Tous les ans 2.200 personnes sans domicile fixe meurent sous nos yeux

Il est de ces personnes dont la vie ne vaut finalement pas grand chose, suffisamment peu de chose pour disparaître sans faire de bruit, ni laisser de trace. En trois ans 6.700 d’entres elles ont quitté ce monde depuis les rues de notre « beau pays » alors que 150.000 autres vivent actuellement l’enfer.

sans domicile fixe

Tous les ans 2.200 personnes sans domicile fixe meurent sous nos yeux

L’institut National de Veille Sanitaire vient de publier une estimation dans le bulletin épidémiologique, elle estime qu’entre le mois de janvier 2008 et le mois de décembre 2010 plus de 6700 personnes à la rue sont décédées soit plus de  2.200 par an.

Ces chiffres font froid dans le dos, mais il faut se rendre à l’évidence qu’en 2015, des personnes vivent, dorment et meurent dans la rue. Le froid est un ennemi, mais plus encore, c’est « l’usure » qui tue, été comme hiver.

Les SDF de France meurent de l’usure

sans domicile fixeLes maladies qui tuent ces personnes privées de logement sont pour la plupart, des cancers et des pathologies cardiovasculaires. On voit également des agressions violentes mortelles et des suicides chez les jeunes. Le président du collectif «morts de la rue» estime que ce qui tue le plus quand on est dans la rue c’est «l’usure».

Dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire, on apprend également que parmi la population qui se retrouve sans domicile fixe, il y a «un accroissement des familles ayant des enfants».

Des inconnus dont des enfants sont happés par la rue chaque jour

 

L’indifférence ne met personne à l’abris du danger

Notre capacité à s’émouvoir est-elle sélective? Il n’y a certes pas de réponse facile à un problème complexe. Mais détourner son regard de la misère qui se déroule à ses pied ne garantie à personne d’avoir un avenir préservé. Loin s’en faut, les chiffres l’attestent.

Près de 10 millions de personnes sont en situation de fragilité par rapport au logement, dont 3,5 millions de mal-logés au sens strict (sans domicile, en chambre d’hôtel, en camping, dans des abris de fortune, des logements insalubres ou dans des conditions de logement très difficile).

Combien d’entre eux referment un jour la porte de leur logement pour la dernière fois? Combien d’entre eux viennent grossir les rangs des oubliés de la société? Combien d’entre eux meurent à leur tour, sans qu’un cri ne s’entende, sans qu’une larme ne coule? Chacun d’eux emporte avec lui une part de notre humanité…

Sources : sixactualites.fr – lavoixdunord.fr

Partagez cette information avec le plus grand nombre, pour faire connaître la situation catastrophique des 150.000 femmes, hommes et enfants à la rue dans notre pays:   

2 Commentaires

  1. PORTAGE DE LA CROIX!

    LE journal LA CROIX est le seul journal à publier chaque années par villes le nombres de SDF et sans abris mort dans les villes et campagnes dans les rues.
    pour ceux qui sont ramassés(morts de froid) il existe un service ou association par villes qui s’occupe de faire un enterrement décent pour ces personnes qui n’ont plus rien.
    Un terrain d’ailleurs leur est réservé,pas partout!)
    Pour les campagnes il existe encore le bon dépositoire(hôpitaux,frigos) et la communne doit leur concéder un endroit pour un repos bien mérité!(pas souvent,restructures,nouvelles lois)
    En 2016,certains cimetières animaliers sont mieux entretenus ,que pour certains humains.
    D’ailleurs ceux qui me lisent devraient demander(loi à certains députés)) que les tombes perdues ou caveau soit rachetées(ça n’irait pas dans certaines poches,car beaucoup ont travaillés avant,retraites;banque pour certains) par ces associations aux mairies ou petites communes pour y mettre ces pauvres malheureux(on devrait établir un registre par commune) pour que chaque années eux aussi est droit à des leurs fleurs et une pensée affectueuse(souvenir)on le fait pour l’animal alors pourquoi pas pour l’homme!
    Merci de m’avoir lu et espère un jour un retour positif de ce que j’ai écrit.

    • Entièrement d,accord ! Oui l, indifférence tue il est grand. Temps de se réveiller. Et de faire bouger les choses !!! Je suis belge mais c, est la même. Chose ici en Belgique l, indifférence …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *