Un chien aimant est un « comprimé de bonheur » pour tous les âges de la vie

C’est un fait, notre chien à plus d’impact positif sur notre santé que beaucoup de médicaments. La chose se vérifie depuis la plus tendre enfance jusqu’au terme de la vie. C’est même maintenant prouvé scientifiquement : un chien aimant améliorent la santé physique et mentale de son maître. Quel est leur secret ? Aucun… ils nous aiment tout simplement.

chien aimant

Un chien aimant est un « comprimé de bonheur » pour tous les âges de la vie

Un ami qui nous protège

Très tôt dans l’histoire, le chien est devenu notre fidèle compagnon. Depuis le néolithique, il n’a pas bougé d’un poil, tout juste s’est-il adapté à cette société des hommes en perpétuelle évolution. Ainsi, si aujourd’hui, il guide des personnes non-voyantes, ou redonne le sourire à des enfants autistes, finalement, il ne fait rien d’autre que de nous communiquer un amour indéfectible. Oui, notre chien qui nous aime tant, est capable de transposer cet amour en actes sensibles, afin de nous apaiser quand on est nerveux, de nous remonter le moral quand on broie du noir, et bien plus encore.

Bref, il est toujours là quand le besoin se fait ressentir, près à risquer sa vie s’il le faut. Oui, notre chien nous protège physiquement, mais aussi mentalement. Il ne nous fait jamais défaut. En animal sociable qu’il est, le chien sait prendre soin de son entourage. Certes, il y a des exceptions. Certains chiens sont agressifs. Quand c’est le cas, il n’est pas rare que ce comportement soit insufflé par nous les hommes. Un sevrage trop rapide, un dressage qui rend méchant, la maltraitance ou encore l’abandon, peuvent provoquer la crainte et l’agressivité qui va avec.

chien aimant

Un amour indéfectible

Les scientifiques ont récemment mis en évidence que, si nous leur portons de l’amour, les chiens nous le rendent bien. Pour le chien, ses maîtres sont sa famille. Quand il sent notre arrivée, une irrésistible envie de nous accueillir le submerge.

Il est sensible aux intonations de notre voix, mais également à nos émotions. D’ailleurs, lui aussi est capable d’éprouver de la peur comme de la joie. Qui n’a pas déjà deviné l’ébauche d’un « sourire » sur la tête de son fidèle compagnon ?

Notre stress : il en fait son affaire… sans effet secondaire

Encore un fait indiscutable : avoir un chien fait du bien. Il a même un effet antistress impressionnant. Mieux que certains médicaments ? Peut-être, en tout cas le chien lui, est sans effet secondaire. Son secret réside dans sa constance et sa patience, comme dans son goût prononcé pour les rituels et les habitudes. Ainsi, le chien rassure. Il est un repère stable dans notre vie.

Quand on se balade avec son chien, les contacts avec les autres deviennent plus aisés. Probablement, parce qu’il a une tendance naturelle à détendre l’atmosphère et déstresser les gens.

Plus fort encore : quand nous sommes auprès de lui, le taux d’endorphines dans le sang est plus élevé. Celle qu’on surnomme « la molécule du bonheur » permet entre autres bonnes choses, de faire reculer le risque de dépression.

Le chien : cette « personne » qui nous permet de bien grandir

C’est une réalité qui n’est pas rare d’observer : la relation d’un maître avec son chien, est parfois plus forte que celle d’un être humain avec ses semblables. Cette constatation nous rappelle que notre animal de compagnie représente bien plus qu’une boule de poils. Il nous accompagne dans la vie, en véritable « professionnelle » de la bienveillance.

Certains psychologues n’hésitent pas à affirmer que « le chien est une personne ». Un « être canin » avec une personnalité qui lui est propre, capable de prendre la décision d’entrer en relation avec un humain plutôt qu’un autre. Ainsi un chien n’est pas d’humeur égale, quel que soit la personne à qui il a affaire. Un même chien peut s’avérer adorable avec quelqu’un et infect avec un autre. Cette volatilité comportementale n’est jamais gratuite, le chien sait pourquoi et pour qui montrer telle ou telle facette de son caractère.

chien aimant

Mon chien, mon confident

Vous vous confiez à votre chien ? Vous n’êtes pas le seul. Beaucoup d’entre nous ont remarqué que par ses expressions, le chien donne ce sentiment d’entendre notre message, et même de comprendre les états d’âme qui se cachent derrières nos mots. C’est réconfortant, tout comme le fait de se sentir aimé, ou simplement de se sentir moins seul.

Pour les enfants, le chien agit comme un véritable guide dans la vie. Il contribue à développer le sentiment d’empathie. Il est aussi très patient, protecteur et « compréhensif » envers les jeunes humains. C’est une caractéristique commune à la totalité des mammifères, ils repèrent l’odeur d’un jeune et l’assimilent à un être inoffensif et vulnérable qu’il faut protéger.

chien aimant

Un enfant apprend beaucoup au contact d’un chien. Tant physiquement, à courir et se balader dans la nature, qu’au niveau psychique. En effet, la relation d’amour qui se crée influence autant l’intelligence de l’enfant, que sa sociabilité et sa sécurité affective. Comprendre que l’autre à des besoins, être attentif aux signes expressifs de son chien : c’est une véritable initiation à un mode de communication au-delà du verbal. C’est aussi la possibilité de grandir, de se sentir responsable.

Une bouffée d’air pour les ados

Pour les ados, quand la communication avec ses parents est au plus mal… il reste quand même un interlocuteur à qui se confier : le chien. Un interlocuteur qui rend autant d’amour qu’on lui en donne. C’est si simple d’aimer son chien, quand il est parfois si difficile de dire je t’aime à ses parents. D’ailleurs, le chien de la maison est souvent le seul à avoir un laissez-passer ultra privilégié pour entrer dans la chambre d’un adolescent. Et ce n’est pas seulement parce que lui accepte sans broncher les chaussettes qui traînent, ou les canettes vides et autres emballages qui débordent de la poubelle.

Un soutien affectif pour les parents

La vie avance, elle avance même très vite. Si bien qu’un beau jour la maison se vide de ses plus jeunes occupants, pour ne laisser que les parents et… le chien. Les parents ne sont pas rares à vivre difficilement cette séparation. Souvent, c’est un véritable vide affectif qui est ressenti. Heureusement que le fidèle compagnon est là, rempli d’amour et de bienveillance à l’égard de ses vieux maîtres.

Aux côtés des célibataires, le chien trouve toute sa place également. Il peut tenir différents rôles, se substituer à un ami, un enfant, ou un parent rassurant et aimant.

Pour toutes ces raisons, on dénombre plus de 7 millions de chiens dans les familles françaises. Pour conclure cet article jusque là positif, je tiens à préciser, que malgré tout ce qui vient d’être abordé : il existe toujours et encore, trop de chiens malheureux parmi les hommes. Puissions-nous un jour apprendre cet amour inconditionnel qui font des chiens des êtres admirables.

Pour ceux qui veulent en connaître davantage sur les chiens, ce livre de Valérie Dramard, vétérinaire comportementaliste, est rédigé comme un dictionnaire du comportement canin. On y découvre l’ensemble des comportements auxquels peut être confronté un maître, à travers 240 mots clés comme anxiété, aboiement, eczéma, fugue, vieillesse, voyage… :

Vous aimez les chiens ? Je suis sûr qu’ils vous le rendent bien. Partagez cet amour réciproque sur les réseaux sociaux:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *