Nettoyage des océans: 2 ans d’avance et 50% de déchets en moins d’ici 5 ans

Le nettoyage des océans a pris deux ans d’avance sur les prévisions les plus optimistes. La phase d’essai terminée, le jeune Néerlandais Boyan Slat instigateur du projet, vient d’annoncer la phase terminale de The Ocean Cleanup. Grace aux 22 millions de dollars récoltés, les barrières flottantes en construction vont être déployées entre fin 2017 et début 2018. Elles vont permettre de réduire de 50% les déchets plastiques à la surface des océans en à peine 5 ans. Et, tenez-vous bien, Boyan Slate annonce un retour au niveau zéro déchet d’ici 2050 !

nettoyage des océansLe nettoyage des océans débute avec 2 ans d’avance et 22M$ collectés

Il est fort. Non, il est très fort ce Boyan Slat! Rappelez-vous, quand il présentait son projet il y a quatre ans, presque tout le monde lui riait au nez. Pas un journaliste ne le prenait au sérieux.

Les « spécialistes » de tous les pays s’évertuaient alors à démontrer pourquoi on ne pouvait espérer une avancée significative du niveau de pollution par les déchets plastiques des océans de la planète… Bon là avec le recul, on est obligé de pouffer de rire!

Experts et contre-experts…

J’en profite pour réitérer un bon conseil, dont je me suis fait devise : ne faites pas confiance aux experts! Quels qu’ils soient. S’informer, apprendre, réfléchir et parvenir à une conclusion personnelle est souvent bien mieux et rarement moins juste que ce qu’on peut entendre ici ou là, de la part d’experts autoproclamés, qui bien souvent ont un intérêt dissimulé à débiter (au pire) leurs mensonges ou (au mieux) leurs erreurs… Et toc !

nettoyage des océans

Le principe : une barrière flottante dérivant lentement, que les déchets finissent pas rattraper

Un « projet fou » devenu réalité

Mais revenons à nos poissons… Qu’à cela ne tienne donc, Boyan y croyait dur comme fer et apparemment, quelques âmes bienveillantes également. En effet, en 2014 The Ocean cleanup réussis à lever 2 millions de dollars sur internet pour lancer une phase de test. Ainsi, dès l’année suivante, les premiers prototypes de barrières flottantes sont testées.

Deux ans plus tard, après une première barrière grandeur réelle déployée au large du Japon, ce qui n’était encore qu’un « projet fou » selon certains (toujours aussi « experts » et toujours aussi optimistes…) devient une réalité.

nettoyage des océans

Une barrière durant les phases de test

Puis les choses vont s’enchaînent rapidement. En effet, initialement prévue en 2020, la phase terminale de The Ocean Cleanup prendra forme dès cette fin d’année 2017. Près de 22 millions de dollars ont été récoltés pour les phases de construction et de déploiement à grande échelle. Ainsi,  les dizaines de barrières flottantes/dérivantes prévues seront  mises en place dans l’océan pacifique, au plus tard jusque début 2018. Soit avec deux années d’avance sur les prévisions les plus optimistes ! Et ensuite me direz-vous ?

nettoyage des océans

Un principe tout simple qu’il a cependant fallu expérimenter sérieusement

Ensuite, Boyan Slate annonce 50% de déchets plastiques en moins à la surfaces des océans d’ici 5 ans ! Initialement les prévisions étaientt de 40% en 10 ans. Vous m’excuserez de ne pas employer le conditionnel, car même si je ne suis pas expert dans ce domaine, force est de constater que le bonhomme – de 22 ans seulement – tient ses promesses. Il va même plus loin, car pour lui c’est une évidence : en 2050 les barrières flottantes de The Ocean cleanup auront éradiqués la quasi-totalité des déchets plastiques des océans. Ni plus ni moins. Qui peut encore en douter ?

nettoyage des océans

En rouge : progression de la pollution si rien n’était entrepris

Mais comment a-t-il fait pour parvenir à ce résultat ?

Ceux d’entre vous qui suivent ce blog régulièrement (vous êtes nombreux et je vous en remercie) n’ont pas pu passer à côté de cet article : «13 choses auxquelles on devrait renoncer pour s’épanouir dans la vie». Je n’en suis pas l’auteur, c’est vrai, je l’ai simplement traduit de l’anglais pour vous. Quand je suis tombé dessus, il m’a immédiatement fait penser à Boyan Slat, mais pas uniquement.

J’ai envie de vous dire que nous sommes tous des Boyan Slat en puissance. Chacun d’entre nous peut réaliser de grandes choses. Bon ok, pour le nettoyage des océans c’est trop tard… 🙂 Ce que je veux vous dire c’est que chacun doit croire en lui, rien n’est impossible. Les barrières que l’on s’érige sont les seuls obstacles qui nous séparent de nos rêves.

Permettre à ses rêves de devenir réalité, c’est donner un sens à sa vie. Cela devient rapidement le moteur qui nous permet d’avancer avec le sourire aux lèvres, pour faire de chacune de nos journées une aventure extraordinaire. Un jour j’ai rêvé d’être blogueur… et vous ?

Source : theoceancleanup.com ceux qui le souhaitent y trouverions les explications sur le fonctionnement de ces barrières flottantes/dérivantes, et plus encore.

Avant il y avait du plastique dans les océans jusque la fin des temps, depuis il y a eu Boyan Slate et son extraordinaire promesse devenue réalité, au bénéfice des 7.471.028.937 habitants de notre planète. Partagez ce « conte de fée » sur les réseaux sociaux :  

Un Commentaire

  1. Mais n’oublions pas de sensibiliser le maximum de pays a abandonner le maximum de plastic, sacs, gobelets etc… Il ne faudrait pas que le message soit : on nettoie les océans alors on peut continuer de jeter les déchets partout…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *