Apprenez à diminuer votre consommation de médicaments

La France est championne toutes catégories de consommation de médicaments. Les effets secondaires et les erreurs de prescription sont à l’origine de milliers de décès chaque année. Quelles sont les mesures que chacun peut prendre ?consommation de médicaments

Apprenez à diminuer votre consommation de médicaments

En France, le constat est alarmant. Il n’incite pourtant pas les autorités compétentes à agir en conséquence pour prévenir du danger. Plus de 13 000 morts par an, c’est bien plus que pour d’autres causes pourtant érigées en cause nationale comme la sécurité routière qui fait 3600 victimes par an.

« On estime dans notre pays à 150 000 le nombre d’hospitalisations annuelles liées à des accidents médicamenteux et de 13 à 18 000 le nombre de morts provoquées par des médicaments » – Extrait d’un rapport déposé par la commission des affaires sociales de l´Assemblée Nationale (ici pour plus d’info).

« Les effets indésirables [des médicaments ndlr] ont atteint des proportions épidémiques et augmentent deux fois plus vite que le nombre de prescriptions. La Commission européenne a estimé en 2008 que les effets indésirables tuent 197 000 citoyens de l’UE chaque année, pour un coût de 79 milliards d’euros » – Extrait d’une lettre ouverte d’un collectif de scientifiques britanniques à leur premier ministre (voir la lettre en intégralité publiée dans  The Landset- en anglais)

Les médicaments ne sont pas des produits anodins


consommation de médicamentsCette affirmation est également valable pour les médicaments les plus courants comme le paracétamol. Alors qu’ils sont destinés à soigner, dans certaines conditions des facteurs peuvent transformer un médicament en poison mortel :

  1. Les erreurs de prescriptions ne sont pas rares. Malheureusement, vous n’êtes pas en mesure de pouvoir les évaluer seul. D’où l’importance de prendre un contre-avis médical. Dans un premier temps, il faut établir le bon diagnostic. Ensuite que le patient bénéficie du traitement le plus approprié et non pas du traitement le plus « recommandé » par le laboratoire pharmaceutique le plus généreux ayant contacté votre médecin…
  2. L’interaction entre deux médicaments est souvent négligée, surtout en cas d’automédication. S’il vous arrive d’y avoir recours, ne vous privez pas de demander l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin. Cela peut vous éviter de graves complications, voir vous sauver la vie.
  3. Les effets secondaires sont parfois mortels ou peuvent provoquer une incapacité invalidante. Renseignez-vous auprès de votre médecin au moment de la prescription. Vous êtes en droit de lui demander une autre molécule si le traitement envisagé représente un danger pour vous.
  4. La surconsommation de médicaments a plus d’un effet pervers. Elle est impliquée directement dans certains cas de décès. Elle est aussi largement responsable des phénomènes d’accoutumance. Cela engendre des virus et bactéries « résistants », à l’origine de 70% des cas de décès par infection nosocomiale en milieu hospitalier. Enfin, cette pratique de consommation abusive contribue à polluer notre environnement qui accumule les résidus chimiques médicamenteux que l’homme rejette.

consommation de médicamentsStop à la surconsommationIl faut considérer que tout danger ne peut être exclu, mais nous pouvons revoir certaines habitudes. Cet article n’a pas pour intention de vous demander de cesser de prendre des médicaments.

Mais nous allons voir comment il est possible de limiter leur consommation. Cela est tout à fait possible grâce à des produits naturels, pour la plupart, déjà présents dans nos placards.


Des alternatives naturelles existent !
 Elles sont souvent simples et inoffensives. Ce n’est pas beaucoup relayé par les acteurs importants de la société. Le monde politique, le corps médical et les médias sont unis vanter les bienfaits sanitaires et retombées économiques de l’industrie pharmaceutique française. Ils oublient au passage la responsabilité qu’ils partagent pour les milliers de cas de décès déplorés chaque année.

Pour nous, ce qui est important, c’est notre santé. Alors allons voir du côté de notre cuisine, les trésors thérapeutiques naturels qui y sont cachés.

D’une part, leurs propriétés sont multiples et leurs agents actifs puissants. D’autre part, leur coût est dérisoire par rapport aux médicaments.

Alors, quels sont les produits-santé naturels incontournables ?

L’ail


consommation de médicamentsL’ail est le produit santé par excellence. C’est un antibiotique puissant efficace dans une large gamme de pathologie. Contrairement aux antibiotiques chimiques, qui tuent des millions de bactéries dont votre corps a besoin, l’ail ne cible que les bactéries et micro-organismes pathogènes. Parallèlement, il stimule et favorise les bactéries utiles à notre corps. C’est également un excellent fongicide.

Ses propriétés actives proviennent de l’allicine qu’il contient. Cette substance est un puissant antimicrobien, particulièrement appropriée dans le traitement des pathologies pulmonaires, du fait de sa haute volatilité. Il est recommandé d’écraser l’ail 10 minutes avant toute utilisation culinaire ou médicale. Cela a pour effet de libérer sa substance active.

Ce n’est pas tout, l’ail est également efficace comme anti-athérosclérose, anticoagulant, antihypertenseur, anti-tumoral… Il est de la famille des alliacés comme l’oignon et l’échalote qui ont des vertus comparables mais moins fortes.

Le piment


Il a deux vertus principales :

  • consommation de médicamentsLe piment fait partie des plus puissants stimulants de la circulation sanguine.
  • Le piment a des propriétés antibiotiques qui s’attaquent uniquement aux agents pathogènes.

Son principe actif principal est la capsaïcine. Il se montre excellent pour soigner la grippe, les rhumes et aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires. A noter que les piments contiennent également de la vitamine A, E, C, K, et PP.

Le vinaigre de cidre


Il s’utilise contre : les troubles intestinaux, les maux de tête, l’arthrite, en cas de faiblesse osseuse, indigestion, hypercholestérolémie, eczéma, irritation oculaire, fatigue chronique, intoxication alimentaire légère.Le vinaigre de cidre contient de la pectine, une fibre qui réduit le mauvais cholestérol et régule la tension artérielle. Mais il a également de multiples autres applications.

Il est aussi bon pour traiter la perte de cheveux, l’hypertension artérielle, l’obésité, et de nombreux autres problèmes de santé…

Le Gingembre


Le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires puissantes. C’est aussi un stimulant efficace de la circulation sanguine. On l’emploie également contre les nausées et vomissements, les inflammations, le diabète et les problèmes de digestion. Pour ne rien gâcher, il est une excellente source de manganèse et de cuivre.

Thym et miel


Le miel et le thym sont  deux produits très intéressants pour prévenir ou guérir certaines maladies. Et la liste est longue. Sur internet, vous trouverez facilement les informations sur les produits naturels qui soignent. Vous pouvez privilégier les produits faciles d’accès et d’utilisation et choisir ceux qui vous conviennent le mieux.

Des alternatives bonnes pour la santé et le porte-monnaie


consommation de médicaments

Après quelque temps d’utilisation, vous aurez très certainement réduit votre consommation de médicaments. Vous ressentirez alors les effets fortifiants pour l’organisme, vous aidant ainsi à vous prémunir de nouvelles maladies.

Au final, c’est moins de produits chimiques qui entrent dans votre corps et moins d’argent qui sort de votre porte-monnaie.

Expliquez la situation, partagez cet article avec vos amis : 

Un Commentaire

  1. Zavez oublié que le cannabis guérit certains cancers et en empèche d’autres en traitement préventif, je passe sur tous les multiples bénéfice dans d’autres affections.

Les commentaires sont clos.