Bronchiolite du nourrisson : les conseils avisés pour limiter les risques

Immanquablement, à cette période de l’année : les messages sanitaires se multiplient pour prévenir des dangers de la bronchiolite du nourrisson. A minima, des gestes simples doivent être appliqués pour limiter les risques.bronchiolite du nourrisson

Bronchiolite du nourrisson : les conseils avisés pour limiter les risques

Comme tous les ans au cœur de l’automne : la bronchiolite est de retour. C’est la hantise de tous les parents de nourrisson, qui apporte son lot d’inquiétudes et de questions. C’est pourquoi l’Inpes réitère son message sanitaire, car une bronchiolite peut toujours dégénérer si elle est mal soignée.

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé a compilé tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie et les meilleurs moyens de s’en prémunir. Vous pouvez télécharger la brochure éditée par l’Inpes avec le lien en bas de cet article.

Bronchiolite pour qui, comment :

La bronchiolite est une maladie des bronches qui touche chaque hiver près de 30 % des nourrissons. Elle est due à un virus très contagieux. Ce dernier se transmet par la salive, les mains mal lavées, les éternuements et, plus largement, tout ce qui a été en contact avec le malade. Cette maladie provoque une inflammation aiguë des petites bronches (ou bronchioles) du nourrisson et du jeune enfant de moins de 2 ans.

bronchiolite du nourrisson

Le sifflement caractéristique est provoqué par le rétrécissement des bronchioles

Le rhume de l’adulte ou de l’enfant peut déclencher une bronchiolite chez le nourrisson, c’est pourquoi les règles élémentaires d’hygiène doivent être observées minutieusement.

Les gestes pour limiter la transmission :

  • Le premier geste essentiel est de toujours se laver les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper d’un bébé.
  • Ensuite, il faut à tout prix éviter les lieux publics où le nourrisson pourrait être en contact avec des personnes malades (transports en commun, grandes surfaces…).
  • Si vous souffrez d’un rhume, portez un masque avant de changer ou de laver votre enfant, on les trouve facilement en pharmacie.
  • Ou mieux encore, s’il y a un deuxième parent : il prend le relais le temps nécessaire.
  • Enfin, même si la tentation est grande, n’embrassez pas les tout-petits sur le visage et essayez de faire respecter cette règle aux aînés le temps de l’épidémie (sur la période automne/hiver).

bronchiolite du nourrisson

Si mon enfant présente les symptômes :

La bronchiolite du nourrisson commence par un rhume et une toux, parfois une rhinopharyngite. Ces symptômes se transforment par la suite en gêne respiratoire. Il est de plus en plus fiévreux et présente des difficultés pour s’alimenter ; ce faisceau d’indices doit vous alerter :

  • Consultez un médecin au plus vite.
  • Vous pouvez d’ores et déjà désencombrer le nez de votre bébé avec du sérum physiologique.
  • Vous devez impérativement suivre le traitement que le médecin vous prescrira.
  • Faire réaliser les séances de kinésithérapie respiratoire à votre enfant si elles ont été recommandées. En effet, c’est le plus souvent grâce aux manipulations que ce professionnel de santé exerce que les bronches des petits malades sont libérées.

Maintenez la vigilance durant le traitement :

L’enfant sera guéri au bout de cinq à dix jours mais pourra continuer à toussoter durant deux à trois semaines. Pendant tout le temps de la maladie  :

  • Continuez à coucher le bébé sur le dos.
  • Donnez-lui régulièrement à boire.
  • Veillez à aérer correctement votre habitation.
  • Ne surtout pas exposer l’enfant à la fumée de cigarette.

Enfin, si vous deviez avoir le moindre doute sur l’évolution de la maladie, consultez immédiatement votre médecin.


Ici s’achèvent les recommandations de l’Inpes. Ce qui suit est un ajout personnel.


Eviter les contacts physiques… mais

L’Inpes n’a certainement pas tort en ce qui concerne les bisous sur le visage. Cependant je vais encore plus loin : limitez autant que possible les bisous au « petit bout de chou si mignon » en provenance des personnes qui n’appartiennent pas au strict cadre familial. Limiter autant que possible, cela peut signifier que personne d’autre que ses parents, frères et soeurs, n’entre en contact physique avec votre enfant. Même si cela peut paraître dur, croyez-moi, c’est nettement moins difficile que de voir la bronchiolite à l’oeuvre.

bronchiolite du nourrisson

Attention : Le contact physique est d’une importance capitale pour le développement des tout petits. Faites attention de ne pas en priver votre enfant même inconsciemment, dans un excès de précaution pour le prémunir d’un risque qui, de fait, n’est qu’hypothétique. Car les préjudices liés à une carence de contact physique seront bien réels quant à eux. Continuez de prendre votre enfant dans vos bras. Faites-lui des câlins, été comme hivers, qu’il soit malade ou pas : votre enfant a tout le temps besoin que lui soit réitérés les preuves de l’amour que vous et les membres de la famille lui porter.

Trucs et astuces qui soulagent vraiment :

  • VAPEUR : Si bébé se met a beaucoup tousser pendant la nuit, découvrez le et mettez le dans la salle de bain, porte fermée, robinet d’eau chaude de la douche ouvert à fond, pour faire un maximum de vapeur qui soulagera le petit malade qui va la respirer dans l’air embiant.
  • OREILLER : Pour soulager bébé, il est également possible de surélevé la tête de son matelas en glissant un oreiller SOUS son matelas (inclinaison maximum de 30°). Ne mettez pas d’oreiller dans le berceau, bébé pourrait s’étouffer avec.
  • HUMIDIFICATEUR : Il est conseillé également de placer un humidificateur d’air dans la chambre de bébé, pour que l’air ne soit pas trop sec.
  • CHATOUILLES : Enfin et surtout, des séances de chatouilles sont vivement recommandées, les éclats de rire (comme les pleurs d’ailleurs, mais c’est nettement moins agréable pour lui) l’aide à désobstruer ses bronches et à expectorer les sécrétions.

Téléchargez : La brochure préventive de l’Inpes (format PDF)

D’autres infos : sur planetepetitsloups.com

La bronchiolite du nourrisson est dangereuse, partagez ce message de prévention sur les réseaux sociaux :

Les commentaires sont clos.