Traverser une épreuve, refaire surface et devenir plus fort : mode d’emploi

traverser une epreuve

Chaque parcours de vie est jonché d’obstacles. Certains plus difficilement surmontables que d’autres peuvent nous affecter profondément. Ces épreuves traversées dans la douleur modifient le regard que l’on porte sur soi, sur sa vie et sur les autres. Il n’est pas toujours facile de retrouver la confiance et la légèreté d’esprit perdues, pour enfin « refaire surface » plus conscient et plus attentif à la vie, à ce qui en fait sa valeur. Cependant, nous avons souvent les ressources nécessaires, ces ressources qui nous permettent de nous sublimer, ces ressources qui font que chaque personne est un être exceptionnel.

Le mauvais choix de la rupture ou de la résignation

Chacun traverse au cours de sa vie des épreuves qui marquent et peuvent altérer la confiance que l’on a en soi et dans la vie en général.

Quand certains décident alors de repartir à zéro, d’autres se sentent écrasés par la fatalité et se résignent à surtout ne jamais plus revivre la même chose. Pour la psychologue Laure Hervé, ces deux réponses  -rompre ou se résigner- ne sont pas souhaitables:

Reprendre le fil de sa vie ne signifie pas tourner la page, mais continuer à écrire avec une lucidité et une conscience de soi accrues. Trop souvent, on enterre l’expérience douloureuse comme un objet maléfique qu’on ne veut plus voir et on se motive pour repartir à zéro. Ou alors, on fait de l’événement négatif le La de sa vie à venir. Mieux vaut s’inscrire dans une logique de convalescence.

Dans cette perspective, Barton Goldsmith, psychothérapeute et auteur de plusieurs livres sur le bonheur et les émotions, conseille de prendre le temps de noter ce qui va mieux de manière à changer son regard, d’abandonner ses croyances négatives (pessimisme, fatalisme) et d’amorcer un nouveau cycle de vie, riche de son passé et confiant dans son avenir. Et pour cela, on peut faire le check-list des situations vécues dans sa vie, qui révèlent que l’on est sur la bonne voie…

1 . Le plus dur est derrière : « bravo »

C’est un fait, vous n’êtes plus au cœur de la tempête. Même si vous êtes encore en prise avec des sentiments et des émotions difficiles, le plus violent est passé. Et vous l’avez traversée.

traverser une épreuve

Avez-vous pris le temps de vous féliciter pour cela ?

Si ce n’est pas le cas, il n’est pas trop tard pour le faire, car l’auto-bienveillance est un cercle vertueux. Mieux on se traite, mieux on est traité et meilleurs sont les choix que l’on fait pour soi.

  • Installez-vous confortablement seul et au calme, comme si vous visionniez un film. Projetez-vous alors dans quelques scènes du passé difficiles, puis revenez ici et maintenant.
  • Prenez ensuite le temps de sentir votre corps, votre respiration et félicitez-vous d’avoir parcouru ce chemin, de vous être relevé, plusieurs fois peut-être.

2 . Vous êtes extraordinaire… prenez le temps de le voir!

Traverser des épreuves permet de mettre au jour des ressources et des capacités insoupçonnées : Sang-froid, persévérance, résistance, audace, créativité, et plus que tout, le courage. Souvent, ce sont les autres qui pointent ces qualités révélées au grand jour :

  • « Je ne t’aurais pas cru capable de », « je savais bien que… », « Moi, je n’aurais pas eu ta force … »

Mais nous, nous avons tendance à trouver ces situations normales ou banales. C’est tout simplement parce qu’il est difficile de se dédoubler pour faire les choses et se voir faire ces choses en même temps. Prenez donc le temps de réfléchir aux qualités dont vous avez fait preuve pour surmonter l’épreuve en question. Notez-les avec les exemples précis vécus. Vous pourrez les relire de manière à vous convaincre, les jours où vous doutez de vous de nouveau.

3 . Vous en faites plus et mieux qu’avant

La convalescence émotionnelle a une particularité : elle ressemble à la fin d’une hibernation. Elle génère une énergie vitale nouvelle, plus puissante car boostée par le désir plus ou moins conscient, de laisser l’inconfort et la souffrance derrière soi.

Cela peut se traduire par une motivation accrue au travail, par l’envie de réaliser plusieurs projets personnels mais aussi par l’envie de vous impliquer totalement dans tout ce que vous faites. Comme s’il fallait rattraper le temps perdu. Au final, tout ce que vous faites et produisez gagne en diversité, en créativité et en qualité.

4 . Vous reconnaissez les vrais amis… et les autres

Il y a ceux qui vous ont laissé sur la route, ceux qui se sont progressivement éloignés et les autres…qui ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Quand des amitiés déçoivent, d’autres se révèlent. Des soutiens inattendus, sous des formes inattendues, viennent surprendre et réconforter.

Dans tous les cas, une épreuve de vie, professionnelle ou personnelle, est un puissant révélateur. Nul doute que vous savez aujourd’hui sur qui compter et qui oublier. Cette expérience a remis vos croyances en question et a ouvert votre esprit.

Profitez-en pour faire un tri dans vos relations car c’est une bonne façon de vous entourer de bienveillance pour l’avenir.

5 – Vous vous connaissez mieux aujourd’hui qu’auparavant

Une autre vertu des épreuves, elles nous font gagner en connaissance de soi en nous poussant, souvent malgré nous, à l’introspection:

  • Elles nous poussent à réfléchir sur notre fonctionnement, nos conditionnements, nos croyances, nos désirs, nos blessures du passé.
  • Elles nous imposent de faire une halte, pour ressentir et comprendre ce qui s’est passé, ce qui se joue et ce qui se dessine.
  • Des lignes de force et de fragilité apparaissent, des pièces de notre puzzle personnel et/ou familial s’agencent. Nous y voyons plus clair, en nous et autour de nous.

Prenez le temps d’évaluer ce que vous avez appris sur votre histoire, sur votre façon de réagir, sur vos croyances. Mesurez le chemin parcouru.

6- Vous appréciez de nouveau les petits bonheurs de la vie

L’abattement et la souffrance éloignés, le plaisir reprend peu à peu ses droits. Les petits plaisirs que l’on redécouvre, ceux que nous procurent nos sens, notre esprit et nos liens. Étouffés, ensevelis sous l’épreuve, ils éclosent à nouveau, par petites touches. Un repas partagé avec des amis, un moment de lecture lové dans son canapé, une balade en forêt. Mais aussi l’envie encore timide, de faire des projets, de les réaliser.

La vie circule à nouveau. Prenez le temps de savourer chacun de ces instants en les vivant en conscience, en ouvrant grand l’ensemble de vos récepteurs du bonheur.

7- Vous questionnez de nouveau votre projet de vie

Entre le passé qui n’est plus et le futur qui n’est pas, il y a notre présent. Un présent à appréhender comme le lieu de tous les possibles. Celui où l’on reprend des forces et où l’on se questionne sur ce que sera le premier jour du reste de notre vie…

Comment vais-je vivre ma vie ? Dans quelles conditions ? Entouré de quelles personnes ? En mettant quelles valeurs en pratique ? En activant quelles ressources ? En m’appuyant sur quelles compétences ?

Quand une page est tournée, une autre chapitre apparaît. Continuez de prendre des notes, de vous interroger. Accueillez vos envies et vos désirs sans jugement. Mettez en oeuvre les compétences que vous avez maintenant identifiées. Elles vous permettront de réaliser vos objectifs et de faire un pas supplémentaire sur le chemin du bonheur. Avouez qu’il serait dommage, après une épreuve traversée de se contenter d’un « plus jamais ça »…

D’après un article de Flavia Mazelin Salvi paru sur psychologie.com

Nous sommes tous des êtres exceptionnels… même si tout le monde n’a pas conscience de ses capacités à surmonter les épreuves de la vie, partagez cette bonne nouvelle avec vos amis :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *