saponiphobie: la peur du savon.
  • La tokophobie: la peur d’accoucher.

N’aillez pas peur de partager cet article avec vos amis :

2 Commentaires

  1. Ce petit message afin de t’encourager pour écrire de nouveau article

  2. Les phobies se traitent très bien en kinésiologie, une à 3 séances suffisent.

Les commentaires sont clos.