Succédané de café : le substitut du café qui en a le goût sans la caféine

Le succédané de café est idéal pour remplacer le café, réduire sa consommation de caféine ou tout simplement pour varier les plaisirs. La nature nous offre en effet, une grande diversité de substituts possibles au café. Voici 3 recettes naturelles de café alternatifs, même couleur, même goût, mais sans caféine !

succédané de café

Réalisez votre succédané de café avec des plantes

Les méfaits de la caféine

Palpitation, insomnie, énervement… sont les symptômes d’un excès de caféine. C’est souvent l’une des raison qui poussent à changer sa boisson chaude quotidienne, contre une autre sans caféine. Effectivement, quand les tasses de café s’enchaînent dans la journée, la quantité de caféine injectée dans l’organisme n’est pas des plus saines pour notre santé.

Le café est très riche en caféine et sa surconsommation est mauvaise pour la santé cardiovasculaire. Une affirmation qui ne fait pas débat.

Le CERIN, Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles, recommande de ne pas dépasser les 400 mg de caféine journalière, soit 4 tasses de café.

Une tasse ça va… 5 tasses bonjour les dégâts

Quand il est bu avec modération, le café est efficace pour aider le corps à lutter contre certaines pathologies (cancer du colon, troubles cardiovasculaires). Mais, au delà des 400 mg quotidien absorbés par un adulte en bonne santé, le café a des effets néfastes sur l’organisme.

succédané de café

Limiter sa consommation de café est souvent une solution bienfaisante. Mais attention, il faut aussi savoir que la caféine est présente dans d’autres aliments

Caféine : où te caches-tu ?

La caféine est présente dans de nombreux produits, autres que le café en lui-même. À titre de comparaison, dans un café classique, le taux de caféine se situe entre 95 et 200 mg, selon le café choisi.

De la caféine dans le thé

Et oui, la théine n’est autre que de la caféine libérée par les feuilles de thé à haute température. Tous les thés ne sont pas aussi riches en caféine. Le thé noir et le thé vert en contiennent beaucoup. Une tasse de thé apporte entre 10 et 50 mg de caféine, selon le type de thé. Certains ont trouvé la solution pour boire du thé sans caféine : le rooibos (voir notre article Infusion de Rooïbos : le « thé rouge » sans théine aux multiples vertus).

Le café décaféiné… bourré de solvants !

Malgré son nom, le café décaféiné contient toujours de la caféine, de 8,6 à 13,9 mg de caféine par tasse. Certes, il y a moins de caféine dans le déca, mais si vous en buvez, vous prenez quand même de la caféine.

Solvant contre caféine. D’autre part, sachez que le procédé de décaféinisation fait appel à des solvants, dont on retrouve bien évidemment des traces dans le produit fini. On peut cependant acheter dans le commerce des cafés décaféinés sans solvant, mais il sont rares et chers.

Le chocolat

la caféine est naturellement présente dans les fèves de cacao, donc tous les chocolats contiennent un peu de caféine. Plus le chocolat est noir et plus son taux de caféine est élevé. Le chocolat noir contient 60 mg de caféine pour une portion de 30 g et le chocolat au lait, 15 mg. Le chocolat blanc, lui, n’en contient pas, car il ne contient pas de cacao.

Les plantes succédanées du café

Les plantes succédanées sont des plantes qui peuvent être substituées à d’autres, puisqu’elles ont les mêmes propriétés. Autrefois le café était un produit de luxe. Le café des petites gens était donc concocté à partir de plantes succédanées : céréales, fruits secs, graines, noix, noyaux, légumineuses, etc.

Ces plantes succédanées pour remplacer le café

On compte de nombreuses plantes avec lesquelles on peut élaborer du succédané de café :

  • Les racines de pissenlit, chicorée, grande bardane, petite bardane, carotte, panais, betterave rouge, salsifis
  • Les tubercules de topinambour
  • Les rhizomes de chiendent
  • Les graines de gaillet-gratteron, lupin blanc, lupin jaune, orge, coton, chanvre, lin, astragale, épeautre
  • Les fruits du châtaignier, tilleul, figuier, hêtre
  • Les gousses de caroube
  • Les cônes de genévrier
  • Les glands de chêne
  • Les noyaux de cerise, pruneau, abricot, dattes …

succédané de café

3 recettes pour faire son succédané de café soi-même

En adepte du zéro déchet, du réemploi et du circuit-court, quoi de mieux que d’utiliser ce que met Dame Nature à notre disposition, pour remplacer le café. Une matière première à portée de main, pour faire couler un bon petit café aux multiples vertus.

1. Un café de pissenlit corsé avec des notes de caramel

Trop souvent considéré comme une mauvaise herbe, le pissenlit est une plante dont toutes les parties sont comestibles. Cette plante est bénéfique pour notre santé et ses racines s’emploient pour faire un délicieux café.

succédané de café

La racine de pissenlit est un aliment très nutritif et efficace pour traiter les maladies des reins, du foie, les infections urinaires, les calculs rénaux et la constipation. Elle a des propriétés diurétiques, elle stimule la sécrétion de bile, nettoie le foie, les reins, offre une aide pour les conditions allergiques et réduit le cholestérol. La racine est riche en vitamine B6, thiamine, riboflavine, vitamine A, C et K, fer, calcium, potassium de l’acide folique et magnésium.

Le café de pissenlit est un succédané préparé avec les racines séchées, torréfiées et broyées. Légèrement amer et corsé, il a un goût unique qui se situe entre le café et la chicorée, avec des notes de caramel. Il est sans caféine et grâce à son bon goût, il remplace facilement le café.

La recette du café… de pissenlit: 

  1. Cueillir les racines de pissenlit tard à l’automne ou tôt au printemps, les laver et les brosser.
  2. Couper en petits morceaux, déposer sur un gril recouvert de papier absorbant.
  3. Placer les morceaux de racines dans un four à 200°C, jusqu’à brunissement des morceaux, afin de bien les torréfier, environ 45 min à 1h. Sinon, les racines peuvent aussi être déshydratées et séchées à l’air libre tout simplement.
  4. Retourner pendant la cuisson pour une couleur uniforme
  5. Après refroidissement, moudre au moulin à café, pour en faire de la poudre.

La préparation : compter environ 5 ml de poudre de pissenlit par tasse de café.

Le Petit + : Il est aussi possible de réaliser du café frappé (glacé) de pissenlit, en versant le café de pissenlit sur des glaçons.

Bon à savoir : Les tubercules, les rhizomes et les racines cités précédemment se préparent de la même manière que pour le café de pissenlit.

2. Un café … de graines de gaillet-gratteron

succédané de caféLe gaillet-gratteron est une plante annuelle, que l’on trouve partout et qui abonde dans les haies, les bois et au bord des chemins. On le reconnaît surtout au fait que ses tiges, ses feuilles et ses graines agrippent tout ce qui l’effleure.

Le gratteron est une plante médicinale aux propriétés diurétiques, décongestionnantes, anti-inflammatoires, anti-spasmodiques et calmantes.

Le gratteron et le café appartiennent à la même famille des Rubiacées. Les fruits du gratteron peuvent donc être torréfiés et moulus, au même titre que les grains de café.

La recette du café de gaillet-gratteron :

  1. Les graines (petits fruits en boule sur la tige) se récoltent de juillet à novembre
  2. Faire sécher les graines récoltées
  3. Torréfier à la poêle, à feu vif pendant 15 minutes tout en remuant
  4. Laisser refroidir, puis écraser au mortier
  5. Torréfier à nouveau 15 minutes
  6. Laisser refroidir, avant d’infuser dans de l’eau bien chaude

La préparation : 1 c.à s. de poudre de gratteron torréfié par tasse de café

Bon à savoir : Tous les cônes ou fruits, ainsi que toutes les graines cités précédemment, se préparent de la même manière que pour le café de graines de gratteron.

3. Un café de … noyaux de dattes

Le café de noyaux de dattes est assez proche du goût du thé noir. Son arôme végétal lui donne plus de nuances qu’un café noir traditionnel.

La poudre de noyaux de dattes est riche en minéraux, fibres solubles et insolubles idéales pour le transit intestinal et la réduction du taux de cholestérol. C’est un aliment nutritionnel qui contient un grand nombre d’oligo-éléments, comme le calcium, magnésium, fer, manganèse, zinc. La poudre de noyaux offre aussi des vitamines du groupe B et des antioxydants.

La recette du café de noyaux de dattes

  1. Nettoyer les noyaux de dattes un à un pour retirer le petit film blanc
  2. Disposer les noyaux sur une plaque et mettre au four à 50°C pendant 30 minutes (pour enlever l’humidité)
  3. Torréfier les noyaux à la poêle, à feu vif pendant 30 minutes tout en remuant
  4. Laisser refroidir 1 heure
  5. Moudre au moulin à café pour réduire en poudre

La préparation : 1 c.à s. de poudre de noyaux de dattes par tasse de café

Bon à savoir : Tous les noyaux cités précédemment se préparent de la même manière

Bonne dégustation !

Un texte de Sophie Guittat

Retrouvez-vous autour d’un bon petit succédané de café entre amis, pour partager la recette, ou « infusez » là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *