Construction d’un hôtel à insectes, une alternative efficace aux pesticides

Esthétique et écologique, l’hôtel à insectes accueille les petites bêtes utiles au jardin. C’est un moyen de respecter la biodiversité locale et de lutter contre les nuisibles qui envahissent le potager. Facile à fabriquer avec les enfants, l’hôtel à insectes permet aussi de les sensibiliser à la faune sauvage.

hôtel à insectes

Un hôtel à insectes à installer dans votre jardin.

L’intérêt des hôtels à insectes au jardin

Qu’ils soient pollinisateurs, prédateurs ou encore parasites, de nombreux insectes aident à lutter contre les organismes nuisibles du potager et des jardinières. Il existe 2 types d’insectes dans nos jardins :

Les insectes nuisibles aux plantations : limaces, escargots, pucerons, aleurodes, etc.

Les insectes auxiliaires contribuent à favoriser la biodiversité locale et à rétablir l’équilibre de la chaîne alimentaire. Ils sont utiles pour lutter contre les nuisibles du jardin.

Parmi ces insectes auxiliaires, on retrouve :

  • hôtel à insectesLes pollinisateurs : bourdons, hyménoptères, abeilles, papillons qui favorisent la floraison des plants et la biodiversité.
  • Les prédateurs : coccinelles, carabes, chrysopes, punaises, syrphes et perce-oreilles, qui se nourrissent notamment de larves parasites et de pucerons.

De plus en plus utilisés dans l’agriculture biologique, les hôtels à insectes constituent une alternative efficace à l’utilisation des pesticides.

Pour attirer, et surtout garder, ces insectes utiles, on fabrique et on installe un hôtel à insectes dans son jardin.

hôtel à insectes

Exemple d’hôtel à insectes dans le jardin du Luxembourg à Paris – © J.-F. Collin

Fabriquer un hôtel à insectes

Facile à réaliser, la construction d’un hôtel à insectes est une activité à faire en famille. Sa fabrication offre aussi un intérêt pédagogique et de sensibilisation à la faune sauvage, pour les enfants.

Construction de l’ossature

L’hôtel à insectes se compose de plusieurs espaces de différentes structures, permettant aux insectes de s’abriter.

Pour les bricoleurs

Les plus manuels d’entre nous peuvent s’atteler à la construction d’une ossature en bois. Pour cela, il faut préférer des bois résistants comme le châtaignier, pin, mélèze ou encore douglas. Le bois de palette non traité peut également être utilisé. On évite toutefois les plances de contre-plaqué ou d’aggloméré.

À l’intérieur, les étagères sont vissées entre les montants pour créer des cases de différentes tailles. La  structure doit également être abritée d’une toiture (bois, ardoises, tuiles, etc.) suffisamment large pour maintenir les insectes à l’abri de l’humidité.

Pour les adeptes de la récup’

hôtel à insectes

Pour les pros de la récupération et du recyclage, vous pouvez fabriquer votre hôtel à insectes dans des cagettes en bois, des palettes (non traitées), des anciennes roues en bois, etc.

Les matériaux qui composent l’hôtel à insectes se glanent en forêt, dans les champs ou encore dans votre jardin. Les enfants seront ravis de récolter ces éléments lors des promenades familiales. Idéal pour allier plaisir et écologie !

La nature, les animaux et les loisirs créatifs sont des thèmes qui fascinent nos enfants. Ils ont même beaucoup de patience, surtout quand il s’agit de créer soi-même quelque chose d’utile pour la planète et pour nos amis les petites bêtes. Les idées se déclinent à l’infini et il n’existe pas d’hôtel à insectes type. Grand ou petit, rond ou carré, etc. le meilleur sera celui que vous imaginerez et construirez.

Aménagement de l’hôtel à insectes

L’hôtel à insectes comporte plusieurs compartiments tous constitués de matériaux divers et variés récupérés : fagots de branches, tiges creuses, planchettes de bois, briques creuses, paille, pot en terre cuite…

Chaque espace est organisé de sorte qu’il corresponde et attire une famille d’insectes en particulier.

© Jejardine.org

Le matériel nécessaire pour les chambres

Des bûches percées

Elles doivent être en bois dur (chêne, hêtre, charme, châtaignier) car le bois tendre risque de gonfler avec l’humidité.

De simples bûches coupées à la largeur de l’abri, percées de trous de diamètres variables (de 3 à 14mm) feront office de chambre. Les trous ne doivent pas transpercés la bûche de part en part.

  • Pour les hyménoptères (famille des guêpes) et en particulier les abeilles solitaires.

Des tiges creuses

Les tiges creuses sont un très bon abri pour la journée, la nuit ou pour la nidification des insectes. Vous pouvez utiliser du bambou, des graminées (paille, foin, etc.), de la canne de Provence, des tiges d’ombellifères creuses, etc.

Les tiges creuses peuvent être insérées ici et là dans l’hôtel à insectes. Elles peuvent aussi s’utiliser liées entre elles en fagot avec de la ficelle.

Les tiges doivent être bouchées à une de leur extrémité, soit en utilisant les nœuds naturels du matériau soit en avec de la terre bien grasse.

  • Pour les hyménoptères, abeilles solitaires, coccinelles, etc.

Des briques creuses

Utilisez de simples briques dont vous aurez rebouché les trous au préalable avec de la terre. La boue, une fois séchée, offre aux abeilles et guêpes solitaires la possibilité de creuser elles-mêmes leur galerie.

  • Pour les abeilles et guêpes solitaires.

Des pots de fleur remplis de paille

Garnissez des pots avec de la paille et des fibres de bois. Placez ces chambres au point le plus bas de votre hôtel à insectes.

  • Pour les perce-oreilles et les prédateurs des pucerons.

Une boîte fermée pour le nichoir à bourdon

Prenez une boîte en bois et percez-la d’un trou de sortie de 1 cm de diamètre et d’une planchette d’envol. Garnissez l’intérieur de paille mélangée avec de la terre.

  • Pour les bourdons.

Des tiges à moelle

Sur le même principe que les tiges creuses, faites des fagots de tiges à moelle. La moelle est le tissu présent dans les tiges de certaines plantes, comme le sureau, rosier, framboisier, fusain, etc. Les tiges pleines permettent aux insectes de creuses eux-mêmes leur nid aux dimensions appropriées.

  • Pour les pemphédrons, petits hyménoptères, coccinelles et syrphes.

Une boîte fermée pour les chrysopes

La face de cette boîte doit être constituée de longues et fines fentes horizontales. Remplissez la boîte de fibres de bois, feuilles mortes, paille ou foin.

  • Pour les chrysopes.

Des fagots de branchages

Empilez des bouts de bois secs et des morceaux de branches les uns sur les autres. Morceaux de bois, écorces sèches, pommes de pins et vieilles souches font aussi l’affaire.

  • Pour les insectes xylophages et les carabes.

Des planchettes de bois

Disposez des planchettes de bois ou d’écorces en mille-feuille et espacées entre elles par quelques graviers.

  • Pour les coccinelles.

Installation de l’hôtel à insectes

hôtel à insectes

Conseils pratiques

Pensez à surélever l’hôtel à insectes du sol d’au moins 30 cm, afin d’éviter les remontées d’humidité et l’envahissement par la végétation.

Vous pouvez la fixer sur des poteaux ou la poser sur des cales en bois ou des briques.

Si vous créer plusieurs petits hôtels à insectes, vous pouvez aussi les accrocher aux branches des arbres.

Orientation de l’hôtel à insectes

L’hôtel s’installe avec l’entrée orientée vers le sud ou sud-est, face au soleil. Il doit aussi être dos aux vents dominants pour protéger ses habitants.

Localité

Placez l’hôtel à insectes non loin d’un parterre de fleurs sauvages ou cultivées. Le coin fleuri ou en friche fournira de la nourriture aux insectes locataires.

Une fois en place dans votre jardin, il ne vous reste plus qu’à attendre que les insectes viennent polliniser vos fleurs et manger les nuisibles. Une fois rassasiés, ils profiteront de votre hôtel en toute sérénité.

Utilité, pédagogie et écologie réunies pour le plus grand bonheur de tous !


Découvrez d’autres activités écologiques et ludiques à faire avec les enfants : au Printemps, réalisez des semis faits-maison, et en Hiver, pensez au boules de graines pour les oiseaux.


Source : jejardine.org 

Certains insectes sont les alliés du jardinier. Pour les attirer, il suffit juste de leur offrir le gîte. Faites vivre la biodiversité locale en partageant cet article autour de vous :

2 Commentaires

  1. Texte intéressant !

  2. ici au jardin santé des place ont été préparer pour les grenouilles, les carpeau,les fourmis, les couleuvres pour leur acide formique des buisson pour les reinettes, des perchoir pour les oiseaux. Le semeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *