Trouver son dosha dominant pour parvenir à l’équilibre selon l’Ayurvéda

dosha dominant

Faites le test pour connaitre votre dosha dominant

pour (re)trouver équilibre et bien-être selon l’Ayurvéda

L’Ayurvéda est une médecine holistique indienne ancestrale pour laquelle chaque personne est unique. Elle enseigne comment restaurer et maintenir l’équilibre entre le corps, l’esprit, les sens et la conscience, en s’appuyant sur le concept des 3 doshas.

Je vous propose de faire un test pour trouver votre dosha dominant, le lien est disponible juste après. Ensuite, je vous présenterais les grands principes de l’Ayurvéda qui permettent de retrouver et de maintenir notre équilibre.

Fatigue,  stress, insomnie, irritabilité, ballonnement, constipation, cheveux ternes, etc. ? La plupart des problèmes de dysfonctionnement métabolique sont dus à une mauvaise alimentation. C’est précisément sur ce point que l’Ayurvéda va agir.

L’Ayurvéda : médecine holistique ancestrale

L’Ayurvéda est une médecine de terrain qui guérit en supprimant les causes de la maladie. En sanskrit, « Ayur » signifie « Vie » et « Véda » signifie « Connaissance », l’Ayurvéda est la connaissance de la vie. C’est un système de santé holistique indien, dont le principe de vie repose sur le maintien de l’équilibre du corps et de l’esprit, et sur la connaissance des déséquilibres existants.

Holistique, car il envisage le corps et l’être humain dans son ensemble : physique, émotionnel, mental et spirituel. Le principe de l’Ayurvéda consiste à accompagner tout être humain vers l’équilibre et l’harmonie, notamment grâce à une meilleure compréhension de son alimentation.

L’Ayurvéda s’emploie à traiter la personne, pas la maladie. Pour cela elle utilise ses énergies émotionnelles, affectives et spirituelles pour rééquilibrer les dysfonctionnements physiques et empêcher que la maladie ne s’enracine profondément.  Cette médecine reconnue par l’OMS, traite chaque individu comme étant un être unique et tient compte de facteurs tels que l’environnement, le milieu de travail, les changements climatiques.

dosha dominant

Alimentation et mode de vie sont les fondations de l’Ayurvéda

Selon l’Ayurvéda, nous sommes tous constitués de 5 éléments cosmiques (Ether, Air, Feu, Eau et Terre) qui forment 3 doshas : Vâta, Pitta et Kapha. Chaque personne a une constitution unique déterminée par les 3 doshas. Pour la plupart des cas on observe un dosha dominant, parfois plus.

Les 3 doshas ne sont pas statiques mais en constante évolution, variant tout au long de notre vie selon notre environnement, nos activités, notre alimentation, les saisons, etc. C’est l’équilibre de ces 3 doshas qui nous permet de jouir d’une bonne santé.

Quand l’équilibre est rompu nous ressentons alors une sensation d’inconfort. Ce déséquilibre intérieur, le Vikrurti commence dans notre système digestif. Notre alimentation est pour une grande part responsable de notre état de santé.

Peuvent s’ajouter à ce déséquilibre, une mauvaise digestion mentale, un stress émotionnel ou encore les changements de saisons, de climats, d’horaires.

Pour retrouver ou conserver l’équilibre entre notre corps et notre esprit, il nous faut connaître les aliments qui conviennent à notre constitution. L’Ayurveda considère la nourriture comme la meilleure thérapie pour prévenir les maladies et garder une bonne santé. En apprenant à manger et vivre avec notre dosha, nous pouvons éliminer Vikrurti et vivre en harmonie.

Vâta, Pitta ou Kapha : quel est votre dosha ?

Voici un test qui vous permettra de trouver votre dosha : test-pour-trouver-son-dosha . Faites-le, il ne vous demande que quelques minutes.

Maintenant que vous connaissez votre constitution, vous pouvez sélectionner des comportements, aliments et soins adaptés afin de maintenir votre équilibre. Selon votre dosha, votre alimentation doit être adaptée.

Vous êtes Vâta : air et ether (espace)


dosha dominantVos saveurs : le sucré, le salé et l’acide

Vous devez privilégier :

  • Les repas chauds, nourrissants et digestes (potages, céréales chaudes)
  • Les plats gras, satisfaisants et surtout chauds
  • Les boissons chaudes ou tièdes

Vous devez éviter les facteurs suivants qui peuvent déséquilibrer Vâta :

  • La nourriture froide, sèche, piquante, amère et astringente, la cigarette, l’alcool, les déplacements et voyages fréquents, l’exposition au froid, au vent et trop de stress
  • Les aliments secs, légers, crus, froids, déshydratés, amers, trop piquants ou trop astringents
  • Les boissons froides, glacées, stimulantes ou gazeuses
  • Les régimes amaigrissants ou trop stricts, ainsi que les jeûnes
  • Manger trop d’aliments différents au cours d’un même repas ou sauter les repas

Vos épices : cumin, gingembre, curcuma, sucre de canne, fenugrec

Vos légumes : Ils doivent être cuits. Asperges, bettes, carottes, concombres, ail, haricots verts, oignons, pomme de terre douce, radis, courgettes

Vos fruits : abricots, avocats, bananes, baies, cerises, noix de coco, figues, pamplemousses, raisins, citrons, mangues, melons doux, oranges, papayes, ananas, prunes

Vos céréales : avoine, riz

Vos viandes, poissons, œufs : bœufs, viandes blanches, œufs sur le plat, poisson

Vos édulcorants : tous sauf le sucre blanc

Vos huiles : sésame et amande

Vos laitages : tous mais avec modération

Vos huiles essentielles : lavande, petit grain, orange

Conseil pour Vâta

Mangez à heure régulière dans une atmosphère tranquille. Pour renforcer votre système digestif, 15 minutes avant le repas du midi et du soir, prenez une cuillerée à café de gingembre frais haché avec un peu de jus de citron et une pincée de sel.

Vous êtes Pitta : feu et eau


dosha dominantVos saveurs : le sucré, l’amère et l’astringent

Vous devez privilégier :

  • Les aliments frais ou tièdes, crus, peu épicés ou cuisinés avec peu d’huile
  • Les jus de légumes frais, à température ambiante
  • Les infusions de coriandre fraîche, de menthe poivrée ou le lassi salé (mélange de yaourt, eau et épices)

Vous devez éviter les facteurs suivants qui peuvent déséquilibrer Pitta :

  • Une alimentation trop épicée, chaude, acide, salée, les boissons alcoolisées, la cigarette et une exposition excessive à la chaleur, trop de contraintes et de pressions
  • Les aliments frits, trop salés, trop chauds, trop épicés, secs, acides (vinaigre, cornichons), fermentés (les fromages et yaourts), les excitants (alcool, café, thé noir, boissons gazeuses), le chocolat, le jeûne prolongé
  • Les boissons glacées

Vos épices : coriandre, fenouil, cumin, sucre de canne, cardamome, gingembre, curcuma, cannelle, poivre noir

Vos légumes : asperges, navets, choux de Bruxelles, choux, choux-fleurs, concombres, céleris, haricots verts, laitues, champignons, petits pois, persils, poivrons verts, pommes de terre, courgettes

Vos fruits : pommes, avocats, noix de coco, figues, raisins noirs, mangues, melons, oranges douces, poires, ananas, prunes, raisin sec

Vos céréales : orge, avoine, riz basmati

Vos viandes, poissons, œufs : viandes blanches, agneau, crevettes (en petite quantité), daim

Vos édulcorants : tous sauf la mélasse et le miel

Vos graines : tournesol, courge

Vos huiles : Noix de coco, olive, tournesol, soja

Vos laitages : beurre doux, ricotta, beurre clarifié ghee, lait

Vos huiles essentielles : jasmin, lavande, rose de damas, menthe

Conseil pour Pitta

Le matin, boire une infusion de gingembre frais, miel et citron avant de manger ou de boire autre chose. Cela élimine les toxines produites par la digestion de la nuit qui se sont accumulées dans l’estomac et les intestins.

Vous êtes Kapha : eau et terre


dosha dominantVos saveurs : le piquant, l’amère et l’astringent

Vous devez privilégier :

  • Les aliments tièdes ou chauds, légers, secs, épicés, cuits au four, grillés ou déshydratés, avec très peu d’huile et sans eau
  • Le matin, préférez une tisane épicée (gingembre sec, cannelle, une pincée de clou de girofle et un soupçon de miel). Les personnes Kapha peuvent sauter le petit déjeuner ou préférer les fruits.
  • Les crudités
  • Le jeûne est recommandé

Vous devez éviter les facteurs suivants qui peuvent déséquilibrer Kapha :

  • Manger trop d’aliment sucrés, lourds, gras, froids ainsi que trop de produits laitiers.
  • Dormir trop longtemps.
  • Temps froid, humide, neigeux.
  • Trop sédentaire
  • Les aliments froids, lourds, frits, gras et sucrés, les sandwichs, les salades froides, le pain et le beurre
  • Les produits laitiers qui produisent un excès de mucus
  • Les boissons gazeuses
  • Grignoter
  • La sieste après les repas
  • L’excès de nourriture le soir

Vos épices : gingembre, poivre noir, sucre de canne, coriandre, curcuma, cannelle

Vos légumes : navets, asperges, choux-fleurs, choux, choux de Bruxelles, carottes, céleris, aubergines, ail, salades, laitues, champignons, oignons, persils, petits-pois, poivrons, pommes de terre blanches, radis, épinards

Vos fruits : pommes, abricots, baies, cerises, myrtilles, fraises, mangues, pêches, poires, kakis, prunes, raisins secs

Vos céréales : orge, maïs, millet, avoine sèche, riz basmati, seigle (en petite quantité)

Vos viandes, poissons, œufs : viandes foncées de poulet et de dinde, œufs, lapins, crevettes, daims, cerfs

Vos édulcorants : miel brut

Vos graines : tournesol, courge

Vos huiles : moutarde, amande, tournesol, maïs (en petite quantité)

Vos laitages : ghee (beurre clarifié), lait de chèvre

Vos huiles essentielles : romarin, gingembre, clou de girofle

Conseil pour Kapha :

Pour améliorer le feu digestif, 15 min avant le repas du midi et du soir, il est indiqué de prendre une infusion de gingembre avec un soupçon de miel.

Si votre constitution a 2 ou 3 doshas dominants : veillez à les équilibrer

Pour équilibrer ses doshas, on va pouvoir agir soit en apaisant soit en augmentant le dosha souhaité.

VÂTA


Les aliments qui apaisent Vâta :

Sucré 
  • Les aliments chargés en glucides : sucre, miel, jus de fruits, riz, pain
  • Les laitages : lait, crème, beurre
  • Les produits d’origine animale : viandes, poisson
  • Les huiles
  • Les Fruits et légumes : betterave, concombre, pomme de terre, pomme, figue fraîche, raisin, melon, pêche, poire, prune, fruits secs
  • Les épices : réglisse, safran, cardamome, cannelle
Aigre
  • Les laitages : yaourt, fromage
  • Les fruits et légumes : raisin vert, citron, orange, épinard, banane, tomate
  • Le vinaigre
  • Les aliments fermentés
Salé
  • Sel marin, fruits secs salés, fast-foods, conserves, algues, fruits de mer

Les aliments qui augmentent Vâta :

Épicé
  • Les épices et condiments : oignon, ail, radis, gingembre, piment, clou de girofle, poivre de Cayenne, poivre noir, moutarde épicée
  • Produits d’origine animale : poulet, œuf
  • Huile de Carthame, graines de potiron
Amer
  • Les légumes : plantes potagères à feuilles sombres ou amères, pissenlit, fénugrec, racine de gentiane
  • Le shweppes
  • La caféine
Astringent
  • Les fruits : banane verte, grenade, canneberge
  • Légumes : haricots, lentilles, brocoli, chou, chou-fleur, céleri, pomme de terre, épinard
  • La cannelle

PITTA


Les aliments qui apaisent Pitta :

Sucré 
  • Aliments chargés en glucides dont sucre, miel, jus de fruits, riz, pain
  • Laitages : lait, crème, beurre
  • Produits d’origine animale : viandes, poisson
  • Huiles
  • Fruits et légumes : betterave, concombre, pomme de terre, pomme, figue fraîche, raison, melon, pêche, poire, prune, fruits secs
  • Épices : réglisse, safran, cardamome, cannelle
Amer 
  • Les plantes potagères à feuilles sombres ou amères : pissenlit, fénugrec, racine de gentiane
  • Le Schweppes
  • La caféine
Astringent
  • Les fruits : banane verte, grenade, canneberge
  • Légumes : haricots, lentilles, brocoli, chou, chou-fleur, céleri, pomme de terre, épinard
  • Cannelle

Les aliments qui augmentent Pitta :

Aigre
  • Laitages : yaourt, fromage
  • Fruits et légumes : raisin vert, citron, orange, épinard, banane, tomate
  • Vinaigre
  • Aliments fermentés
Salé
  • Sel marin, fruits secs salés, fast-foods, conserves, algues, fruits de mer
Épicé
  • Épices et condiments : oignon, ail, radis, gingembre, piment, clou de girofle, poivre de Cayenne, poivre noir, moutarde épicée
  • Produits d’origine animale : poulet, œuf
  • Huile de Carthame, graines de potiron

KAPHA


Les aliments qui apaisent Kapha :

L’amer
  • Légumes : plantes potagères à feuilles sombres ou amères, pissenlit, fénugrec, racine de gentiane
  • Schweppes
  • Caféine
L’épicé
  • Épices et condiments : oignon, ail, radis, gingembre, piment, clou de girofle, poivre de Cayenne, poivre noir, moutarde épicée
  • Produits d’origine animale : poulet, œuf
  • Huile de Carthame, graines de potiron
L’astringent
  • Fruits : banane verte, grenade, canneberge
  • Légumes : haricots, lentilles, brocoli, chou, chou-fleur, céleri, pomme de terre, épinard
  • Cannelle

Les aliments qui augmentent Kapha :

Le sucré
  • Aliments chargés en glucides dont sucre, miel, jus de fruits, riz, pain
  • Laitages : lait, crème, beurre
  • Produits d’origine animale : viandes, poisson
  • Huiles
  • Fruits et légumes : betterave, concombre, pomme de terre, pomme, figue fraîche, raison, melon, pêche, poire, prune, fruits secs
  • Épices : réglisse, safran, cardamome, cannelle
L’aigre
  • Laitages : yaourt, fromage
  • Fruits et légumes : raisin vert, citron, orange, épinard, banane, tomate
  • Vinaigre
  • Aliments fermentés
Le salé :
  • Sel marin, fruits secs salés, fast-foods, conserves, algues, fruits de mer

Renouer avec son bien-être intérieur et extérieur

Savoir prendre conscience de son état constitue, pour l’Ayurvéda, l’essence de la méthode de soins personnels. Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter un thérapeute des médecines alternatives. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

Pour aller plus loin dans la pratique ayurvédique, je vous conseille l’ouvrage La médecine indienne – Fondements et pratiques de l’Ayurvéda de Sylvie Verbois :

Un texte de Sophie Guittat

Sources de l’article : ayurveda-concept.com – mangersantebio.org – aroma-zone.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *