Comment aider les oiseaux à se nourrir l’hiver ?

Bien que cette année, l’hiver semble vouloir prendre son temps : c’est la saison la plus difficile pour les oiseaux qui résistent moins bien au froid à cause du manque de nourriture et de boisson. L’aide qui peut leur être apportée en cette saison peut leur être salvatrice. Un expert de la Ligue pour la Protection des Oiseaux et la Fondation 30 Millions d’Amis donnent quelques conseils pour venir en aide aux fragiles volatiles présents dans notre environnement, sans commettre d’impair.

aider les oiseaux

Comment aider les oiseaux à se nourrir l’hiver ?

Quand l’hiver arrive, les aliments naturels dont se nourrissent les oiseaux se font bien plus rares. Pour affronter le froid, ils doivent brûler davantage de calories que durant le reste de l’année. Un oiseau peut ainsi perdre en une seule nuit jusqu’à 10 à 12 % de son poids!

Peut-on les aider à passer cette période difficile? Oui, dès l’apparition des premières gelées et ce jusqu’à l’arrivée du printemps, il est possible de leur permettre de trouver plus facilement les nutriments dont ils ont besoin et de leur venir en aide.

Attention toutefois à ne pas faire tout et n’importe quoi. Les conseils avisés de ceux qui connaissent parfaitement les oiseaux ne seront pas inutiles.

Les oiseaux craignent moins le froid que le manque de nourriture

aider les oiseauxChaque espèce ayant des besoins spécifiques, n’hésitez pas à vous renseigner précisément sur les oiseaux qui viennent dans votre jardin. Mais généralement les volatiles sont gourmands, vous n’aurez aucun mal à trouver de quoi les satisfaire.

Choisissez des aliments riches en hydrates de carbone et en graisse, Nicolas Macaire, de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) précise :

Les graines de tournesol sont recommandées car elles sont très riches en lipides. Le plus simple est d’acheter des mélanges de graines. Comme ils contiennent des graines de différentes tailles, ils conviennent à de nombreuses espèces quelle que soit la taille de leur bec.

aider les oiseaux

Sachez également que fruits, noix, cacahuètes, et même petits morceaux de viande et de poisson -notamment pour les rapaces- peuvent convenir. Tout aussi importante mais fréquemment oubliée : l’eau qui est indispensable à leur survie.

Excepté en cas de neige, les oiseaux se contentent alors de la picorer: mettez-leur à disposition de l’eau tiède, idéalement plusieurs fois par jour. Elle leur assurera une bonne hydratation et présente l’avantage de geler beaucoup moins vite que l’eau fraîche. Ne pas hésiter à utiliser de l’eau de pluie.

Quelques conseils pour ne pas se tromper

  1. La nourriture doit être présentée en petites quantités.
  2. Disposez-la dans un endroit situé à l’abri du vent et de la pluie.
  3. Espacez suffisamment la nourriture afin d’éviter les conflits éventuels entre les différentes espèces.
  4. Placez-la de préférence le matin de bonne heure et le soir avant le rassemblement des oiseaux en dortoir.
  5. N’oubliez pas de mettre de l’eau à disposition, à remplacer régulièrement en cas de gel.

Des erreurs à éviter

Attention tout de même : quelquefois, en essayant de rendre service aux oiseaux, on peut leur causer du tort :

L’erreur la plus fréquente consiste à leur donner les restes des repas, indique l’expert de la LPO. Or ils sont souvent trop salés, trop sucrés ou trop cuits pour de tels organismes.

Une fois le nourrissage commencé, ne l’interrompez pas jusqu’à l’arrivée des beaux jours, car :

les oiseaux seraient perturbés par ce changement alors qu’ils se sont peu à peu habitués à un point d’alimentation fixe, conclut Nicolas Macaire.

D’autres petits gestes utiles

Nourrir les oiseaux n’est pas le seul moyen de les aider à traverser l’hiver. D’autres petits gestes peuvent aider nos amis à plumes :

  • Par exemple, ne nourrissez pas les oiseaux au sol si vous avez un chat ou si ceux du voisin investissent régulièrement votre jardin.
  • Préférez les mangeoires en hauteur, accrochées aux arbres.
  • Quant aux oiseaux se nourrissant uniquement à terre, comme les merles et les étourneaux, préférez des endroits à l’abri des regards, comme les buissons.
  • Évitez également de placer les mangeoires près des vitres. Elles sont la cause de nombreux accidents mortels chaque année en raison de leur transparence.

En prenant soin de respecter ces quelques règles simples, vous pourrez apporter une aide précieuse aux oiseaux, à la campagne comme en ville. Probablement contribuerez-vous ainsi à préserver ces petits êtres fragiles, leurs permettant de passer l’hiver plus facilement. Alors peut-être qu’à l’arrivée du printemps, vous gratifieront-ils de leurs chants magnifiques, avant de s’éloigner vers d’autres contrées.

Source : 30millionsdamis.fr

Beaucoup de gens aiment aider les oiseaux en cette période hivernale. Permettez-leur de connaître ces quelques gestes pour ne pas commettre d’erreur, partagez cet article : 

Un Commentaire

  1. j’aime , …. (moi) pour les mésanges je place des noix de coco (du végétale quoi qu’elles ne mangent pas que les bourgeons les chenilles aussi …)avec plusieurs trous de 2cm de diamètre pour limiter au autres oiseaux dans les arbres autour de ma maison et il y a un temps d’adaptation et après j’en pose régulièrement et le noix vide font une déco ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *