Des vêtements en ortie : une idée écolo qui ne manque pas de piquant !

S’habiller avec des vêtements en ortie ? Oui, c’est le pari piquant d’une entreprise française, consciente des enjeux écologiques. Pour offrir une alternative au coton si peu écologique, le monde du textile est en pleine (r)évolution. L’industrie de la mode travaille de plus en plus sur des tissus provenant de bio-déchets ou de plantes considérées comme des mauvaises herbes. Après les vêtements en chanvre ou en bouteilles plastiques, voici donc les vêtements en ortie.

vêtements en ortie

Des vêtements en ortie plus écolo que le coton

Une idée qui ne manque pas de piquant

Des vêtements en ortie, « Ortie is the new cotton » : Ce projet, c’est celui de Velcorex-Matières Françaises, une entreprise basée en Alsace. Davantage habitué à proposer des tissus de luxe, comme le velours ou la soie, ce groupe de textile alsacien décide d’investir sur son avenir et sur celui de l’environnement. Le pari est lancé : l’entreprise créée sa marque de vêtements 100% ortie eco-friendly.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le tissu ne pique pas. Ce sont les tiges qui sont utilisées pour sa fabrication, et non les feuilles.

L’ortie, considérée comme mauvaise herbe, est en passe de révolutionner l’industrie du tissu !

vêtements en ortie

©Blog Urticamania

L’ortie à la place du coton si peu écologique

Lorsque l’ortie grandit, de vraies branches apparaissent. Celles-ci sont riches en fibres, comme le chanvre, et permettent ainsi de tisser des toiles. nécessitant peu d’eau, de pesticides ni d’entretien, l’ortie permet de créer un tissu à la fois solide et écologique.

La « mauvaise herbe » devient une plante d’avenir et une formidable alternative.

Son ennemi est alors pointé du doigt : le coton ! Pierre Schmitt, le président de Velcorex, explique :

Aujourd’hui pour faire un jean en coton, il faut entre 5 000 et 10 000 litres d’eau. (…) Je pense que la plupart des gens ne s’en rendent pas compte.(…) Selon les spécialistes, entre 30 et 50% des pesticides sur la planète sont utilisés pour la culture du coton.

Pourtant, il existe d’autres textiles naturels beaucoup plus écologiques, comme le lin ou le chanvre. Velcorex veut aller plus loin et souhaite réhabiliter l’ortie, qui était déjà utilisée autrefois pour faire du tissu.

Pour l’anecdote, Ötzi, la momie, vieille de 5 000 ans, retrouvée en 1991 dans les Alpes sur la frontière Italo-Suisse, tenait un poignard en silex avec un fourreau réalisé en fibres d’ortie.

Les vêtements en ortie : matières textiles du futur

Velcorex, créateur de tissus depuis 1828, a l’ambition de devenir un acteur majeur des nouvelles matières textiles. Pour innover, l’usine basée à Saint-Amarin se transforme en immense laboratoire, tournée vers les textiles du futur. Éric Thorel, directeur du site, croit en ce que :

la biochimie pourrait faire qu’un vêtement nous fasse du bien, comme des vêtements anti-moustiques ou anti-stress.

Il anticipe aussi les normes écologiques de demain :

On ira vers des tissus écologiques, c’est-à-dire absents de pollution, à la fois dans le process et dans le vêtement. Mais cela doit engager l’intégralité de la filière et des pays du monde.

Une prochaine commercialisation 100% ortie

vêtements en ortie

© Matières Françaises

Velcorex a présenté ses premiers vêtements en ortie, lors du Salon Première Vision (événement mondial du monde de la Mode dédié au développement durable) de septembre 2017.

Mais avant de voir naître une production de masse de ces vêtements en ortie eco-friendly, il faut trouver des producteurs d’ortie et recréer les métiers de transformation de la plante en tissu. Quoi qu’il en soit, Pierre Schmitt est très optimiste, puisqu’il prévoit de commercialiser ses premiers vêtements en ortie dès 2018.

Un label France terre textile®

La marque a adhéré au label France terre textile® qui garantit, qu’au minimum, 75% des étapes de fabrication sont effectuées en France. Velcorex a conscience que le Made in France a son importance.

Implanté dans 4 régions françaises, ce label assure le respect des normes environnementales propres à la production du textile français. Il rassemble aussi la filière autour d’une démarche dynamique afin de préserver les savoir-faire français.

En attendant le jean 100% ortie

La boutique Matières Françaises, située à Colmar, est la première en France à réunir l’ensemble des tissus produits sur son territoire. On y trouve les collections (masculin et féminin) des 4 entreprises de textiles Made in France, Philea Textiles, Emanuel Lang, Tissage des Chaumes et Velcorex.

Allier mode et le respect de l’environnement, quoi de mieux ? Alors, faites-vous plaisir !

Sources : velcorexfranceterretextile – Text’styles

Impossible de concilier mode et écologie ? Pas si sûr… partagez cette innovation textile autour de vous : 

 

3 Commentaires

  1. Texte très intéressant c’est la première fois que j’entends parlé de ça !

  2. Retour PingDes vêtements écologiques en fibres végétales qui respectent la planète

  3. L’ortie, le chanvre, le lin, tous ces textiles oubliés qui ont disparu au profit du coton… Petite précision tout de même, il y a une grande différence entre le coton conventionnel et le coton biologique, un t shirt en coton biologique nécessite 91% d’eau en moins qu’un t shirt classique, et n’utilise pas de pesticides 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.