Permettre l’autonomie de l’élève favorise la réussite scolaire

réussite scolaire

On ne compte plus les expériences positives menées en milieu scolaire mettant en avant l’autonomie le l’enfant. Dans son livre « les Lois naturelles de l’enfant », Céline Alvarez raconte son expérience de prof engagée, dans une école maternelle de Gennevilliers : ou comment des enfants en difficulté ont remonté la pente, et même dépassé les objectifs fixés par la sacro-sainte Education Nationale.

Céline Alvarez devient professeur des écoles en 2011, animée par son rejet de l’échec scolaire. Avec l’approbation de son ministère de tutelle alors sous la coupe de Luc Chatel, elle applique des méthodes d’enseignement différentes fondées sur un principe fort: l’autonomie de l’enfant.

D’autres avant elle ont montré la voie, comme Maria Montessori qui donne aujourd’hui son nom à ce courant de l’enseignement, qui bien que plébiscité, est loin de s’être généralisé.

40% des élèves sortent du CM2 avec des retards en lecture et en mathématiques, ce qui les handicape lourdement pour la suite de leur scolarité. Ce constat est inacceptable. Comment imaginer que la moitié des enfants ou presque, ne soit pas en mesure d’apprendre à lire, écrire et compter, des savoir-faire élémentaires ? Je ne mets pas les enseignants en cause. Ils s’épuisent à pousser sans arrêt des enfants démotivés. C’est donc la méthode qui n’est pas adaptée. (Céline Alvarez)

s'auto-gérer

s’auto-gérer

Avec ses 25 élèves âgés de 3 à 5 ans issus des milieux les moins favorisés de Gennevilliers, Céline Alvarez est parvenu a déjouer les mécanismes de l’échec scolaire. Beaucoup de ces élèves accusaient un retard. Au terme de trois années de scolarité, leurs résultats ont dépassé les espérances.  Dans les faits, ces élèves ont simplement pu suivre une même activité aussi longtemps qu’il leur plaisait, origami, table de calcul, cubes ou laçage d’un ruban, etc. Ou passer de l’une à l’autre, à leur gré. Dans un climat de coopération, sans jugement ni pression de l’adulte, sans compétition.

Des résultats probants, des méthodes différentes… s’en est trop pour notre sacro-sainte Education Nationale, qui met un terme à l’expérimentation. La jeune femme a alors démissionné… mais pas abandonner. Elle décide alors de poursuive son engagement grâce à un blog, où l’on peut notamment regarder les vidéos qu’elle a prises de ses élèves en train de travailler. Elle tient également des conférences auprès d’enseignants. Elle écrit également un livre, « les Lois naturelles de l’enfant », à paraître ce mercredi 31 août.

Céline Alvarez, Proffesseur des écoles engagé pour la réussite de chacun à l'école

Céline Alvarez, Professeur des écoles engagée, auteur

Notre école est fondée sur des traditions jamais remises en cause : elle rassemble les enfants par âge, elle choisit leurs activités et confie à un maître le soin de déverser vers eux des connaissances. Or les recherches récentes des neurosciences et de la psychologie cognitive prouvent que l’esprit humain n’apprend pas de cette façon. Comme de nombreux pédagogues l’avaient pressenti, à commencer par Maria Montessori, on sait maintenant que l’enfant apprend en agissant. Et ce, dès la naissance ! (Céline Alvarez)

D’après un entretien réalisé par Caroline Brizard et Véronique Radier, à retrouver en intégralité sur l’Obs.

L’école à encore beaucoup à apprendre de ses élèves… pour qu’ils puissent à leur tour apprendre l’essentiel. Partagez cette affirmation, pour qu’elle deviennent enfin une réalité :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *