Une belle initiative contre le gaspillage alimentaire

gaspillage alimentaireLe gaspillage alimentaire dans les pays industrialisés est un véritable fléau de société, aux USA plus que partout ailleurs : environ 40% de la nourriture produite dans le pays ne finit jamais dans une assiette. C’est en s’appuyant sur ce constat que Rob Greenfield, un militant environnemental américain a décidé de faire quelque chose de très simple.

Restaurants, épiceries et supermarchés jettent tous les jours de la nourriture à la poubelle, car elle est supposée périmée dès que la date limite de consommation est atteinte. Une nourriture donc comestible, mais que les professionnels se refusent à donner ou distribuer. Alors Rob Greenfield récupère ce qu’il trouve et le redistribue. Après la réussite d’une première expérience, il a ensuite décidé de faire le tour des Etats Unis sur son vélo, mangeant ce qu’il trouve dans les poubelles et affichant, dans chaque ville qu’il visite, ses trophées de nourriture comestible récupérée, avant de la redistribuer.

L’état des lieux du gaspillage alimentaire aux USA est alarmant

gaspillage alimentaire aux USA = 60% des besoins pour éradiquer la faim dans le monde entier

  • 50 millions d’américains – sur 317 millions –  souffrent d’insécurité alimentaire et pourtant le pays produit l’équivalent nécessaire à nourrir plus de 500 millions de personnes.

Plus de 15% de la population des USA souffre de la faim 

  • La production de nourriture qui finit dans les décharges gaspille assez d’eau pour répondre aux besoins en eau domestique de chaque citoyen américain.

Voici le récit du périple de Rob Greenfield traversant son pays à vélo, allant de ville en ville, collectant puis redistribuant les denrées alimentaires récupérées dans les bennes à ordures :

Ce weekend je suis arrivé à New York, lors de mon deuxième périple à travers l’Amérique vivant sur ​​la nourriture récupéré dans les bennes à ordures des épiceries. Lors de mon premier tour dumpster diving à travers l’Amérique, environ 70% de mon régime alimentaire est venu de bennes à ordures, au total 280 livres de nourriture (140 kilos) pour plus de 4700 miles (7500 kilomètres) en vélo.

Cette photo est typique de ce que je récupère dans les bennes :

gaspillage alimentaire

Pour ce deuxième périple à vélo, je me suis promis de manger exclusivement ce que je trouverais dans les poubelles jusqu’à ce que je sois arrivé à New York City. Ainsi, durant les 1000 miles (1600 kilomètres) en sept semaines depuis Madison, Wisconsin à New York, vous auriez pu me voir dans l’une des quelques 300 bennes fouillées à travers l’Amérique.

Je l’avoue, j’ai failli à mon vœu à quelques reprises. Une fois, un brownie se trouvait en face de moi à Baltimore, une autre fois j’ai craqué pour du maïs fraîchement éclaté, et quelques fois j’ai pris une tomate fraîche dans un jardin. D’autre part, j’ai également utilisé de l’huile et des herbes pour cuisiner lors d’une visite chez des amis.

Voici à quoi ressemble un gars qui mange ce qu’il récupère à la benne :

gaspillage alimentaire

Je n’ai pas mangé ce qui provient des bennes à ordures uniquement pour répondre à mes besoins. Je fais également cela pour inciter l’Amérique à cesser le gaspillage alimentaire. Mes interactions avec les gens que j’ai croisés les ont aidés à voir le fiasco du gaspillage alimentaire avec un regard différent.

 

Un Commentaire

  1. Retour PingUne belle initiative contre le gaspillage alime...

Les commentaires sont clos.