J’ai adopté la trottinette électrique pour mes déplacements en ville

J’y pensais depuis un certain temps, puis j’ai eu l’occasion d’essayer une trottinette électrique. Adoptée ! Je fais toujours de la marche à pied pour faire mon marché par exemple. Je préfère le vélo quand j’ai envie de faire une balade. Autant dire que la voiture quitte le garage uniquement en cas de besoin. La trottinette m’a séduit pour plusieurs raisons, que je souhaite vous présenter.

trottinette electriqueJ’ai adopté la trottinette électrique pour mes déplacements en ville

Auparavant, comme beaucoup de gens, pour faire rapidement de courts trajets en ville sans dépendre des horaires des transports en commun et sans polluer, j’utilisais mon vélo. Mais je trouve que le vélo, ça prend de la place, c’est lourd et je ne sais pas toujours où le mettre une fois arrivé à destination. J’ai des amis qui habitent un sympathique appartement… au quatrième étage sans ascenseur.

Un bon antivol ne suffit pas toujours à sécuriser un vélo. Ou alors, on peut se retrouver avec un ou deux pneus crevés en guise de « remerciement », ou une selle en moins.

La selle en moins, j’ai testé : c’est moyen. Être obligé de me mettre « en danseuse » tout le long du trajet retour n’est pas de tout repos. Bon c’est vrai, ça m’a donné l’occasion de racheter une selle avec un gel de confort incorporé, mon fessier a apprécié.

C’est pourquoi, j’ai commencé à réfléchir à une alternative possible au vélo. J’ai vu des jeunes utiliser leur skateboard pour aller en cours. Moi-même, j’ai eu une planche à roulette étant plus jeune. Elle m’a laissée le sympathique souvenir de deux incisives cassées…  Et puis, je me suis intéressé à un autre moyen de transport électrique qui soit à la fois petit, maniable, léger et rapide : la trottinette électrique.

On en voit maintenant pas mal en ville, c’est un fait, elle devient de plus en plus populaire. Et pour cause, selon moi, les arguments en sa faveur font de la trottinette électrique une des meilleures solutions de transport en milieu urbain. Surtout, avec l’avènement des pistes cyclables, mais pas que ! En effet, les arguments en sa faveur sont nombreux.

trittinette electrique

Accessoirement… y a moyen de rigoler en trottinette électrique 🙂

1 – La trottinette électrique est écolo, économique et rapide

Elle dispose d’un moteur, mais ne consomme pas d’essence ! Elle a seulement besoin d’être rechargée tous les 30 kilomètres environ. Ceci dit, je la recharge un petit coup après chaque trajet, histoire d’avoir la capacité maximum pour mon prochain déplacement. J’ai fait le calcul avec un ami, la consommation électrique me reviens à 0,50€ tous les 100 kilomètres. Et les 100 km en trottinette : on ne les fait pas tous les jours ! En fait, je les fais rarement sur une semaine. Pour ce qui me concerne donc, grosso-modo, elle doit consommer seulement une dizaine d’euros d’électricité par an.

Des trottinettes électriques, on en trouve à tous les prix. Depuis une centaine d’euros, jusqu’à près d’un millier d’euros quand même (!) selon les spécificités des modèles bien sûr. Bref, c’est pas donné. Ceci dit, outre sa consommation dérisoire, je n’ai besoin ni d’assurance, ni de payer de place de parking. Ce qu’il faut savoir, c’est que la qualité et la capacité de la batterie jouent beaucoup sur le prix. Inutile donc de prendre une trottinette avec des capacités bien supérieures à vos besoins, attention aux vendeurs qui ont tendance à vous « forcer la main ».

La trottinette électrique me permet aussi de me déplacer rapidement. Certains modèles atteignent même les 45km/h ! Ça fait beaucoup je trouve, moi à 25km/h je suis bien. Là encore, si vous souhaitez réaliser un achat, faites attention de bien mettre en relation les capacités de l’engin avec vos attentes. Pour un trajet qui me prendrait 15 à 20 minutes à pied, je mets à peine 5 minutes avec ma trottinette électrique.

2 – Peu encombrante et légère

La trottinette électrique ne pèse que quelques kilos et peut se replier. Il est vrai que certaines atteignent les 30 kilos, ça commence à peser, la mienne est bien plus modeste. Au final, elle ne prend que très peu de place. Une fois arrivé à destination, je n’ai pas besoin de lui trouver une place de parking ni un endroit où l’attacher. Ça résout le problème du vol ou de la détérioration auxquels je suis confronté avec mon vélo.

trottinette electriqueDe retour chez moi, pour les mêmes raisons, la trottinette est bien plus pratique que le vélo. Je n’ai pas besoin de me contorsionner pour la descendre à la cave, ou la faire rentrer dans l’ascenseur, bon c’est d’autant plus vrai que j’ai pas d’ascenseur :). Idem dans les escaliers : pas d’efforts trop importants à faire. Une fois à la maison, elle se range facilement dans un placard.

Fini le vélo dans l’entrée qui encombre le passage. Il faut que je vous avoue : j’ai un peu la flemme de descendre le vélo à la cave à chaque fois que je l’utilise…

De plus, si vous envisagez de l’utiliser pour aller au travail, vous pourrez facilement la ranger en dessous de votre bureau sans ennuyer les collègues. Et vous n’arriverez pas dégoulinant de sueur…

3) La trottinette électrique en complément de la voiture ou des transports en commun

Certains trajets sont plus pratiques ou plus faciles à effectuer avec la voiture ou en transport en commun, jusqu’à un certain point seulement. En effet, on a tôt fait de se retrouver dans les embouteillages, ou de devoir effectuer des changements qui prennent du temps, que ce soit en tram, en bus ou en métro ; ça devient vite la galère !

Parfois, tout simplement, le trajet est trop long pour être fait entièrement en trottinette électrique.

Dans ces cas-là, je l’emporte dans les transports en commun sans problème et sans gêner les autres usagers. Si vous avez une voiture ou si vous faites du covoiturage, vous pouvez également envisager de l’emmener avec vous en la mettant dans le coffre. Pour ce qui me concerne, ça me permet de me rendre dans une ville éloignée, de stationner la voiture à la périphérie, souvent sur des places gratuites, puis de rejoindre le centre-ville tranquillement en trottinette électrique.

4 – La trottinette électrique est facile à manier

C’était un peu ma hantise, avant d’avoir pu l’essayer. D’ailleurs c’est une fois ainsi rassuré, que j’ai décidé de m’équiper. Ce n’est pas comme apprendre à faire du vélo, on prend le coup plus rapidement. Je ne suis encore jamais tombé en trottinette. Ça m’a pris quelques minutes pour pouvoir l’apprivoiser. Maîtriser son équilibre n’est pas difficile, contrairement à d’autres engins du style monoroue ou le très à la mode smartboard. En trottinette si on sent que l’on perd l’équilibre ou qu’un obstacle se présente, en une fraction de seconde on se retrouver… les pieds sur terre.

5) En trottinette électrique : pas d’effort physique

J’adore faire du vélo et, quand j’ai terminé ma balade, bien sûr : je passe à la douche. Du coup, ça limite bien souvent son utilisation durant l’été aux seules balades, sportives ou non. De même, pour ceux qui ont envie de lâcher la voiture un tant soit peu, si vous n’êtes pas trop sportif, la trottinette électrique est une bonne solution.

Alors que le vélo demandent de faire des efforts physiques, la trottinette électrique permet de prendre l’air sans pour autant faire du sport ni transpirer. La seule chose à faire est de se tenir debout, de porter son regard où l’on souhaite passer, puis de se laisser porter.

6 – Elle se faufile partout

Sens interdit, embouteillages, grosse densité de piétons ? Pas de problème. En gardant une vitesse raisonnable, moins de 10 km/h, la trottinette électrique peut être utilisée sur le trottoir et se faufiler facilement entre les passants.

Et, si à un moment donné vous trouvez qu’elle prend trop de place, vous pouvez toujours la replier et la tenir à la main, le temps de passer dans une foule trop dense par exemple.

7 – Elle vous libère des horaires contraignants

Grâce à ma trottinette électrique, je n’ai plus besoin de me soucier des horaires des transports en commun, ni de subir les retards qui me mettaient parfois dans une position inconfortable quand j’étais attendu. Plus d’embouteillages non plus. Auparavant, il m’arrivait de partir plus tôt au travail pour être sûr d’arriver à l’heure. Mais ça, c’était avant.

Comme le vélo, la trottinette électrique me procure une vrai liberté pour mes déplacements, je me sens réellement indépendant. Bon je dois vous avouer que sous la pluie, c’est pas terrible, comme à vélo en fait.

Vous le voyez, de bonnes raisons d’adopter la trottinette électrique pour les déplacements en ville ne manquent pas. J’avoue que si je devais m’en séparer aujourd’hui, je serais bien embêté. C’est sûr, on peut toujours faire sans. Mais à choisir, entre la voiture, le vélo et la trottinette électrique… cette dernière remporte souvent mon choix, car elle est vraiment pratique et très agréable à utiliser.

La trottinette électrique suscite votre intérêt ? Allez faire un tour sur wheeled.fr, on y trouve des tests intéressants pour se faire une idée des différents modèles existants.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour promouvoir ce nouveau mode de déplacement écolo, économique et sympathique :

 

Un Commentaire

  1. Voilà un article vraiment très convaincant ! Pour la brancher sur secteur, existe-t-il des modèles avec batterie amovible ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *