Réalisez un jardin d’intérieur pour entretenir bien-être et pensées positives

Envie d’un petit coin de nature miniature chez vous ? Réalisez le jardin d’intérieur qui vous ressemble. Pas besoin d’avoir la main verte, un peu de temps et de créativité suffisent. Suivez nos conseils et créez votre mini-jardin pour un maximum de bien-être.

jardin d'intérieur

© the Hipster Ho – A Charming Project – Marcos Hohne – Target

« Le jardin, c’est de la philosophie rendue visible. » – Erik Orsenna

Un petit coin de nature à créer chez soi

Un jardin d’intérieur, également appelé terrarium, permet de créer chez soi un mini-jardin, dans un contenant idéalement fermé et transparent. Cette mise en scène végétale peut prendre forme dans des contenants hétéroclites et parfois insolites : vases, bocaux, aquariums ou même encore théières, etc.

Un jardin d’intérieur permet de se reconnecter à la nature en nous apportant du bien-être et un peu de bonheur au quotidien. Même tout petit, un jardin est une porte ouverte aux pensées positives.

À la fois décoratifs et écosystèmes à part entière, ces petits mondes de végétation miniatures font entrer la nature dans votre foyer, sans prendre trop de place.

jardin d'intérieur

© inspiredbycharm

Les bienfaits d’un écosystème miniature

Le jardin d’intérieur est avant tout une invitation à la rêverie, à la détente et au voyage.

Mais saviez-vous que les plantes qui le composent peuvent aussi jouer un rôle plus important ?

L’air intérieur d’une maison n’est pas simplement pollué d’ondes provenant de nos équipements électroniques. Les matériaux de construction, d’ameublement ou de décoration (isolation, peintures, papiers-peints, rideaux, etc.) émettent également des gaz qui peuvent être nocifs pour la santé.

  • Les plantes luttent contre la pollution intérieure de la maison.
  • Certaines plantes comme le  cactus agissent contre les ondes des ordinateurs.
  • Les plantes diminuent en général l’impact des ondes électromagnétiques qui peuvent causer maux de tête, insomnie, stress, dépression, etc.
  • Certaines plantes ont des propriétés curatives, adaptogènes et anti-allergènes.
  • Les plantes vertes sont capables d’assimiler des substances nuisibles et même de les décomposer.
  • Elles dégagent de l’humidité dans l’air et absorbent la chaleur.
  • Leurs parfums apaisent, diminuent l’anxiété, améliorent l’humeur au réveil et favorisent le repos.

Pour en savoir plus, consultez nos articles :


Réalisez votre jardin d’intérieur

Faciles à réaliser, seul ou avec les enfants, le jardin d’intérieur n’exige presque pas d’entretien, et se décline à l’infini.

Un mini-jardin autonome

jardin d'intérieurVotre mini-jardin prend soin de lui-même grâce à l’énergie du soleil et à la photosynthèse. Les plantes produisent leur propre nourriture et l’eau est constamment recyclée.

Dans un contenant fermé et transparent, l’humidité de l’air se condense sur les parois de verre, retourne à la terre et est absorbée par les racines des plantes.

C’est pourquoi la photosynthèse conjuguée à l’hygrométrie (condensation) offrent des écosystèmes quasiment autosuffisants.

Un jardin qui vous ressemble

Avec un peu de créativité et de patience, vous pourrez facilement réaliser un jardin d’intérieur à votre image. Glissez-vous dans la peau d’un paysagiste en herbe et laissez parler votre imagination :

  • Vous composez votre jardin d’intérieur dans le récipient ou contenant qui vous convient.
  • Vous pouvez aussi imaginer un jardin fermé, comme un terrarium, ou ouvert.
  • Selon votre envie et/ou fantaisie, vous pouvez inventer différents minis-paysages : sous-bois, désert, jungle tropicale, jardin zen, etc.
  • Vous choisissez les plantes qui vous plaisent : succulentes, cactées, feuillus, épiphytes, etc.
  • Laissez-vous guider dans les étapes de réalisation et créez votre propre jardin d’intérieur.

Étape n°1 : choisir son contenant

jardin d'intérieur

© Pennsylvania Horticultural Society

Pour créer votre jardin d’intérieur, il vous faudra choisir un contenant adapté. Celui-ci doit être rigide, transparent et surtout imperméable.

Pour que la photosynthèse et la condensation opèrent, il faut impérativement un contenant qui laisse passer la lumière.

À vous de choisir, de réutiliser et recycler de vieux récipients ou objets en verre.

Laissez parler votre imagination. Pour vous aider, voici quelques idées :

  • Aquarium, vase, bocal, cafetière, bonbonne, théière, grosse ampoule, boîte en verre, gros verre à vin, etc.

Petits conseils

  • Le contenant en verre doit être assez profond pour que les racines des plantes puissent se développer.
  • Utilisez un récipient avec une ouverture assez large pour pouvoir y glisser la main et entretenir votre jardin d’intérieur.
  • Si vous voulez recréer un jardin de rocailles ou désertique, avec des cactus et des plantes succulentes : prenez un contenant avec une large ouverture pour que l’atmosphère reste sèche.
  • Pour les autres types de plantes qui ont besoin d’humidité, prévoyez un contenant plus fermé pour conserver une hygrométrie suffisante.
  • Votre récipient doit pouvoir s’ouvrir afin d’aérer votre mini-jardin, pour renouveler l’oxygène des plantes et éviter le pourrissement.
  • Nettoyez et rincez bien le contenant avant de commencer votre terrarium.

Étape n°2 : choisir ses plantes

jardin d'intérieurToutes les plantes d’intérieur peuvent être utilisées dans votre mini-jardin. Il est toutefois préférable de respecter quelques conseils :

  • Choisissez des espèces à faible croissance et qui conservent une petite taille.
  • Veillez à ce que la hauteur des plantes soit adaptée à la taille de votre contenant.
  • Optez pour des plantes qui nécessitent peu d’entretien.
  • N’associez pas des plantes grasses avec des plantes qui nécessitent beaucoup d’eau.

Pour un maximum de plaisir et un minimum d’entretien, le mélange idéal est constitué de :

  • Pour un jardin d’intérieur de type rocaille ou désertique : cactus, mousses vertes, fougères, plantes succulentes (grasses) en général comme les aloes, sansevieria, échéveria, Ceropegia woodii, haworthia ou gasteria…
  • Et pour un jardin plus humide : mousses vertes, fougères (davallia ou asplénium), plantes épiphytes (tillandsias ou orchidées miniatures), sélaginelles, chlorophytum, ficus pumila, figuier nain, voire même des plantes carnivores (Drosera, Sarracenia, Dionée, Pinguicula)

Si vous souhaitez diversifier les espèces végétales, voici quelques autres plantes qui s’accommodent parfaitement dans un jardin d’intérieur :

  • Acorus, Altos, Araucaria (moyenne), Bégonia royale (variétés à petites feuilles), Calathea, Croton, Cryptanthus, Dracaena braunii, Episcia, Fittonia, Hypoestes, Lierre à petites feuilles, Maranta, Neanthe bella palm, Pellionia, Peperomia, Petites fougères, Pilea, Plectranthus, Saxifraga, Syngonium (variété moyenne), Tradescantia spathacea (Moïse dans le berceau).

Étape n°3 : préparer son matériel

jardin d'intérieur

©parentpretty.com

Voici une petite liste des incontournables :

1. Du terreau. Votre jardin d’intérieur doit être composé d’un sol léger avec beaucoup de drainage. Veillez à ne pas prendre un terreau trop riche pour ne pas faire mourir vos plantes. Préférez un terreau léger et drainé, adapté aux plantes choisies : du terreau pour cactées, du sable pour les plantes grasses ou du terreau à fleurs additionné de tourbe pour les plantes de milieu humide.

La fibre de coco peut aussi être une très bonne alternative pour les plantations intérieures.

2. De la mousse verte (ou tourbe). Pour que le sol soit aéré et drainé, allégez-le avec de la mousse verte ou de la tourbe. De plus, la mousse, placée au fond, fonctionnera comme une éponge et absorbera l’excès d’eau. Ainsi, les racines des plantes ne baigneront pas dans l’eau.

3. Du charbon actif. Votre jardin d’intérieur ne possédant pas de trou d’évacuation, il est nécessaire de filtrer l’eau. Pour cela, placez une petite couche de charbon actif au fond de votre contenant. Le charbon de bois actif à la capacité de filtrer l’eau. Vous pouvez vous en procurer dans les magasins bio ou sur Internet.

jardin d'intérieur

©mini mundos

4. Des éléments décoratifs. Décorez votre jardin d’intérieur si vous le souhaitez, avec des écorces, galets, coquillages, petits cailloux, bois flottés, figurines, etc. N’en mettez pas trop pour laisser vos plantes respirer.

5. Du gravier, des cailloux ou des billes d’argile. Placés au fond du récipient, ces éléments aident à réaliser un bon drainage. Vous pouvez aussi les utiliser comme décorations.

6. Des outils pour jardiner. Réaliser un jardin d’intérieur demande un travail minutieux, il faut donc des outils adaptés. Prévoyez des outils assez petits : une mini paire de ciseaux, un entonnoir, un mini transplantoir, une petite pince en bambou et surtout un vaporisateur d’eau.

Où se procurer le nécessaire ?

Vous pouvez bien sûr vous rendre dans votre pépinière préférée, sur Internet ou, encore mieux, glaner de nombreux éléments lors de vos balades.

Étape n°4 : plantation et décoration

jardin d'intérieur

© crateandbarrel

Avant de commencer, assurez-vous que votre contenant soit bien nettoyé et sec, pour limiter la prolifération de bactéries. Puis :

  1. Tapissez le fond avec de la mousse.
  2. Ajoutez les couches de drainage. Vous pouvez mélanger les cailloux, le gravier et le charbon actif ou bien les ajouter successivement sous forme de couches de 2,5 cm d’épaisseur chacune.
  3. Placez une couche de mousse verte, pour empêcher la terre de se mêler au gravier.
  4. Ajoutez, selon le choix des plantes (petites ou grandes racines) entre 5 à 8 cm de terreau. Aidez-vous d’un entonnoir pour verser la terre sans salir les parois du récipient.
  5. Tassez la terre pour enlever les poches d’air et aplanir la surface. (Vous pouvez créer des reliefs pour varier les effets.)
  6. Creusez de petits trous pour les plantes.
  7. Transplantez les plantes dans le sol, tassez doucement autour et lissez la surface. (Répétez l’opération pour toutes les plantes.)
  8. Ajoutez les éléments décoratifs.
  9. Arrosez légèrement en vaporisant de l’eau.

Petits conseils

  • Les couches de mousses, graviers et terre doivent occuper entre un tiers et la moitié de la hauteur de votre jardin d’intérieur. Le reste doit être réservé aux plantes et à l’air.
  • Laissez assez d’espace entre les plantes pour permettre une bonne circulation de l’air.

Vous voilà propriétaire d’un magnifique jardin d’intérieur qui vous ressemble !

Comment entretenir mon jardin d’intérieur ?

jardin d'intérieur

Trouver l’endroit idéal : Les plantes aiment la lumière indirecte et naturelle. Déposez donc votre jardin d’intérieur près d’une fenêtre orientée vers le nord. Attention, ne le placez pas directement sous les rayons de soleil, car l’effet loupe risquerait de brûler vos plantes et de les faire faner. Évitez aussi la proximité des radiateurs et cheminées.

Arrosage : Si vous avez opté pour un jardin ouvert, l’entretien se limite à un arrosage 1 à 2 fois par semaine. Utilisez un vaporisateur ou laissez couler doucement un verre d’eau entre vos doigts, pour ne pas inonder votre jardin secret.

Les contenants fermés : Ils n’ont normalement besoin que de très peu d’eau, la condensation jouant son rôle d’arroseur. Arrosez-les simplement quand le terreau est sec.

Les plantes grasses et les cactus : Ils  n’ont besoin d’être arrosés qu’1 fois par mois.

Aération : Un jardin d’intérieur fermé doit être aéré une fois par semaine. Cela permet à l’air de se renouveler et surtout d’éviter que des moisissures ne s’installent. Si vous observez une condensation excessive, n’hésitez pas à aérer plus souvent.

Taille et entretien : Il arrive que des herbes en tout genre puissent s’insérer dans votre jardin. Retirez-les rapidement, sinon elles étoufferont vos plantes. Ôtez également les feuilles et tiges mortes afin d’éviter les bactéries et les moisissures. Enfin, vous taillerez vos plantes si celles-ci commencent à prendre trop d’espace.

Pour le plaisir des yeux comme des sens, votre jardin d’intérieur trouvera une place de choix dans votre habitation. Un jardin, même tout petit, est une porte ouverte aux pensées positives, une invitation à la rêverie et à l’imagination…


Vous souhaitez découvrir d’autres idées de terrariums ? Je vous conseille cet ouvrage très bien détaillé et simple pour les débutants : Terrariums, de Mathilde LELIÈVRE
jardin d'intérieur


Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un jardin ou une terrasse. Le jardin d’intérieur permet de faire entrer la nature chez soi. Partagez l’idée avec vos proches :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *