Une bouillotte sèche pour l’hiver à fabriquer soi-même

Une bouillotte sèche, pour vous réchauffer ou soulager une douleur, rien de tel ! Facile à réaliser, écologique et économique ; découvrez comment fabriquer vous-même une adorable bouillotte sèche, à base de produits naturels, graines, céréales, noyaux. Addiction garantie… vous allez l’adorer !

bouillotte sèche

Fabriquez vous-même votre bouillotte sèche pour l’hiver

Envie d’une bouillotte qui réchauffe, décontracte et reste chaude longtemps ? Une bouillotte sèche vous procure un bien-être et une relaxation instantanée. Facile à faire, réutilisable à l’infini, elle se glisse avec vous sous le plaid du canapé, ou réchauffe les draps du lit avant que vous n’y entrez. C’est sûr, votre bouillotte sèche va devenir votre meilleure amie !

Comparée à la bouillotte à eau, la bouillotte sèche n’utilise pas de liquide pour accumuler de la chaleur. Elle est écologique, fabriquée à partir de produits naturels : tissus bio, grains de blé, noyaux de cerise, riz, graines de lin, graines d’épeautre, etc.

Comment fonctionne une bouillotte sèche ?

Ce sont les graines végétales qui servent d’accumulateur de chaleur. Placées sur un radiateur ou au four, les graines emmagasinent la chaleur pour la restituer ensuite.

La chaleur accumulée se propage alors lentement et longtemps. Elle décontracte les muscles, apaise les tensions, les articulations et les courbatures, si nécessaire. Sinon, elle vous réchauffe tout simplement, en vous procurant un bien-être certain.

Chaudes ou froides, les bouillottes sèches peuvent également être utilisées à la place ou en complément d’un médicament antalgique. Elles sont en effet préconisées par les kinésithérapeutes et les ostéopathes pour le traitement de certaines douleurs.

Une bouillotte sèche fait-maison, économique, écologique et pratique

Fabriquer une bouillotte sèche est une solution économique, pratique, mais surtout écologique. Pas de plastique, rien que du naturel ! Garnie de légumineuses, de graines ou de noyaux, la bouillotte sèche présente une texture agréable qui s’apparente à celle des coussins à billes. Voici quelques points complémentaires qui la définissent :

  • Elle se fabrique très facilement, pas besoin d’avoir de grande compétences en couture.
  • Elle est écologique et économique.
  • Elle peut prendre la forme que vous souhaitez : rectangle, arrondie, carrée, pour les mains, etc.
  • Elle s’applique directement sur la peau,  sans risque de brûlure.
  • Elle s’adapte à toutes les morphologies.
  • Elle s’utilise pour se réchauffer mais aussi pour soulager les douleurs, contractures et tensions.
  • Elle accumule de la chaleur facilement, posée sur un radiateur ou quelques minutes au four.
  • Elle restitue lentement et longtemps la chaleur emmagasinée.
  • Elle n’est jamais froide, la bouillotte sèche reste à la même température que votre lit, c’est à dire tiède.
  • Elle peut s’utiliser en « bouillotte froide » en la plaçant au réfrigérateur, en cas d’hématome, foulure, entorse.

bouillotte sèche

Les matériaux nécessaires pour votre bouillotte sèche

Critères pour bien choisir

Les garnitures les plus utilisées sont les noyaux de cerise ou les graines d’épeautre, qui présentent une forte inertie thermique. Mais vous pouvez opter pour d’autres possibilités et n’utiliser que ce dont vous disposez déjà. Afin de faire votre choix, prenez en compte ces deux ou trois points :

  1. la taille des graines ou des légumineuses, qui vont déterminer la texture et la souplesse de votre bouillotte
  2. leur capacité à garder la chaleur
  3. le prix de cette garniture si vous devez l’acheter

Bon à savoir : plus les graines sont petites, plus la bouillotte est souple et malléable, mais plus la chaleur s’évapore vite. Dans tous les cas, choisissez des graines sèches. Si vous optez pour les noyaux ou pépins, ils doivent être parfaitement nettoyés et séchés.

Le choix de la garniture

Les céréales ont également une inertie thermique importante ce qui leur permet d’accumuler de la chaleur ou du froid pour les restituer lentement. Quelques suggestions pour la garniture :

  • Céréales : riz, orge, blé
  • Légumes secs : haricots secs, lentilles, pois chiches
  • Noyaux et pépins : noyaux de cerise, pépins de raisin
  • Petites graines : graines de courge, de tournesol, de lin

Si vous êtes indécis, optez pour le riz, il est bon marché et c’est lui qui garde et restitue le mieux la chaleur.

Le choix et la forme du tissu

Le tissu choisi doit être adapté à l’utilisation à laquelle il est destiné. Il doit donc pouvoir contenir les graines, mais aussi supporter et préserver la chaleur. Choisissez des tissus en matières naturelles, qui résistent mieux à la chaleur, comme le coton 100%, le lin, le chanvre, etc. Optez pour un tissage serré afin que les graines ne s’échappent pas, ou ne viennent vous piquer désagréablement la peau.

Confectionner une housse pour sa bouillotte est une astuce intéressante. En effet, vous pourrez ainsi laver votre housse sans abîmer le garnissage de votre bouillotte.

Pour la forme de votre bouillotte, c’est vous qui choisissez. Réfléchissez à l’usage que vous voulez en faire pour déterminer la surface de la bouillotte. Préférez des formes géométriques assez simples, et faciles à coudre.

Réaliser votre bouillotte sèche

Prête en quelques minutes et facile à réaliser, suivez le guide pour confectionner votre propre bouillotte.
En collaboration, avec Lucette & Suzette de lucetteetsuzette.fr , voici un Tuto pour une jolie bouillotte déhoussable de 18 x 21 cm, avec de l’orge.

Les matériaux et ustensiles nécessaires

  • du tissu (lin ou 100% coton) : 23 x 38 cm
  • un autre tissu pour la housse (coton, polaire, etc.) : 24 x 46 cm
  • du fil en coton et une aiguille
  • de l’orge pour la garniture (ou des céréales, graines, noyaux, etc.) : environ 650 g
  • un entonnoir
  • une pression (un bouton ou un petit ruban pour fermer la housse)

bouillotte sèche

Vous pouvez utiliser votre machine à coudre, mais la bouillotte peut aussi être cousue à la main. Veillez simplement à bien serrer vos points de couture.

Étape n°1 : coudre la bouillotte

  • Plier le tissu en deux et épingler tout autour.
  • Coudre les 3 bords en laissant une ouverture de quelques centimètres sur un des bords.

Étape n°2 : garnir la bouillotte

  • Retourner le tissu pour ne pas voir les coutures.
  • Prendre un entonnoir (ou fabriquez-vous un en papier) et l’insérer dans l’ouverture.
  • Remplir la bouillotte avec la garniture choisie (ici de l’orge).
  • Coudre et refermer l’ouverture (attention de bien soutenir la bouillotte pour que les grains de tombent pas).
crédit photo lucetteetsuzette.fr

Étape n°3 : coudre le second manchon (la housse)

  • Faire des ourlets en haut et en bas du tissu.
  • Plier le tissu de manière à avoir une hauteur de 19 cm (soit 1 cm de plus que le coussin) : les 2 pans de tissu doivent se superposer.
  • Épingler, puis coudre les deux bords.
crédit photo lucetteetsuzette.fr

Étape n°4 : assemblage

  • Retourner pour avoir les coutures à l’intérieur.
  • Mettre un bouton pression, ou un ruban, pour fermer la housse.
  • Insérer la bouillotte garnie dans la housse.
  • Refermer avec le bouton ou le ruban.
crédit photo lucetteetsuzette.fr

Petite astuce en + : Pour un bien-être total, vous pouvez parfumer votre bouillotte avec des huiles essentielles, pour masquer l’odeur des graines et diffuser un parfum relaxant.

Nos conseils d’utilisation de votre bouillotte fait-maison

Elle est très simple d’utilisation, mais il convient tout de même de respecter quelques consignes. Votre bouillotte sera ainsi réutilisable à l’infini.

Utilisation à chaud

La méthode la plus écologique, pour réchauffer sa bouillotte, est d’utiliser une source de chaleur déjà en production comme un radiateur ou devant la cheminée. Sinon, elle peut être réchauffée au four à 80° ou 100° maximum. Mieux encore, quand c’est possible, profitez de la chaleur existante après la cuisson d’un plat.

Pour les adeptes du micro-onde, passer votre bouillotte à 800W maximum de 1 min 30 à 2 minutes. N’oubliez pas de placer un petit verre d’eau dans le micro-onde pour humidifier et permettre une bonne chauffe.

Attention : par précaution, vérifiez toujours la température de votre bouillotte avant de la prendre en main.

Utilisation à froid

Vous pouvez utiliser votre bouillotte pour soulager un traumatisme musculaire ou une entorse par exemple. Pour cela : entourez votre bouillotte d’un sac plastique et placez-la 3 h au réfrigérateur ou 30 minutes au congélateur.

Derniers points importants : ne lavez que la housse de votre bouillotte, en machine ou à la main. Veillez à la ranger dans un endroit sec pour éviter que les graines ne s’humidifient.

Un texte de Sophie Guittat

Merci à Lucette & Suzette d’avoir contribué à l’élaboration de ce tuto. Vous pouvez retrouver leurs articles sur lucetteetsuzette.fr

Du bien-être accessible à tous avec « trois bouts de ficelle », et dire que certains vont rater ça… sauf si vous les avertissez :

2 Commentaires

  1. Retour PingCataplasme naturel : 10 ingrédients et remèdes incontournables qui soulagent

  2. Retour PingSoulager les règles douloureuses avec 20 solutions douces et naturelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.