Energie renouvelable : l’éolien et le solaire en plein essor

énergie renouvelableL’inexorable montée en puissance de l’éolien et du solaire se confirme. Après deux années d’effondrement des prix du pétrole, du gaz naturel et du charbon, la réduction des effectifs dans l’industrie des énergies fossiles… l’énergie renouvelable, quant à elle, est en plein essor. Les investissements dans ces énergies propres, éolienne comme solaire, ont battu de nouveaux records en 2015 : ils sont aujourd’hui deux fois plus important que ceux consacrés aux combustibles fossiles.

L’une des raisons est que l’énergie renouvelable est de moins en moins chère à produire. Les rendements liés à l’exploitation du solaire et de l’éolien au Mexique et au Maroc, permettent aux entreprises exploitantes de s’engager à produire de l’électricité à un tarif moins élevé qu’avec toute autre source, partout dans le monde.

Michael Liebreich, président du conseil consultatif de Bloomberg New Energy Finance (BNEF ), à déclaré :

Nous sommes dans un environnement à plus faible coût que le pétrole pour l’avenir(…) Est-ce que cela signifie l’arrêt des investissements en énergie renouvelable? Pas du tout.

Aperçu du marché de l’électricité en cinq graphiques :

  • L’investissement dans les renouvelables deux fois supérieur au fossile

L’investissement dans la capacité d’alimentation énergétique, 2008-2015 Source: BNEF, le PNUE

énergie renouvelable

  • La baisse des coûts d’exploitation du solaire entraîne l’explosion des installations

Les subventions gouvernementales ont aidé le solaire et l’éolien à prendre pied sur les marchés mondiaux de l’énergie. Mais la baisse des coûts d’exploitation est le véritable moteur du développent. Le coûts liés à la production d’énergie solaire sont 150 fois moins élevés que dans les années 1970, alors que les sommes investies sont 115.000 fois plus importantes.

Source: BNEF

énergie renouvelable

Une bonne raison permet ce développement du solaire : c’est une technologie, pas un carburant. En tant que telle, avec le temps, les rendements des installations augmentent et les prix diminuent.

Certains inconvénients, liés au stockage de l’électricité, par exemple, diminuent. Le prix des batteries de stockage est en baisse, accompagnant merveilleusement bien les progrès réalisés en terme de coût de production de l’électricité.

  • Une industrie qui ne cesse de voir sa taille doubler année après année

Depuis l’an 2000, la quantité d’électricité solaire produite dans le monde a doublé à 7 reprises ! L’éolien enregistre également une augmentation impressionnante en ayant doublé ses capacités quatre fois, sur la même période.

Part des énergies renouvelables dans la production globale d’électricité. Source: BNEF

énergie renouvelable

  • Baisse du charbon : les pays riches premiers concernés

Pendant ce temps, les combustibles fossiles ont été laminés par la baisse des prix et, plus récemment, la baisse des investissements. Cela a commencé avec le charbon qui voit habituellement son prix baisser avec l’augmentation de la demande, mais les prix du charbon ne peuvent apparemment pas encore baisser beaucoup.

solaire et éolien

Selon l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) les pays les plus riches ont réduit leur demande. En Chine, l’exploitation de charbon stagne. Seuls les pays en développement dont l’expansion est rapide, voient leurs consommation de charbon progresser, mais à un rythme ralentit. (Pour voir quels sont les pays membres de l’OCDE)

  • Production de charbon du Royaume-Uni

La première puissance du charbon au monde, le Royaume-Uni, produit maintenant moins d’énergie à partir du charbon qu’en 1850.

En million de tonnes par an

énergie renouvelable

Plus récemment, c’est l’industrie du pétrole et du gaz qui ont fait l’objet d’attaques. Les prix ont chuté et les investissements ont commencé à se faire plus rares. Le nombre de plates-formes pétrolières actives aux États-Unis est tombé le mois dernier au plus bas depuis le début des enregistrements dans les années 1940.

Les difficultés actuelles des secteurs pétrolier et gazier trouvent leurs sources dans l’inadéquation d’un marché de l’offre trop important, face à une demande en berne. Les nouvelles énergies ont également un impact, mais moins important. Mais avec l’expansion rapide de ces énergies renouvelables, notamment pour le domaine de l’automobile, on assiste à une baisse des profits issus du pétrole.

Le changement énergétique est en marche, le changement climatique aussi…

énergie renouvelableLes plus hauts responsables continuent de sous-estimer ce dont vent et soleil sont capables. Depuis 2000, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a augmenté ses prévisions de production d’énergie solaire à long terme pas moins de 14 fois, et à 5 reprises pour l’éolien : preuves que ces industries de l’énergie propre sont sous-estimées.

A chaque fois que double la production d’énergie éolienne mondiale, on observe une baisse de 19% de son coût, selon BNEF. A chaque fois que double la production d’énergie solaire, les coûts diminuent de 24%. Cependant BNEF trouve la transition du fossile au renouvelable trop lente pour éviter l’héritage catastrophique laissé par les combustibles fossiles sur les changements climatiques, qui eux n’attendent pas…

Source : bloomberg.com

Partager cette bonne nouvelle sur les réseaux sociaux: 

Un Commentaire

  1. La vraie question : les ENR iront elles assez vite ?
    Pas sûr !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *