Par crainte « qu’ils pompent toute l’énergie du soleil »: les panneaux solaires sont rejettés

A Woodland en Caroline du Nord, on s’inquiète que les panneaux solaires puissent pomper toute l’énergie du soleil… la proposition d’implantation d’une ferme solaire est rejetée! Certaines situations burlesques nous révèlent combien le chemin à parcourir sera parsemé d’embûches. Pourtant il va bien falloir contenir le réchauffement climatique sous la barre fatidique des 2°C.

panneaux solaires

Woodland tourne le dos au solaire

Par crainte « qu’ils pompent toute l’énergie du soleil »: les panneaux solaires sont rejettés

Woodland, une ville de Caroline du nord aux USA, a rejeté un projet de ferme solaire suite aux préoccupations de ses administrés. Les membres de la communauté ont exprimé leurs craintes et leurs méfiances, envers l’implantation d’une ferme solaire envisagée sur un territoire proche de leur commune.

C’est l’entreprise Strata solaire, qui devait construire cette ferme solaire le long de l’autoroute 258, près de Woodland. Mais au cours d’une réunion du Conseil municipal, un habitant, Bobby Mann, a déclaré que la ferme solaire allait pomper toute l’énergie du soleil et, que les entreprises ne viendraient pas s’installer à Woodland. C’est ce que relaye le Roanoke-Chowan-News-Herald.

Puis Jane Mann, professeur de sciences à la retraite, a expliqué qu’elle s’inquiétait que ces panneaux solaires puissent empêcher la photosynthèse des plantes, leur interdisant de se développer. Mme Mann a dit qu’elle avait vu des zones proches de panneaux solaires, où les plantes sèchent parce qu’elles ne reçoivent pas assez de soleil. Elle a également parlé du nombre élevé de décès par cancer dans la région, en disant que personne ne pouvait affirmer que les panneaux solaires ne causent pas le cancer.

Projet avorté

Le porte-parole de Strata s’exprimant à la réunion publique, a tenté de rassuré l’auditoire :

Il n’y a pas d’impact négatif, une ferme solaire est merveilleusement bien adaptée à un site tel que celui envisagé (…) Les panneaux ne tirent pas de lumière ‘supplémentaire’ du soleil.

Le conseil a voté à trois contre un, pour le report du programme et une nouvelle évaluation de la zone d’implantation; un moratoire a été décidé pour envisager l’éventualité de futures fermes solaires… Il semble bien qu’il sera bien plus long et difficile de promouvoir le solaire dans le pays de l’oncle Sam, que l’exploitation du gaz de schiste a pu l’être.

La route sera longue

Que de chemin reste à parcourir en effet, que de murs à franchir, avant que la communauté internationale ne parvienne ne serait-ce qu’à se rapprocher de l’ambitieux projet de contenir le réchauffement de la planète. L’un de ces murs le plus haut et le plus épais reste sans doute la bêtise humaine, contre laquelle des années d’éducation et d’information seront nécessaires.

« Nécessaires à quoi » me direz-vous ? Nécessaires à se rendre compte qu’il faudra probablement imposer les nouvelles technologies avant, bien avant d’avoir l’aval des populations… Surtout si ces populations, dont certaines comme aux états-unis, baignent dans la culture du tout pétrole, depuis tout temps abondant, accessible et créateur de richesses.

panneaux solaires

Les moutons y trouvent leur compte eux au moins

Le réchauffement n’attendra pas

Cet exemple risque de ne pas être le seul… C’est alors que l’on prend conscience que ces 2°C supplémentaires – maximum acceptable de l’augmentation de la température globale de la planète – risquent de nous arriver bien vite.

M’enfin, Mme Jane Mann, professeur de science à la retraite. Un effort quand même, que vont penser vos anciens élèves ? D’ailleurs on se demande ce que vous leur avez appris à vos élèves en cours de science ? D’autre part, le haut niveau technique de l’intervention précédente, celle de Boby Mann « …pomper touts l’énergie de soleil » fait mal à entendre, ne trouvez-vous pas ? Un peu trop à mon goût pour ne pas constater que Jane et Bobby portent le même nom de famille… L’histoire ne confirme pas le lien de parenté, ni ne dit si chez les Mann, on exploite le pétrole de père en fils, ou pas?

Alors : bêtise ou mauvaise foi ?… allez savoir. Mais peu importe au final, car l’une comme l’autre sont des obstacles certains à toute avancée de la société. Malheureusement les températures évoluent plus vite que les mentalités.

Sources en anglais : independent.co.uk et roanoke-chowannewsherald.com

La COP21, on peut y croire, après y a tout le reste… Partagez l’info sur les réseaux sociaux :

3 Commentaires

  1. On n’a jamais demandé l’avis de personne pour l’implantation des fermes usines, secteurs chimiques, pétroliers et autres gaz de schiste. Pourquoi pour les énergies renouvelables on le ferait ?
    Ça sent à plein nez les lobbys qui vont tout faire pour retarder l’échéance… Enfin, « l’échéance », rappels qu’aucune mesure concrète ni contraignante ne découle de la cop21…

  2. cohérant. le solaire pertinent en micro systeme pour apporter un peu d energie ,peut etre dangereux en macro exploitation . ce procedé valable dans des climats temperés et pluvieux, est une abberation en zone seches et arides … bien sur un brillant journaliste boboecolo peut faire dire n importe qu elle connerie a un fermier americain….

  3. La connerie et la bêtise sont deux handicaps mentaux très bien distribués dans la population aux USA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *