Des boules de graines pour les oiseaux du jardin à faire avec les enfants

De fin novembre à fin mars, les oiseaux peinent à trouver de la nourriture. Insectivores durant les belles saisons, les oiseaux changent de régime alimentaire en hiver, pour ne manger que des graines. Offrez-leur de délicieuses boules de graines faites maison. C’est aussi une excellente activité pour sensibiliser les enfants à la préservation des espèces présentent dans leur environnement. Et oui… les ours polaires ne sont pas les seuls à être en danger ! Voici comment fabriquer des boules de graines à suspendre dans le jardin.

boules de graines

Des boules de graines pour aider les oiseaux à passer l’hiver

Pourquoi nourrir les oiseaux ?

L’hiver est la période où les ressources naturelles se raréfient. Pourtant, les oiseaux doivent  absolument se nourrir régulièrement pour lutter contre le froid, afin d’échapper à une issue fatale. En effet, pour maintenir leur température corporelle, ils brûlent un grand nombre de calories. Ils ont alors besoin d’apports nutritionnels plus importants, riches en graisse et en graines.

Pour protéger les oiseaux, vous pouvez donc leur apporter une nourriture d’appoint adaptée à leurs besoins du moment.

Nicolas Macaire, ornithologue naturaliste à la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), conseille :

… de nourrir les oiseaux [en hiver], mais pas au delà de fin mars où ils changent de régime alimentaire.

Une mangeoire adaptée pour ne pas leur causer de tord

Pour ne pas perturber les oiseaux, il est également important de respecter quelques règles. Nicolas Macaire alerte en ce sens :

Ne donnez jamais d’aliments salés, de lait ou d’aliments cuits. Les aliments les plus appréciés sont les graines de tournesol, les boules de graisse végétale et les mélanges de graines.

Il faut donc éviter de donner aux oiseaux des cacahuètes salées ou grillées, du pain sec, des biscottes ou du pain grillé, des aliments salés, etc. Vous pouvez par contre leur offrir des boules de graines faites maison, des colliers d’arachides avec coquilles ou encore des pommes de pin aux graines.

Des réserves sur les aliments vendus en animalerie

La qualité des aliments pour oiseaux, vendus en grandes surfaces ou en animalerie, préoccupent les spécialistes de la LPO. Résidus de pesticides, huile de palme, OGM, etc. : des ingrédients qui sont davantage enclins à fragiliser les oiseaux qu’à les aider.

La LPO et certains magasins bio commencent de ce fait à sensibiliser le public sur les risques de ces aliments. Ils prônent de plus en plus la diffusion et la vente de graines de culture bio. Ils alertent également sur l’utilisation de graisses animales dans les boules de graisses. Pour Nicolas Macaire :

les graisses animales [beurre, saindoux, etc.] sont à éviter, sauf pour les oiseaux omnivores [grives ou merles], pour les mêmes raisons que pour nous : elles sont à l’origine de problèmes cardiovasculaires.

Un repas bénéfique pour nos oiseaux des villes et des campagnes

Pour la graisse végétale : choisissez l’huile de tournesol, l’huile de noix de coco solide, etc.

Pour les graines : préférez les grains de blé, avoine, épeautre, millet, tournesol, sarrasin, quinoa, etc. Ou encore des graines de fruits oléagineux concassés, comme les noix, noisettes, amandes non grillées et non salées.

Petite astuce écolo et économique : À la fin de l’automne, vous pouvez ramasser des baies sauvages comme les grappes du sureau et du sorbier, boules du lierre et de l’aubépine, merises (cerises sauvages) et prunelles, glands du chêne, faînes du hêtre, cônes d’épicéa ou pommes de pin, etc. Tous ces fruits sont particulièrement appréciés par différentes espèces d’oiseaux, comme les pics, piverts, geais, tourterelles et pigeons…

Mes boules de graines végétales faites maison

Les ingrédients nécessaires : (recette pour 18 boules environ)

  • 8 c.à s. d’huile de noix de coco solide
  • 2 c.à s. d’huile de tournesol
  • 1 c.à s. de purée de cacahuètes ou de pâte de sésame
  • 3 c.à s.de graines de tournesol
  • 3 c.à s. de millet doré décortiqué
  • 3 c.à s. d’avoine décortiquée
  • 3 c.à s. de cacahuètes non grillées et non salées
  • 3 c.à s. de sarrasin décortiqué
  • 3 c.à s. de raisins secs

Le matériel utilisé :

  • une casserole
  • une cuillère en bois
  • un grand récipient
  • des pots de yaourts vides (ou récipients similaires)
  • du raphia ou de la ficelle (20 cm environ par boule)
  • quelques allumettes (3 par boule) dont on aura cassé l’embout inflamable

boules de graines

La préparation des suspensions :

Pour suspendre solidement vos boules dans l’arbre, préparez 20 cm de raphia et 3 allumettes pour chacune. Prenez une extrémité et mesurez 2 cm. À partir de ce point, placez vos 3 allumettes tous les 2 cm environ. Faites un nœud autour de chaque allumette. Disposez le bout de la ficelle au fond du pot afin de vérifier que les 2 premières allumettes se trouver dans le pot et la troisième juste au dessus. Renouvelez l’opération pour chaque pot.

Confectionner les boules :

  1. Mettez toutes les graines dans un grand récipient
  2. Faites fondre à feu doux l’huile de coco en surveillant qu’elle ne chauffe pas trop (si possible, utiliser la technique du bain-marie)
  3. Versez l’huile de coco dans le récipient en veillant à recouvrir tous les ingrédients
  4. Mélangez la préparation à la cuillère. Attention aux projections pour les enfants !
  5. boules de grainesRemplissez les pots à yaourt avec le mélange en veillant à bien maintenir la ficelle et les deux premières allumettes au centre du pot
  6. Puis, mettez-les au frais ou simplement dehors si les températures sont basses, jusqu’à obtenir une bonne solidité de l’ensemble
  7. Une fois refroidies, démoulez les boules de graines. (passez les pots sous l’eau chaude et tirez doucement sur la ficelle).

Vous n’avez plus qu’à les suspendre, en veillant à les mettre hors de portée des chats. Imprimez votre recette ICI : « Recette boules de graines à imprimer »

 Variante avec une pomme de pin :

boules de grainesIl est possible de réaliser la recette précédente avec une pomme de pin comme support. Pour cela, badigeonnez la pomme de pin du mélange fait précédemment et accrochez-la à un arbre avec une ficelle.

Les boules de graines végétales feront le bonheur des oiseaux frugivores en hiver : mésanges, sittelles, grimpereaux, troglodyte mignon, merles, grives et pics. Mais aussi de façon plus occasionnelle le tarin des aulnes, le chardonneret élégant, les pinsons, étourneaux et le geai des chênes.

Quelques petits conseils supplémentaires :

  • Placez plusieurs mangeoires dans le jardin pour éviter la concurrence entre les espèces et la transmission des maladies
  • Si vous commencez à nourrir les oiseaux au début de l’hiver, ne vous arrêtez pas en cours de saison sinon les oiseaux seront désorientés
  • Arrêtez le nourrissage dès le début du printemps (fin mars) pour permettre aux oiseaux de varier leur alimentation en mangeant des insectes et retrouver leur instinct
  • N’enveloppez pas la nourriture dans des filets (comme les boules du commerce) car certains oiseaux peuvent se coincer les pattes dedans et rester prisonniers.
  • Le pain n’est pas recommandé pour les oiseaux, ce type d’aliment contient du gluten qui n’est pas adapté au système digestif de certains d’entre eux
  • N’oubliez pas de leur proposer de l’eau (tiède si le gel menace), pour qu’ils puissent s’abreuver et s’y baigner pour entretenir leur plumage
  • Certains oiseaux comme les merles, les pinsons, les grives se nourrissent au sol, pensez à leur proposer des pommes ou des poires flétries, voire des bananes un peu trop mûres

Un texte de Sophie Guittat


Cet article est un bon complément pour savoir  » Comment aider les oiseaux à se nourrir l’hiver ?  »


Sources et références : terrevivante.org et lpo.fr

Les oiseaux de nos villes et campagnes sont des êtres fragiles. L’aide que l’on peut leur apporter l’hiver n’est pas superflue. Ainsi, on peut contribuer à préserver nombre d’espèces mises en danger par l’activité humaine. Dites- le autour de vous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *