Création d’un herbier avec les enfants pour découvrir et respecter la nature

La création d’un herbier est idéale pour apprendre tout en s’amusant. Les enfants adorent cueillir des fleurs et ramasser des feuilles pendant les promenades. Alors quoi de mieux que d’allier plaisir avec découverte et sensibilisation à la nature. Facile et amusant à réaliser, découvrez comment créer un herbier avec les enfants.

Observer, découvrir et respecter la nature.
Création d’un herbier : une activité ludique pour les enfants.

L’herbier expliqué aux enfants

Un herbier est un livre ou un cahier dans lequel sont placées des feuilles d’arbres, des fleurs, parfois même des racines, séchées et aplaties. On appelle « spécimens », chacune de ces feuilles, fleurs, racines.

On place généralement un spécimen par page et on écrit son nom savant, éventuellement la date et le lieu de la récolte, et toutes les observations que l’on veut (à quoi sert la plante, ses particularités, son parfum, etc.)
C’est en quelque sorte une collection de plantes séchées.

L’herbier est un outil d’investigation pour découvrir, comprendre et prendre soin du monde végétal.

création d'un herbier

© Initiatives Fleurs

Pourquoi créer un herbier ?

Pour les botanistes, qui étudient la science des végétaux, un herbier a une vocation scientifique. Les premiers herbiers datent du 15 ème siècle, et un des premiers conservés est celui d’un médecin suisse Felix Platter.

En découvrant ces anciens herbiers, il est donc intéressant de voir quelles plantes poussaient à l’époque où l’herbier a été fabriqué, dans un environnement donné. Cela permet parfois de découvrir des plantes disparues et dont on ignorait l’existence.

Mais nul besoin d’être un scientifique pour réaliser son herbier. On peut très bien envisager la création d’un herbier ludique et esthétique autour d’un thème choisi : les plantes de mon jardin, les fleurs de ma région, les graines trouvées en forêt, les arbres, etc.

Les avantages de l’herbier pour les enfants

création d'un herbier

©Écotay-l’Olme

Ludique et créatif, la création d’un herbier permet aux enfants de se sensibiliser au monde végétal.

Chaque promenade est l’occasion d’enrichir son herbier, mais aussi :

  • Découvrir et respecter la flore de manière ludique,
  • Observer la nature et comprendre les saisons,
  • Développer son sens de l’observation,
  • Donner un but aux promenades,
  • Découvrir le monde végétal,
  • Augmenter ses connaissances et son vocabulaire,
  • Donner l’envie de découvrir de nouvelles choses.

Concentration, créativité et motricité fine

La création d’un herbier est adapté aux enfants de tous les âges et ne demande que très peu de matériel. En manipulant les feuilles, les fleurs mais également les outils nécessaires à la réalisation de l’herbier, les enfants développent leur concentration et leur motricité fine.

La réalisation d’un herbier fait également appel à la créativité. Chaque enfant peut décorer et mettre en valeur son herbier comme il le souhaite, selon sa sensibilité. Certains pourront également reproduire au dessin les spécimens récoltés. Pour écrire le nom et les renseignements correspondants, il faudra faire preuve d’une jolie écriture.

Le printemps est la saison idéale pour commencer la création d’un herbier, car la végétation est plus abondante. Mais, un herbier se complète tout au long de l’année. Il y a tellement de plantes différentes dans la nature !

Découvrons ensemble les secrets de création d’un herbier

Création d’un herbier : à la découverte des plantes

Pour commencer la réalisation d’un herbier, votre enfant aura besoin de matériel et de quelques explications. Chaque herbier a sa propre histoire : libre à votre enfant, selon son âge, de le créer comme bon lui semble.

1. Le matériel nécessaire à la création d’un herbier


création d'un herbier

©bluemarguerite

La liste ci-dessous est à titre indicatif, chaque enfant peut réaliser son herbier à sa manière.

Pour la récolte :

  • Un petit sécateur ou une paire de ciseaux,
  • Une petite pelle,
  • Un contenant rigide pour faciliter le transport des spécimens (boîtes, chemises cartonnées, etc.),
  • Un carnet de notes et un crayon.

Pour le séchage :

  • Du papier journal ou du papier buvard,
  • Une presse (de gros livres).

Pour le support de l’herbier :

  • Un cahier format A4 ou un grand classeur,
  • Des planches cartonnées (type Canson) pour coller les plantes,
  • Des étiquettes pour noter la date, le lieu de la « récolte  » et le nom de la plante,
  • De la colle blanche liquide ou du ruban adhésif,
  • Un stylo.

Mon conseil :

Cahier ou classeur ? Pour le support, je vous conseille de prendre de grandes feuilles de papier assez épaisses. Votre enfant pourra ainsi les ranger dans un classeur. Cette méthode lui permettra de réaliser un herbier avec un classement par thématique. Le cahier permet, quant à lui un classement chronologique.

Une fois équipé, votre enfant peut se lancer dans la récolte et le prélèvement des spécimens.

2. Le prélèvement des plantes


création d'un herbierUne promenade en forêt, en campagne ou le long d’un point d’eau est l’occasion de commencer le prélèvement. Partagez ce moment avec votre enfant en l’aidant à découvrir ce qui l’entoure.

Quelle partie de la plante prélever et présenter dans un herbier ?

Dans un herbier, tous les spécimens de la flore ont leur place. On peut retrouver des feuilles, des branches avec plusieurs feuilles, des fleurs, des racines, des plantes entières (avec leurs racines), des bourgeons, des graines, etc.

Les règles de bases pour une bonne récolte :

  • Choisir des feuilles de taille moyenne et des fleurs pas trop épaisses,
  • Récolter la plante par temps sec (si les plantes sont gorgées d’eau, le séchage sera plus long),
  • Éviter de récolter des feuilles déjà sèches (elles se casseront au pressage),
  • Ne récolter pas trop de spécimens d’un seul coup,
  • Noter dans un petit carnet tous les renseignements utiles à la rédaction de l’étiquette,
  • Transporter délicatement les plantes récoltées, pour préserver leur conservation.

Respectons les espèces végétales

Réaliser un herbier c’est également et surtout participer au respect de la flore. Prendre soin de la nature est le maître mot de tout petit botaniste en herbe. Voici quelques consignes pour respecter la nature :

  • Pour éviter la cueillette d’espèces rares ou protégées, choisir des plantes abondantes dans le milieu de récolte,
  • Ne récolter que le nécessaire pour l’herbier,
  • Ne récolter que peu de plantes à la fois, afin de pouvoir soigner l’étape du séchage,
  • Choisir une plante en bon état et de taille moyenne,
  • Respecter la plante, l’arbre ou la fleur, en la récoltant avec précaution,
  • Ne pas arracher les racines, si vous n’en avez pas l’utilité.besoin.

Mon conseil :

Pour être sûr de ne pas récolter des espèces protégées, vous pouvez consulter la Liste des espèces végétales protégées sur l’ensemble du territoire français métropolitain.

3. Le séchage des plantes de l’herbier


création d'un herbierUne fois de retour de promenade, il faut commencer aussitôt l’étape du séchage, avant que les plantes récoltées ne flétrissent. C’est la partie la plus longue, mais indispensable pour une bonne conservation.
Il faut retirer toute l’humidité des spécimens afin de les conserver.

Comment faire ?

  • Placer les spécimens un à un entre les pages d’un livre, d’un journal ou d’un papier absorbant,
  • Étaler-les soigneusement, en évitant les mauvais plis,
  • Placer sous presse en mettant du poids dessus afin d’aplatir les végétaux (plusieurs gros livres font l’affaire),
  • Laisser sécher au moins 2 à 3 semaines.

Mon conseil :

Pendant le temps de séchage sous presse, je vous conseille de vérifier régulièrement les spécimens aplatis. Selon la nature de la plante, son degré d’humidité et son épaisseur, des moisissures peuvent se former. Changez les feuilles de papier journal si vous vous apercevez que celles-ci sont humides.

4. Collage et étiquetage des plantes dans l’herbier


création d'un herbier

©botaniqueeditions

Une fois les plantes bien séchées, il ne reste plus qu’à les coller et les mettre en page dans l’herbier.

Avec votre enfant, commencez par préparer les pages de l’herbier. Perforez les feuilles cartonnées pour pouvoir les ranger dans le classeur.

Le collage des plantes

  • Manipuler avec précaution les végétaux séchés,
  • Utiliser idéalement une page par spécimens (à votre convenance),
  • Coller les tiges et les extrémités de la plante, avec de la colle blanche ou des petits bouts de ruban adhésif.

L’étiquetage des végétaux

À côté de chaque spécimen, renseignez avec votre enfant toutes les informations collectées sur cette plante :

  • Nom commun et nom scientifique (le nom en latin) de la plante,
  • Nom et prénom du collecteur,
  • Date et lieu de la récolte,
  • Éventuellement, les caractéristiques de la plante : couleur, odeur, texture, dimensions de la plante entière lorsqu’on ne prélève qu’une partie de celle-ci, à quoi sert cette plante, etc.

Mon conseil :

Vous pouvez pré-imprimer des modèles d’étiquettes vierges, que votre enfant pourra remplir pour chaque plante.

Les enfants aiment jouer dehors et s’émerveillent de tout. La découverte de la nature offre une infinité de possibilités en terme d’activité amusante et éducative. Ce type d’apprentissage est également l’un des grands piliers de la pédagogie Montessori.

Il n’y a pas d’âge pour commencer un herbier. Accompagnez vos enfants ou petits-enfants en réalisant le vôtre ! Entre collection botanique et carnet de souvenirs, l’herbier est un excellent jeu pour ouvrir les yeux sur la nature qui nous entoure.


Je vous conseille ce magnifique livre, à emmener pendant vos promenades. Présenté comme un carnet, il sera le compagnon idéal pour votre enfant, pendant la réalisation de son herbier : L’Herbier des Feuilles, de Nicole Bustarret.


Sources et références : INPNSciencejunior.fr

L’herbier est un excellent moyen d’apprendre de manière ludique à reconnaître les végétaux présents dans la nature. Une activité manuelle et créative à partager sans modération :