Le centenaire avait un secret : boire 4 bouteilles de son vin par jour

Il avait 107 ans, quand fin janvier 2016, Antonio Docampo est décédé. Une longévité plutôt rare, surtout si l’on considère l’habitude de cet Espagnol, qui ne buvait que du vin, jamais d’eau. Oui, le centenaire avait un secret : ce petit producteur viticole buvait quatre bouteilles par jour de son propre vin, qu’il voulait naturel, sans produits chimiques.

centenaire avait un secret

Le centenaire avait un secret : boire 4 bouteilles de son vin par jour

L’histoire peu ordinaire d’Antonio Docampo Garcia est relatée par La Voz de Galicia. Fin janvier, alors âgé de 107 ans, Antonio à quitté ce monde, ses proches et son vignoble dont il a pris soin toute sa vie. Le centenaire était issu d’une lignée de vignerons, implantés dans la province d’Ourense, dans la région de Ribadavia.

L’homme a eu quatre enfants, dont deux lui survivent, ainsi que sept petits-enfants, dix arrière-petits-enfants et un arrière-arrière-petit-fils. Son fils, Miguel Docampo Lopez, confie que son père consommait 4 bouteilles de vin rouge par jour, et pouvait même boire 1 litre et demi « cul sec « . Quand ils étaient ensemble à la maison, père et fils pouvaient écouler à eux deux 200 litres de vin par mois, soit plus de 3 litres par jour en moyenne pour chacun!

Le vigneron possédait le domaine Bodegas Docampo, près de Vigo, au nord-ouest du pays.

centenaire avait un secret

Le domaine a aujourd’hui été repris par son neveu, Jeronimo Docampo, qui explique dans le même article à propos de son oncle :

il vendait la majorité du vin qu’il produisait, mais en gardait une quantité honorable pour lui-même. […] S’il produisait 60.000 litres par an, il en gardait 3.000 pour lui. Il disait toujours que c’était le secret de sa longévité.

centenaire avait un secret

les Docampo, vignerons de père en fils

Son fils Manuel explique que même à 60 ans, son père buvait deux bouteilles de vin au déjeuner, et deux au dîner. Mais l’élixir miraculeux a son secret, il est décrit comme «naturelle, sans conservateurs, ni sulfites, ni autres produits chimiques ajoutés. » Pour parfaire le tableau, sachez que le vieux monsieur ne buvait jamais d’eau, sauf un peu d’eau de vie au petit déjeuner…

D’autre part, Antonio Docampo rechignait à prendre des médicaments. Cet ancien combattant durant la guerre civile espagnole, n’a pris aucun antibiotique jusqu’à ce qu’il attrape une pneumonie à l’âge de 103. Un an après, une rechute failli le faire mourir. Les infirmières découvrent alors qu’il ne prend pas les cachets qui lui ont été prescrits. De retour à la maison, son fils a dû écraser les comprimés dans la nourriture pour que son père les avale et retrouve finalement la santé. Tant et si bien que son entourage continua de le décrire comme un « phénomène » jusqu’à l’âge de 105 ans.

Rappelons tout de même que la modération est la règle, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Boire tue… parfois plus lentement il est vrai.

Source en espagnol : lavozdegalicia.es

Partagez cette info insolite entre amateurs de vin:

2 Commentaires

  1. Arrêtez avec votre MODERATION, vous infantilisez les français à forces de normes, lois et autres réglementations. On pourrait se croire en monarchie avec tous les édits royaux demandant au bon peuple de bien se comporter, MARRE !

    • Quand ont voit le nombre d’accident dut a l’alcool les français ne sont pas les allemands eux ils picole mais ils débordent moins qu’ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *