Taxe Nutella : l’incroyable marche arrière des députés

Surnommée la « taxe Nutella », la taxe sur l’huile de palme ne disparaît pas, mais elle sera beaucoup moins élevée que prévu. Initialement fixée pour 2017 à 300 euros par tonne, puis 500 euros en 2018, 700 en 2019 et 900 euros à partir de 2020, elle a finalement été abaissée à 90 euros par les députés. Quel message veulent-ils donc nous faire passer ?

taxe nutella

Taxe Nutella : l’incroyable marche arrière des députés

Incompréhensible, révoltant… Les qualificatifs ne manquent pas pour exprimer le désarroi suscité par cette décision. Toutefois, elle doit satisfaire les deux principaux pays exportateurs, la Malaisie et l’Indonésie, qui avaient fait part de leur colère. Un autre grand gagnant : Nutella.

Cette réduction drastique de la taxe sur l’huile de palme a obtenu le soutien… du gouvernement. La secrétaire d’Etat à la biodiversité, Barbara Pompili, a expliqué que cette réduction permettait « d’envoyer un signal » aux pays exportateurs, tout en restant « réaliste » :

Nous ne voulons ni d’un boycott de ces deux pays, ni même de l’huile de palme.

taxe nutelle« Un signal fort » donc, envoyé à la Malaisie et l’Indonésie qui avaient à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude à l’égard d’une taxe sur l’huile de palme — surnommée « taxe Nutella » en France, car elle entre largement dans la recette de la pâte à tartiner —, taxe remise régulièrement à l’ordre du jour depuis 2012.

Mais de quel « signal fort » parlez-vous madame la secrétaire d’Etat ?

  • du signal d’alarme des professionnels de santé sur la consommations d’huile de palme et ses implications néfastes pour le métabolisme humain ?
  • du signal d’alerte lancé par les écologistes sur la biodiversité menacée, et dont l’écho se fait entendre chaque année davantage, au fur et à mesure que la déforestation s’étend ?

Les consommateurs comptent pour du beurre

L’huile de palme, dont un Européen consomme en moyenne 12 litres par an, a des effets néfastes sur la santé. Elle contient de l’acide palmitique, l’un des trois acides gras saturés dont il est prouvé qu’ils favorisent le risque d’accidents cardio-vasculaires.

Et alors même que ses effets sur la santé sont décriés, l’huile de palme est l’une des huiles végétales les moins taxées en France: actuellement 104 euros par tonne contre 190 euros pour l’huile d’olive.

Pourtant l’huile d’olive, produite en Europe de surcroît, est bonne pour la santé. Bonne pour la santé et bonne pour l’économie, mais… surtaxée !

Le palmier qui cache définitivement la forêt

taxe nutellaAu Sénat, les écologistes avaient défendu une taxation forte de l’huile de palme, arguant des « effets dévastateurs de la culture industrielle du palmier à huile sur la biodiversité« . La culture de l’huile de palme entraîne en effet une forte déforestation en Indonésie, mais aussi en Afrique.

Les huiles issues d’une production durable ne seront pas concernées par la taxe, selon le nouveau texte. Cette exemption a suscité l’opposition des écologistes et de la rapporteuse du projet de loi, Geneviève Gaillard (PS), qui ont souligné qu’il n’existait pas à ce jour de filière certifiée de production durable.

C’est bien pratique. Il n’y aurait donc pas de « filière propre » de production d’huile de palme actuellement. Qu’à cela ne tienne, faisons « comme si » elle existait. Faisons comme si une taxation basse -pour ne pas dire au raz des pâquerettes- était nécessaire : pour lutter contre la déforestation, pour l’Europe, pour la France et pour tous les consommateurs.

On nous dit pas tout

On nous prend pour des cons. Une fois de plus, me direz-vous. A quand la fois de trop ? Toujours est-il que cette décision comme bien d’autres, sert certains intérêts, sans aucun doute possible. Des intérêts qui « échappent » bizarrement aux journalistes des grands médias. Des médias largement subventionnés par l’Etat, il est bon de le rappeler… Heureusement, leur audience ne cesse de s’amincir, cette fois c’est grâce au Nutella… comme quoi tout peut arriver dans ce bas monde !

Source : lemonde.fr

Faites connaître cette décision de nos élus à votre entourage. Peut-être saura-t-on vous en expliquer le bien-fondé, pour ma part : c’est raté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *